Actualité
Politique de gauche d'un Conseil fédéral prétendument de droite
Communiqués de presse
Politique de gauche d'un Conseil fédéral prétendument de droite
29.06.2016

Alors que le budget 2017 est plombé par un lourd déficit et qu'un programme d'économie est en cours, le Conseil fédéral a décidé aujourd'hui de dépenser 100 millions de francs pour l'accueil extrafamilial des enfants. De sa propre initiative et sans aucune base constitutionnelle, le gouvernement renforce l'ingérence de la Confédération dans le domaine de la garde des enfants. Les cantons et les communes qui devront assumer des charges subséquentes dépassant un milliard de francs n'auront qu'à s'aligner. L'UDC condamne sévèrement cette décision et invite les cantons et les communes à faire opposition. 

Le Conseil fédéral s'aligne sur la politique d'endettement de l'UE
Communiqués de presse
Le Conseil fédéral s'aligne sur la politique d'endettement de l'UE
29.06.2016

Le Conseil fédéral a décidé aujourd'hui de contourner partiellement le frein à l'endettement et de s'aligner sur la pratique des Etats UE au bord la faillite. L'UDC s'oppose à tout assouplissement du frein à l'endettement qui a fait ses preuves. Le gouvernement veut dépenser 850 millions de francs de plus pour le secteur de l'asile en 2017. S'il ne recourait pas à une astuce de bas étage, qui consiste à budgétiser 400 millions de francs au titre des dépenses extraordinaires pour éluder le frein à l'endettement, le déficit au budget 2017 serait d'environ 600 millions de francs. Compte tenu des grandes incertitudes économiques qui planent sur le monde en général et l'Europe en particulier, des démarches de ce genre entreprises par un gouvernement prétendument de droite sont plus qu'inquiétantes. 

Le rapport
Editoriaux
Le rapport "Service public" totalement décevant
17.06.2016 - Gregor Rutz

Publié aujourd'hui, le rapport "Service public" du Conseil fédéral déçoit sur toute la ligne. Ce texte annoncé avec grandiloquence comme instrument d'une "discussion ouverte" comporte en réalité de grosses lacunes et reprend unilatéralement le point de vue de la SSR. L'essentiel des réflexions du Conseil fédéral se résume en un bétonnage du statu quo, une extension des activités de la SSR et d'autres mesures du même cru. Cette démarche repose sur une grossière erreur de fond, car l'énorme diversité médiatique actuelle, qui est notamment le résultat de la numérisation, exigerait bien plus une réduction des interventions de l'Etat. De gros efforts seront encore nécessaires pour faire avancer sérieusement le débat sur le service public. 

rss feedRSS News