Articles dans
le temps
101 jours jusqu'aux élections: l'UDC est prÊte
14.07.2011

101 jours jusqu'aux élections: l'UDC est prÊte

L'UDC a tenu conférence de presse aujourd'hui à Berne avant d'entamer le sprint final vers les élections fédérales de cet automne. Sa position de départ est considérablement plus forte qu'en...

L'UDC a tenu conférence de presse aujourd'hui à Berne avant d'entamer le sprint final vers les élections fédérales de cet automne. Sa position de départ est considérablement plus forte qu'en 2007. Durant les quatre ans écoulés, elle a accueilli 10'000 membres supplémentaires et fondé 110 nouvelles sections, notamment en Suisse romande. L'UDC se présente au minimum avec 358 candidats sur 41 listes dans au moins 22 cantons. Son objectif électoral est de consolider le succès de 2007 afin de revenir en force au Parlement pour se battre contre l'adhésion à l'UE, contre l'immigration massive et pour le renvoi des étrangers criminels.

Le résultat obtenu par l'UDC aux élections fédérales de 2007 peut être qualifié d'historique depuis l'introduction du système proportionnel en 1919. L'UDC a aussi réussi à dépasser l'objectif qu'elle s'était fixé à l'époque, soit 100 000 nouveaux électeurs. Pour les élections 2011, elle vise une part électorale de 30% afin de pouvoir se battre en force au Parlement contre l'adhésion à l'UE et contre de nouvelles concessions faites à l'UE au détriment de la liberté et de l'indépendance de la Suisse. L'UDC a aussi décidé de lancer une nouvelle initiative populaire contre l'immigration massive et elle mettra tout en œuvre pour que la volonté populaire concernant le renvoi des étrangers criminels soit fidèlement respectée. Si nécessaire, elle lancera une nouvelle initiative à ce sujet.

L'UDC travaille depuis de nombreuses années à l'élargissement de sa base et au recrutement de politiciens actifs, de membres et de sympathisants. Durant les quatre ans écoulés, elle a réussi à faire passer l'effectif de ses membres à 90'000 et à fonder 110 nouvelles sections. A relever en particulier une forte expansion du parti en Suisse romande. Ce qui compte, pour l'UDC, c'est de rester près des gens. Non seulement son président, Toni Brunner, mais aussi tous ses représentants à tous les niveaux sont constamment en route pour sentir le pouls de la population. Les sections de l'UDC ont installé des stands dans de nombreuses foires et expositions, fêtes et autres manifestations dans la rue. Un nouveau site internet à l'adresse www.votez-udc.ch a été ouvert pour motiver les membres et sympathisants à participer activement à la campagne. Car l'UDC n'atteindra son objectif que si toutes et tous mobilisent par tous les moyens les citoyennes et citoyens afin qu'ils se rendent aux urnes.

Selon l'état actuel de la planification, l'UDC se présente aux élections avec plus de 358 candidates et candidats. A côté de neuf listes des Jeunes UDC, le parti dépose également huit listes de Suisses de l'étranger. Sur les 358 candidats on compte 63 femmes (18% de femmes) et 131 candidats (ou 37%) ont moins de 35 ans. L'objectif déclaré est de franchir la barre des 30% de part électorale pour défendre encore plus efficacement les positions du parti. L'UDC se présente dans au moins 18 cantons avec au moins un candidat au Conseil des Etats. Elle est persuadée qu'elle saura défendre sa position de premier parti suisse par le nombre de ses électeurs. Un deuxième siège au Conseil fédéral n'est pas un objectif électoral, mais, dans l'idée de la concordance, une conséquence éventuelle de son résultat et un moyen - tout comme une plus forte représentation dans les Chambres fédérales - de mieux imposer les idées de sa plateforme électorale.

14.07.2011

101 jours jusqu'aux élections: l'UDC est prÊte

L'UDC a tenu conférence de presse aujourd'hui à Berne avant d'entamer le sprint final vers les élections fédérales de cet automne. Sa position de départ est considérablement plus forte qu'en...

L'UDC a tenu conférence de presse aujourd'hui à Berne avant d'entamer le sprint final vers les élections fédérales de cet automne. Sa position de départ est considérablement plus forte qu'en 2007. Durant les quatre ans écoulés, elle a accueilli 10'000 membres supplémentaires et fondé 110 nouvelles sections, notamment en Suisse romande. L'UDC se présente au minimum avec 358 candidats sur 41 listes dans au moins 22 cantons. Son objectif électoral est de consolider le succès de 2007 afin de revenir en force au Parlement pour se battre contre l'adhésion à l'UE, contre l'immigration massive et pour le renvoi des étrangers criminels.

Le résultat obtenu par l'UDC aux élections fédérales de 2007 peut être qualifié d'historique depuis l'introduction du système proportionnel en 1919. L'UDC a aussi réussi à dépasser l'objectif qu'elle s'était fixé à l'époque, soit 100 000 nouveaux électeurs. Pour les élections 2011, elle vise une part électorale de 30% afin de pouvoir se battre en force au Parlement contre l'adhésion à l'UE et contre de nouvelles concessions faites à l'UE au détriment de la liberté et de l'indépendance de la Suisse. L'UDC a aussi décidé de lancer une nouvelle initiative populaire contre l'immigration massive et elle mettra tout en œuvre pour que la volonté populaire concernant le renvoi des étrangers criminels soit fidèlement respectée. Si nécessaire, elle lancera une nouvelle initiative à ce sujet.

L'UDC travaille depuis de nombreuses années à l'élargissement de sa base et au recrutement de politiciens actifs, de membres et de sympathisants. Durant les quatre ans écoulés, elle a réussi à faire passer l'effectif de ses membres à 90'000 et à fonder 110 nouvelles sections. A relever en particulier une forte expansion du parti en Suisse romande. Ce qui compte, pour l'UDC, c'est de rester près des gens. Non seulement son président, Toni Brunner, mais aussi tous ses représentants à tous les niveaux sont constamment en route pour sentir le pouls de la population. Les sections de l'UDC ont installé des stands dans de nombreuses foires et expositions, fêtes et autres manifestations dans la rue. Un nouveau site internet à l'adresse www.votez-udc.ch a été ouvert pour motiver les membres et sympathisants à participer activement à la campagne. Car l'UDC n'atteindra son objectif que si toutes et tous mobilisent par tous les moyens les citoyennes et citoyens afin qu'ils se rendent aux urnes.

Selon l'état actuel de la planification, l'UDC se présente aux élections avec plus de 358 candidates et candidats. A côté de neuf listes des Jeunes UDC, le parti dépose également huit listes de Suisses de l'étranger. Sur les 358 candidats on compte 63 femmes (18% de femmes) et 131 candidats (ou 37%) ont moins de 35 ans. L'objectif déclaré est de franchir la barre des 30% de part électorale pour défendre encore plus efficacement les positions du parti. L'UDC se présente dans au moins 18 cantons avec au moins un candidat au Conseil des Etats. Elle est persuadée qu'elle saura défendre sa position de premier parti suisse par le nombre de ses électeurs. Un deuxième siège au Conseil fédéral n'est pas un objectif électoral, mais, dans l'idée de la concordance, une conséquence éventuelle de son résultat et un moyen - tout comme une plus forte représentation dans les Chambres fédérales - de mieux imposer les idées de sa plateforme électorale.