Articles dans
le temps
Aide au développement et infrastructure de transport: une politique irresponsable
17.09.2010

Aide au développement et infrastructure de transport: une politique irresponsable

Le Conseil fédéral a décidé, d'une part, d'augmenter les dépenses pour l'aide au développement et, d'autre part, de prélever de nouveaux impôts et redevances dans le domaine des transports. Compte...

Le Conseil fédéral a décidé, d'une part, d'augmenter les dépenses pour l'aide au développement et, d'autre part, de prélever de nouveaux impôts et redevances dans le domaine des transports. Compte tenu de l'état actuel des finances fédérales et de la charge fiscale qui grève aujourd'hui déjà les citoyennes les citoyens, ces deux décisions sont irresponsables et l'UDC les combattra avec détermination.

Conséquence des perspectives financières critiques de la Confédération, le Parlement examinera dans les mois à venir un programme d'assainissement. Parallèlement, le Conseil fédéral approuve, sur mandat du Parlement, une augmentation de l'aide suisse au développement qui entraînera dans les années à venir une hausse des dépenses fédérales de plusieurs centaines de millions de francs. C'est là une politique contradictoire et irresponsable que l'UDC rejette catégoriquement.

L'UDC s'oppose aussi clairement à l'augmentation des impôts et redevances annoncée aujourd'hui par le Conseil fédéral dans le domaine des transports. Le slogan "Mobility Pricing" est uniquement un prétexte pour tirer encore plus d'argent des poches des citoyennes et des citoyens. S'agissant du remplacement et de l'aménagement d'infrastructures de transport, l'UDC demande au Conseil fédéral de présenter enfin une liste des priorités pour les projets à venir et de veiller à la transparence des coûts. Enfin, la Confédération doit cesser de détourner à d'autres fins l'argent versé par les usagers de la route.

17.09.2010

Aide au développement et infrastructure de transport: une politique irresponsable

Le Conseil fédéral a décidé, d'une part, d'augmenter les dépenses pour l'aide au développement et, d'autre part, de prélever de nouveaux impôts et redevances dans le domaine des transports. Compte...

Le Conseil fédéral a décidé, d'une part, d'augmenter les dépenses pour l'aide au développement et, d'autre part, de prélever de nouveaux impôts et redevances dans le domaine des transports. Compte tenu de l'état actuel des finances fédérales et de la charge fiscale qui grève aujourd'hui déjà les citoyennes les citoyens, ces deux décisions sont irresponsables et l'UDC les combattra avec détermination.

Conséquence des perspectives financières critiques de la Confédération, le Parlement examinera dans les mois à venir un programme d'assainissement. Parallèlement, le Conseil fédéral approuve, sur mandat du Parlement, une augmentation de l'aide suisse au développement qui entraînera dans les années à venir une hausse des dépenses fédérales de plusieurs centaines de millions de francs. C'est là une politique contradictoire et irresponsable que l'UDC rejette catégoriquement.

L'UDC s'oppose aussi clairement à l'augmentation des impôts et redevances annoncée aujourd'hui par le Conseil fédéral dans le domaine des transports. Le slogan "Mobility Pricing" est uniquement un prétexte pour tirer encore plus d'argent des poches des citoyennes et des citoyens. S'agissant du remplacement et de l'aménagement d'infrastructures de transport, l'UDC demande au Conseil fédéral de présenter enfin une liste des priorités pour les projets à venir et de veiller à la transparence des coûts. Enfin, la Confédération doit cesser de détourner à d'autres fins l'argent versé par les usagers de la route.