Articles dans
le temps
Appliquer la décision du peuple au lieu de s'excuser à Bruxelles
02.12.2010

Appliquer la décision du peuple au lieu de s'excuser à Bruxelles

Le comportement de la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga est intolérable aux yeux de l'UDC. Au lieu d'accepter et d'appliquer la décision prise dimanche dernier par le souverain concernant...

Le comportement de la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga est intolérable aux yeux de l'UDC. Au lieu d'accepter et d'appliquer la décision prise dimanche dernier par le souverain concernant l'initiative sur le renvoi, la ministre va s'excuser à Bruxelles pour le choix du peuple suisse.

La décision du peuple "illustre des incertitudes et des craintes par rapport à la population étrangère", aurait déclaré Simonetta Sommaruga. Des affirmations aussi approximatives et généralisantes dans la bouche d'une conseillère fédérale sont un affront à l'égard des citoyennes et des citoyens. Le peuple suisse s'est clairement prononcé dimanche passé pour une action rigoureuse contre la criminalité étrangère. Les étrangers criminels doivent être expulsés. Il n'y a pas d'autre manière d'interpréter le verdict populaire. En interprétant différemment la décision du peuple en Suisse et à l'étranger, la ministre de la justice perd son crédit. Que faut-il donc retenir, Madame la Conseillère fédérale?

Madame Sommaruga écrit dans son communiqué sur sa visite d'aujourd'hui à Bruxelles qu'elle allait s'engager pour une application de l'initiative "qui respecte la Constitution". C'est tout ce qu'elle a à faire. Depuis le 28 novembre 2010, l'expulsion des étrangers criminels est une disposition constitutionnelle approuvée par le peuple et doit donc être fidèlement traduite au niveau de la loi. Madame Sommaruga doit enfin accepter cette réalité et présenter un projet de loi d'application.

Berne, 2 décembre 2010

02.12.2010

Appliquer la décision du peuple au lieu de s'excuser à Bruxelles

Le comportement de la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga est intolérable aux yeux de l'UDC. Au lieu d'accepter et d'appliquer la décision prise dimanche dernier par le souverain concernant...

Le comportement de la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga est intolérable aux yeux de l'UDC. Au lieu d'accepter et d'appliquer la décision prise dimanche dernier par le souverain concernant l'initiative sur le renvoi, la ministre va s'excuser à Bruxelles pour le choix du peuple suisse.

La décision du peuple "illustre des incertitudes et des craintes par rapport à la population étrangère", aurait déclaré Simonetta Sommaruga. Des affirmations aussi approximatives et généralisantes dans la bouche d'une conseillère fédérale sont un affront à l'égard des citoyennes et des citoyens. Le peuple suisse s'est clairement prononcé dimanche passé pour une action rigoureuse contre la criminalité étrangère. Les étrangers criminels doivent être expulsés. Il n'y a pas d'autre manière d'interpréter le verdict populaire. En interprétant différemment la décision du peuple en Suisse et à l'étranger, la ministre de la justice perd son crédit. Que faut-il donc retenir, Madame la Conseillère fédérale?

Madame Sommaruga écrit dans son communiqué sur sa visite d'aujourd'hui à Bruxelles qu'elle allait s'engager pour une application de l'initiative "qui respecte la Constitution". C'est tout ce qu'elle a à faire. Depuis le 28 novembre 2010, l'expulsion des étrangers criminels est une disposition constitutionnelle approuvée par le peuple et doit donc être fidèlement traduite au niveau de la loi. Madame Sommaruga doit enfin accepter cette réalité et présenter un projet de loi d'application.

Berne, 2 décembre 2010