Articles dans
le temps
Aucune base pour une contribution d'élargissement à la Croatie
29.08.2014

Aucune base pour une contribution d'élargissement à la Croatie

Le groupe parlementaire UDC s'est réuni aujourd'hui à Berne pour préparer la session d'automne des Chambres fédérales. Il s'est opposé au versement par la Suisse d'une contribution de 45 millions de francs en faveur de la Croatie.

Le groupe parlementaire UDC s'est réuni aujourd'hui à Berne pour préparer la session d'automne des Chambres fédérales. Il s'est opposé au versement par la Suisse d'une contribution de 45 millions de francs en faveur de la Croatie.
Dans la procédure d'élimination des divergences entre les deux chambres concernant la loi sur les Suisses de l'étranger, il faut, du point de vue de l'UDC, éviter absolument que le Conseil des Suisses de l'étranger soit ancré dans la loi comme représentation des Suisses de l'étranger. Partie de l'Organisation des Suisses de l'étranger, ce conseil n'est pas une représentation démocratique de la Cinquième Suisse. Si ce point reste dans la loi, le groupe UDC rejettera ce projet.
Pour le groupe UDC, on ne voit pas pourquoi la Suisse devrait verser une contribution à l'élargissement de l'UE en faveur de la Croatie. Comme tous les autres pays membres de l'UE, la Croatie doit être soumise à la future législation d'application de la nouvelle disposition constitutionnelle approuvée le 9 février dernier par le peuple et les cantons. Le versement d'une contribution de 45 millions de francs ne repose sur aucune base à l'heure actuelle, d'autant plus que l'UE refuse de négocier une adaptation de la libre circulation des personnes.
 

29.08.2014

Aucune base pour une contribution d'élargissement à la Croatie

Le groupe parlementaire UDC s'est réuni aujourd'hui à Berne pour préparer la session d'automne des Chambres fédérales. Il s'est opposé au versement par la Suisse d'une contribution de 45 millions de francs en faveur de la Croatie.

Le groupe parlementaire UDC s'est réuni aujourd'hui à Berne pour préparer la session d'automne des Chambres fédérales. Il s'est opposé au versement par la Suisse d'une contribution de 45 millions de francs en faveur de la Croatie.
Dans la procédure d'élimination des divergences entre les deux chambres concernant la loi sur les Suisses de l'étranger, il faut, du point de vue de l'UDC, éviter absolument que le Conseil des Suisses de l'étranger soit ancré dans la loi comme représentation des Suisses de l'étranger. Partie de l'Organisation des Suisses de l'étranger, ce conseil n'est pas une représentation démocratique de la Cinquième Suisse. Si ce point reste dans la loi, le groupe UDC rejettera ce projet.
Pour le groupe UDC, on ne voit pas pourquoi la Suisse devrait verser une contribution à l'élargissement de l'UE en faveur de la Croatie. Comme tous les autres pays membres de l'UE, la Croatie doit être soumise à la future législation d'application de la nouvelle disposition constitutionnelle approuvée le 9 février dernier par le peuple et les cantons. Le versement d'une contribution de 45 millions de francs ne repose sur aucune base à l'heure actuelle, d'autant plus que l'UE refuse de négocier une adaptation de la libre circulation des personnes.