Articles dans
le temps
Bientôt plus de 50 000 demandes d'asile par an?
16.10.2015

Bientôt plus de 50 000 demandes d'asile par an?

La statistique de l'asile publiée aujourd'hui pour le troisième trimestre 2015 indique une fois de plus une augmentation rapide du nombre de demandes d'asile, surtout durant le mois passé.

La statistique de l'asile publiée aujourd'hui pour le troisième trimestre 2015 indique une fois de plus une augmentation rapide du nombre de demandes d'asile, surtout durant le mois passé. Par pure tactique électorale, les autorités et les médias ont tout entrepris ces dernières semaines et ces derniers jours pour tenter de dissimuler une situation qui s'aggrave constamment. Il est clair, pour l'UDC, qu'il est grand temps d'agir rapidement et fermement.

Le droit de l'asile en vigueur doit enfin être strictement appliqué. Seules les personnes dont l'intégrité physique et la vie sont menacées ont droit à l'asile. Les frontières doivent à nouveau être contrôlées pour empêcher les entrées illégales et assécher le marché des brutales bandes de passeurs. La révision de la loi sur l'asile que le Parlement fédéral vient d'approuver prend une direction totalement opposée. Elle se fonde sur le système Dublin qui a échoué et rend la Suisse encore plus attractive pour les migrants économiques et les autres abuseurs des institutions sociales. Il appartient maintenant au peuple de corriger les mauvaises décisions du Parlement en soutenant le référendum lancé par l'UDC.

La charge est déjà excessivement élevée
Le développement de la statistique de l'asile confirme clairement une aggravation rapide de la situation en Suisse. Si les résultats du mois de septembre se poursuivent, la Suisse sera dans les douze mois à venir confrontée à 54 000 demandes d'asile supplémentaires, un chiffre qui dépasse les chiffres records relevés durant la guerre du Kosovo. Or, cela fait des années que la Suisse subit un des afflux de requérants d'asile les plus élevés d'Europe. Compte tenu de sa population, la Suisse a reçu en septembre 2015, comme les mois précédents d'ailleurs, plus de demandes d'asile que l'Allemagne, soit 4544 demandes en contre 43 071 demandes en Allemagne qui compte dix fois plus d'habitants que la Suisse.

Avec la révision de la loi sur l'asile que vient d'approuver le Parlement fédéral, la situation risque bien d'échapper définitivement à tout contrôle. La nouvelle loi sur l'asile rend la Suisse encore plus attractive pour les immigrants clandestins, les migrants économiques et les profiteurs des institutions sociales en offrant sans condition à tous les requérants d'asile un avocat gratuit. Autre nouveauté inacceptable de cette révision: la Confédération aura la compétence d'exproprier des communes et des particuliers pour construire des nouveaux centres d'asile.

L'UDC invite donc toutes les citoyennes et tous les citoyens à signer le référendum contre la loi sur l'asile afin que le peuple ait le dernier mot et puisse corriger les mauvaises décisions du Parlement. 

16.10.2015

Bientôt plus de 50 000 demandes d'asile par an?

La statistique de l'asile publiée aujourd'hui pour le troisième trimestre 2015 indique une fois de plus une augmentation rapide du nombre de demandes d'asile, surtout durant le mois passé.

La statistique de l'asile publiée aujourd'hui pour le troisième trimestre 2015 indique une fois de plus une augmentation rapide du nombre de demandes d'asile, surtout durant le mois passé. Par pure tactique électorale, les autorités et les médias ont tout entrepris ces dernières semaines et ces derniers jours pour tenter de dissimuler une situation qui s'aggrave constamment. Il est clair, pour l'UDC, qu'il est grand temps d'agir rapidement et fermement.

Le droit de l'asile en vigueur doit enfin être strictement appliqué. Seules les personnes dont l'intégrité physique et la vie sont menacées ont droit à l'asile. Les frontières doivent à nouveau être contrôlées pour empêcher les entrées illégales et assécher le marché des brutales bandes de passeurs. La révision de la loi sur l'asile que le Parlement fédéral vient d'approuver prend une direction totalement opposée. Elle se fonde sur le système Dublin qui a échoué et rend la Suisse encore plus attractive pour les migrants économiques et les autres abuseurs des institutions sociales. Il appartient maintenant au peuple de corriger les mauvaises décisions du Parlement en soutenant le référendum lancé par l'UDC.

La charge est déjà excessivement élevée
Le développement de la statistique de l'asile confirme clairement une aggravation rapide de la situation en Suisse. Si les résultats du mois de septembre se poursuivent, la Suisse sera dans les douze mois à venir confrontée à 54 000 demandes d'asile supplémentaires, un chiffre qui dépasse les chiffres records relevés durant la guerre du Kosovo. Or, cela fait des années que la Suisse subit un des afflux de requérants d'asile les plus élevés d'Europe. Compte tenu de sa population, la Suisse a reçu en septembre 2015, comme les mois précédents d'ailleurs, plus de demandes d'asile que l'Allemagne, soit 4544 demandes en contre 43 071 demandes en Allemagne qui compte dix fois plus d'habitants que la Suisse.

Avec la révision de la loi sur l'asile que vient d'approuver le Parlement fédéral, la situation risque bien d'échapper définitivement à tout contrôle. La nouvelle loi sur l'asile rend la Suisse encore plus attractive pour les immigrants clandestins, les migrants économiques et les profiteurs des institutions sociales en offrant sans condition à tous les requérants d'asile un avocat gratuit. Autre nouveauté inacceptable de cette révision: la Confédération aura la compétence d'exproprier des communes et des particuliers pour construire des nouveaux centres d'asile.

L'UDC invite donc toutes les citoyennes et tous les citoyens à signer le référendum contre la loi sur l'asile afin que le peuple ait le dernier mot et puisse corriger les mauvaises décisions du Parlement.