Articles dans
le temps
Bilan de législature : L’UDC a honoré son contrat avec le peuple
07.10.2011

Bilan de législature : L’UDC a honoré son contrat avec le peuple

L’UDC a aujourd’hui dressé le bilan de la législature 2007-2011. Elle a élaboré un document complet recensant ses succès et ses échecs. L’UDC a été le seul parti à lutter systématiquement contre...

L'UDC a aujourd'hui dressé le bilan de la législature 2007-2011. Elle a élaboré un document complet recensant ses succès et ses échecs. L'UDC a été le seul parti à lutter systématiquement contre les augmentations des impôts, taxes et émoluments et à faire différentes propositions en vue de réductions d'impôts (TVA, taxe sur les importations de voitures, RPLP, taxe CO2). L'UDC a combattu avec succès les engagements de l'armée suisse à l'étranger. Grâce à l'initiative UDC sur le renvoi, la base d'un renvoi systématique des étrangers criminels a été posée. Au cours de la législature à venir, le peuple pourra, grâce à l'UDC, se prononcer sur la réappropriation de son pouvoir d'agir dans le domaine de l'immigration, sur un développement des droits populaires (élection du Conseil fédéral par le peuple) et sur des déductions fiscales pour les familles assumant elles-mêmes la prise en charge de leurs enfants.


Dans son contrat avec le peuple signé avant les élections 2007, l'UDC a pris les engage-ments suivants et dresse son bilan sur la base de ces promesses électorales :

  • Nous voulons baisser les impôts pour tous.
  • Nous ne voulons par adhérer à l'Union européenne.
  • Nous voulons renvoyer les étrangers criminels.

Suite à l'action de l'UDC, la charge fiscale pour les familles et les entreprises a pu être abaissée de 2,4 milliards de francs. Malheureusement, en même temps, des impôts, taxes et émoluments nouveaux ont été adoptés à tous les niveaux et le Parlement a consenti, contre la volonté de l'UDC, à de nouvelles dépenses et pris de nouveaux engagements financiers à hauteur de plus de 42 milliards de francs. Grâce à l'UDC et à la majorité du peuple, la Suisse n'est pas membre de l'Union européenne. L'UDC continuera à lutter sans relâche pour l'indépendance et la neutralité de la Suisse. Grâce à l'UDC, la lutte contre l'abus des assurances sociales s'est intensifiée et différents renforcements du droit pénal sont inscrits dans l'agenda politique. À travers des sessions extraordinaires et différents paquets d'interventions, l'UDC a en outre fait pression en vue d'une politique d'asile cohérente et a placé les problèmes de l'immigration incontrôlable au cœur des préoccupations. Grâce à l'UDC, le Parlement s'est distancé d'un accord de libre-échange agricole avec l'UE.

L'UDC a gagné des sièges dans 16 des 23 élections cantonales de la législature. Alors que le PS, le PLR et le PDC ont perdu un total de 250 sièges dans les parlements cantonaux, l'UDC est parvenue à maintenir son nombre de sièges.

L'UDC s'engage sans réserve en faveur de la démocratie directe et des droits populaires. À travers une nouvelle initiative, elle veillera durant la prochaine législature à ce que l'article constitutionnel sur le renvoi accepté par le peuple et les États soit appliqué. Par son initiative populaire « contre l'immigration massive », l'UDC crée la base nécessaire pour que la Suisse puisse à nouveau contrôler l'immigration de manière autonome. Dans la politique européenne, elle luttera par tous les moyens dont elle dispose contre une intégration institutionnelle accrue à l'UE, qui est en situation d'échec, et contre une reprise impérative du droit de l'UE.

Berne, le 7 octobre 2011

Bilan de législature

Les exposés de la conférence de presse


 

07.10.2011

Bilan de législature : L’UDC a honoré son contrat avec le peuple

L’UDC a aujourd’hui dressé le bilan de la législature 2007-2011. Elle a élaboré un document complet recensant ses succès et ses échecs. L’UDC a été le seul parti à lutter systématiquement contre...

L'UDC a aujourd'hui dressé le bilan de la législature 2007-2011. Elle a élaboré un document complet recensant ses succès et ses échecs. L'UDC a été le seul parti à lutter systématiquement contre les augmentations des impôts, taxes et émoluments et à faire différentes propositions en vue de réductions d'impôts (TVA, taxe sur les importations de voitures, RPLP, taxe CO2). L'UDC a combattu avec succès les engagements de l'armée suisse à l'étranger. Grâce à l'initiative UDC sur le renvoi, la base d'un renvoi systématique des étrangers criminels a été posée. Au cours de la législature à venir, le peuple pourra, grâce à l'UDC, se prononcer sur la réappropriation de son pouvoir d'agir dans le domaine de l'immigration, sur un développement des droits populaires (élection du Conseil fédéral par le peuple) et sur des déductions fiscales pour les familles assumant elles-mêmes la prise en charge de leurs enfants.


Dans son contrat avec le peuple signé avant les élections 2007, l'UDC a pris les engage-ments suivants et dresse son bilan sur la base de ces promesses électorales :

Suite à l'action de l'UDC, la charge fiscale pour les familles et les entreprises a pu être abaissée de 2,4 milliards de francs. Malheureusement, en même temps, des impôts, taxes et émoluments nouveaux ont été adoptés à tous les niveaux et le Parlement a consenti, contre la volonté de l'UDC, à de nouvelles dépenses et pris de nouveaux engagements financiers à hauteur de plus de 42 milliards de francs. Grâce à l'UDC et à la majorité du peuple, la Suisse n'est pas membre de l'Union européenne. L'UDC continuera à lutter sans relâche pour l'indépendance et la neutralité de la Suisse. Grâce à l'UDC, la lutte contre l'abus des assurances sociales s'est intensifiée et différents renforcements du droit pénal sont inscrits dans l'agenda politique. À travers des sessions extraordinaires et différents paquets d'interventions, l'UDC a en outre fait pression en vue d'une politique d'asile cohérente et a placé les problèmes de l'immigration incontrôlable au cœur des préoccupations. Grâce à l'UDC, le Parlement s'est distancé d'un accord de libre-échange agricole avec l'UE.

L'UDC a gagné des sièges dans 16 des 23 élections cantonales de la législature. Alors que le PS, le PLR et le PDC ont perdu un total de 250 sièges dans les parlements cantonaux, l'UDC est parvenue à maintenir son nombre de sièges.

L'UDC s'engage sans réserve en faveur de la démocratie directe et des droits populaires. À travers une nouvelle initiative, elle veillera durant la prochaine législature à ce que l'article constitutionnel sur le renvoi accepté par le peuple et les États soit appliqué. Par son initiative populaire « contre l'immigration massive », l'UDC crée la base nécessaire pour que la Suisse puisse à nouveau contrôler l'immigration de manière autonome. Dans la politique européenne, elle luttera par tous les moyens dont elle dispose contre une intégration institutionnelle accrue à l'UE, qui est en situation d'échec, et contre une reprise impérative du droit de l'UE.

Berne, le 7 octobre 2011

Bilan de législature

Les exposés de la conférence de presse