Articles dans
le temps
Comité central UDC Suisse: non à l’initiative contreproductive sur la spéculation
30.10.2015

Comité central UDC Suisse: non à l’initiative contreproductive sur la spéculation

Le Comité central de l'UDC Suisse s'est réuni aujourd'hui à Montreux/VD. Après une brève analyse des récentes élections fédérales, il a discuté des préparatifs en vue des campagnes de votation concernant l'initiative de mise en œuvre et la réfection du tunnel du St-Gothard. Il a en outre décidé à l'unanimité de recommander à l'assemblée des délégués de demain de rejeter l'initiative de la Jeunesse socialiste contre la spéculation sur les denrées alimentaires.

L'initiative populaire fédérale "Pas de spéculation sur les denrées alimentaires" de la Jeunesse socialiste exige qu'il soit interdit aux banques, aux gestionnaires de fortune ou aux assurances d'investir dans des instruments financiers touchant à des matières premières agricoles et des denrées alimentaires. Elle charge par ailleurs la Confédération de s'engager au niveau mondial pour combattre efficacement les spéculations sur les produits alimentaires. 

Le Comité central de l'UDC Suisse recommande aux délégués qui se réunissent demain samedi à Villeneuve (VD) de refuser par 50 voix contre 0 cette initiative irréaliste. Ce projet repose sur de fausses hypothèses. La hausse des prix des matières premières agricoles a de nombreuses causes. Les incertitudes climatiques et changements qui en résultent dans les zones de production, la modification des habitudes alimentaires, l'augmentation massive de la population dans les pays émergents ainsi que la constante raréfaction des surfaces cultivables sont les principaux facteurs qui provoquent les fortes variations des prix des denrées alimentaires. 

Vouloir combattre la faim dans le monde moyennant une modification de la Constitution fédérale suisse n'est certainement pas la bonne voie. Cette initiative aurait en revanche des conséquences négatives pour la Suisse, car elle attaque directement les acteurs établis dans le commerce international de produits agricoles. Elle provoquerait une perte d'emplois au sein des sociétés de négoce mondial et la baisse des recettes fiscales. La sécurité du droit serait affectée et ce serait un nouveau coup porté à l'attractivité de l'économie suisse. 

L'assemblée des délégués s'est déjà prononcée dans le passé pour la réfection du tunnel du St-Gothard pour plus de sécurité. Elle se réunira une nouvelle fois en janvier prochain pour adopter les mots d'ordre concernant les deux autres objets des votations du 28 février 2016. 

A l'issue de la séance, les membres du comité central et le conseiller fédéral Ueli Maurer ont rencontré la population locale entre 17.00 et 19.00 heures devant le Centre Commercial Forum Montreux dans le cadre d'une de ses habituelles manifestations "L'UDC proche de vous"

 

30.10.2015

Comité central UDC Suisse: non à l’initiative contreproductive sur la spéculation

Le Comité central de l'UDC Suisse s'est réuni aujourd'hui à Montreux/VD. Après une brève analyse des récentes élections fédérales, il a discuté des préparatifs en vue des campagnes de votation concernant l'initiative de mise en œuvre et la réfection du tunnel du St-Gothard. Il a en outre décidé à l'unanimité de recommander à l'assemblée des délégués de demain de rejeter l'initiative de la Jeunesse socialiste contre la spéculation sur les denrées alimentaires.

L'initiative populaire fédérale "Pas de spéculation sur les denrées alimentaires" de la Jeunesse socialiste exige qu'il soit interdit aux banques, aux gestionnaires de fortune ou aux assurances d'investir dans des instruments financiers touchant à des matières premières agricoles et des denrées alimentaires. Elle charge par ailleurs la Confédération de s'engager au niveau mondial pour combattre efficacement les spéculations sur les produits alimentaires. 

Le Comité central de l'UDC Suisse recommande aux délégués qui se réunissent demain samedi à Villeneuve (VD) de refuser par 50 voix contre 0 cette initiative irréaliste. Ce projet repose sur de fausses hypothèses. La hausse des prix des matières premières agricoles a de nombreuses causes. Les incertitudes climatiques et changements qui en résultent dans les zones de production, la modification des habitudes alimentaires, l'augmentation massive de la population dans les pays émergents ainsi que la constante raréfaction des surfaces cultivables sont les principaux facteurs qui provoquent les fortes variations des prix des denrées alimentaires. 

Vouloir combattre la faim dans le monde moyennant une modification de la Constitution fédérale suisse n'est certainement pas la bonne voie. Cette initiative aurait en revanche des conséquences négatives pour la Suisse, car elle attaque directement les acteurs établis dans le commerce international de produits agricoles. Elle provoquerait une perte d'emplois au sein des sociétés de négoce mondial et la baisse des recettes fiscales. La sécurité du droit serait affectée et ce serait un nouveau coup porté à l'attractivité de l'économie suisse. 

L'assemblée des délégués s'est déjà prononcée dans le passé pour la réfection du tunnel du St-Gothard pour plus de sécurité. Elle se réunira une nouvelle fois en janvier prochain pour adopter les mots d'ordre concernant les deux autres objets des votations du 28 février 2016. 

A l'issue de la séance, les membres du comité central et le conseiller fédéral Ueli Maurer ont rencontré la population locale entre 17.00 et 19.00 heures devant le Centre Commercial Forum Montreux dans le cadre d'une de ses habituelles manifestations "L'UDC proche de vous"