Articles dans
le temps
Conception de la défense nationale: l'UDC demande au Conseil fédéral de présenter des variantes
10.11.2009

Conception de la défense nationale: l'UDC demande au Conseil fédéral de présenter des variantes

(UDC) L'UDC demande au Conseil fédéral de présenter des variantes pour la conception de la défense nationale. Chacune doit avoir pour effet de doter la Suisse dans le cadre des coûts actuels...

(UDC) L'UDC demande au Conseil fédéral de présenter des variantes pour la conception de la défense nationale. Chacune doit avoir pour effet de doter la Suisse dans le cadre des coûts actuels (4 milliards de francs par an au maximum) de la meilleure armée afin de garantir la défense autonome de la neutralité et de l'indépendance de notre pays face à des menaces futures. Si le groupe donne son assentiment à ce procédé, l'UDC déposera des interventions parlementaires dans ce sens durant la prochaine session d'hiver. Les variantes demandées devraient être présentées en même temps que le rapport de politique de sécurité dans le courant de l'année 2010.

Le Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS) et l'armée sont en mauvais état. Le département a été mal géré ces dernières années. La mission de défense, le modèle-directeur, les moyens disponibles, l'équipement et les effectifs ne s'accordent pas. Il est donc indispensable, aux yeux de l'UDC, de clarifier rapidement la conception de la défense nationale.

L'objectif doit être de doter la Suisse de la meilleure armée possible pour défendre de manière autonome l'indépendance et la neutralité de ce petit Etat. Cet objectif doit être atteint dans le cadre financier existant. Il n'est pas question pour l'UDC d'augmenter les dépenses fédérales et les impôts. Il faut donc que les dépenses pour l'armée restent dans le cadre des coûts existants d'environ 4 milliards de francs au maximum par an.

Partant de ces considérations, l'UDC invite le Conseil fédéral à présenter des variantes de défense qui dotent la Suisse dans le cadre des coûts actuels (4 milliards de francs par an au maximum) de la meilleure armée possible pour assurer la défense autonome de la neutralité et de l'indépendance de notre pays face aux menaces futures.

L'UDC refusera de soutenir tout projet créant un précédent en matière d'équipement jusqu'à ce que la future conception de la défense nationale soit adoptée. Cette décision concerne notamment l'acquisition de nouveaux avions de combat.

A titre de mesure urgente pour sauvegarder la capacité de défense, l'UDC demande un programme de correction des déficiences constatées au DDPS.

Berne, 10 novembre 2009

10.11.2009

Conception de la défense nationale: l'UDC demande au Conseil fédéral de présenter des variantes

(UDC) L'UDC demande au Conseil fédéral de présenter des variantes pour la conception de la défense nationale. Chacune doit avoir pour effet de doter la Suisse dans le cadre des coûts actuels...

(UDC) L'UDC demande au Conseil fédéral de présenter des variantes pour la conception de la défense nationale. Chacune doit avoir pour effet de doter la Suisse dans le cadre des coûts actuels (4 milliards de francs par an au maximum) de la meilleure armée afin de garantir la défense autonome de la neutralité et de l'indépendance de notre pays face à des menaces futures. Si le groupe donne son assentiment à ce procédé, l'UDC déposera des interventions parlementaires dans ce sens durant la prochaine session d'hiver. Les variantes demandées devraient être présentées en même temps que le rapport de politique de sécurité dans le courant de l'année 2010.

Le Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS) et l'armée sont en mauvais état. Le département a été mal géré ces dernières années. La mission de défense, le modèle-directeur, les moyens disponibles, l'équipement et les effectifs ne s'accordent pas. Il est donc indispensable, aux yeux de l'UDC, de clarifier rapidement la conception de la défense nationale.

L'objectif doit être de doter la Suisse de la meilleure armée possible pour défendre de manière autonome l'indépendance et la neutralité de ce petit Etat. Cet objectif doit être atteint dans le cadre financier existant. Il n'est pas question pour l'UDC d'augmenter les dépenses fédérales et les impôts. Il faut donc que les dépenses pour l'armée restent dans le cadre des coûts existants d'environ 4 milliards de francs au maximum par an.

Partant de ces considérations, l'UDC invite le Conseil fédéral à présenter des variantes de défense qui dotent la Suisse dans le cadre des coûts actuels (4 milliards de francs par an au maximum) de la meilleure armée possible pour assurer la défense autonome de la neutralité et de l'indépendance de notre pays face aux menaces futures.

L'UDC refusera de soutenir tout projet créant un précédent en matière d'équipement jusqu'à ce que la future conception de la défense nationale soit adoptée. Cette décision concerne notamment l'acquisition de nouveaux avions de combat.

A titre de mesure urgente pour sauvegarder la capacité de défense, l'UDC demande un programme de correction des déficiences constatées au DDPS.

Berne, 10 novembre 2009