Articles dans
le temps
CongrÈs extraordinaire du parti: Pour une Suisse indépendante et libre!
01.06.2004

CongrÈs extraordinaire du parti: Pour une Suisse indépendante et libre!

Samedi, 26 juin 2004, l'Union démocratique du centre UDC tiendra une assemblée des délégués extraordinaire à Zurich au Schützenhaus Albisgütli. Les accords bilatéraux II - et notamment l'accord de...

(UDC) Samedi, 26 juin 2004, l'Union démocratique du centre UDC tiendra une assemblée des délégués extraordinaire à Zurich au Schützenhaus Albisgütli. Les accords bilatéraux II - et notamment l'accord de Schengen - ainsi que les objets des votations du 26 septembre seront les points centraux de l'ordre du jour. Une fois de plus, l'UDC devra affronter dans cette campagne de votation l'alliance de centre-gauche composée du PS, du PRD et du PDC.

Réunis samedi, 26 juin 2004, les délégués UDC Suisse discuteront notamment des Accords bilatéraux II et des objets soumis au souverain le 26 septembre prochain. Ils se retrouveront dans la maison historique du Schützenhaus Albisgütli de Zurich qui avait déjà symbolisé en 1939 en tant que "Landi-Halle" la volonté d'indépendance et de liberté de la Suisse et où l'UDC avait décidé de s'opposer à l'EEE.

Les délégués confirmeront la position du parti concernant les Accords bilatéraux II, et notamment l'accord de Schengen. La bataille pour une Suisse indépendante et libre sera au cœur des activités de l'UDC. Les délégués décideront aussi d'un éventuel référendum contre l'accord de Schengen.

Par ailleurs, les délégués devront prendre position sur les quatre objets suivants soumis au souverain le 26 septembre 2004:

  • arrêté fédéral du 3 octobre 2003 sur la naturalisation ordinaire et sur la naturalisation facilitée des jeunes étrangers de la deuxième génération
  • arrêté fédéral du 3 octobre 2003 sur l'acquisition de la nationalité par les étrangers de la troisième génération
  • modification du 3 octobre 2003 de la loi sur les allocations pour perte de gain (en cas de service ou de maternité)
  • initiative populaire du 26 avril 2002 "Services postaux pour tous"

Une fois de plus, l'UDC se battra dans cette campagne de votation pour offrir à l'économie des conditions-cadres plus avantageuses, pour réduire les impôts et pour stopper une extension irresponsable de l'Etat social. Et, une fois de plus, elle devra affronter seule l'alliance malsaine du PS, du PRD et du PDC.

Berne, le 1er juin 2004

 

01.06.2004

CongrÈs extraordinaire du parti: Pour une Suisse indépendante et libre!

Samedi, 26 juin 2004, l'Union démocratique du centre UDC tiendra une assemblée des délégués extraordinaire à Zurich au Schützenhaus Albisgütli. Les accords bilatéraux II - et notamment l'accord de...

(UDC) Samedi, 26 juin 2004, l'Union démocratique du centre UDC tiendra une assemblée des délégués extraordinaire à Zurich au Schützenhaus Albisgütli. Les accords bilatéraux II - et notamment l'accord de Schengen - ainsi que les objets des votations du 26 septembre seront les points centraux de l'ordre du jour. Une fois de plus, l'UDC devra affronter dans cette campagne de votation l'alliance de centre-gauche composée du PS, du PRD et du PDC.

Réunis samedi, 26 juin 2004, les délégués UDC Suisse discuteront notamment des Accords bilatéraux II et des objets soumis au souverain le 26 septembre prochain. Ils se retrouveront dans la maison historique du Schützenhaus Albisgütli de Zurich qui avait déjà symbolisé en 1939 en tant que "Landi-Halle" la volonté d'indépendance et de liberté de la Suisse et où l'UDC avait décidé de s'opposer à l'EEE.

Les délégués confirmeront la position du parti concernant les Accords bilatéraux II, et notamment l'accord de Schengen. La bataille pour une Suisse indépendante et libre sera au cœur des activités de l'UDC. Les délégués décideront aussi d'un éventuel référendum contre l'accord de Schengen.

Par ailleurs, les délégués devront prendre position sur les quatre objets suivants soumis au souverain le 26 septembre 2004:

Une fois de plus, l'UDC se battra dans cette campagne de votation pour offrir à l'économie des conditions-cadres plus avantageuses, pour réduire les impôts et pour stopper une extension irresponsable de l'Etat social. Et, une fois de plus, elle devra affronter seule l'alliance malsaine du PS, du PRD et du PDC.

Berne, le 1er juin 2004