Articles dans
le temps
Contreprojet inapte à l'initiative populaire pour la sécurité alimentaire
14.01.2015

Contreprojet inapte à l'initiative populaire pour la sécurité alimentaire

L'UDC est déçue par le contreprojet à l'initiative pour la sécurité alimentaire présenté aujourd'hui par le Conseil fédéral.

L'UDC est déçue par le contreprojet à l'initiative pour la sécurité alimentaire présenté aujourd'hui par le Conseil fédéral. Le texte gouvernemental n'est pas focalisé sur la production indigène. Il a finalement pour conséquence d'ouvrir encore plus frontières à l'importation de denrées alimentaires bon marché. L'UDC, en revanche, appelle de ses vœux une agriculture indigène productrice et capable de fournir à la population suisse un maximum de denrées alimentaires saines et de qualité.

L'an passé déjà, le Conseil fédéral avait soutenu une ouverture du marché pour les produits laitiers en provenance de l'UE. Une telle politique est diamétralement opposée aux objectifs de l'initiative populaire pour la sécurité alimentaire, si bien que l'UDC la combattra de toutes ses forces.

Le contreprojet ne reprend pas non plus le second volet de l'initiative pour la sécurité alimentaire, à savoir l'allègement des charges administratives imposées aux agriculteurs et une garantie équitable de la sécurité des investissements. L'UDC continue donc de soutenir l'initiative et elle invite l'Union suisse des pays à en faire autant.

14.01.2015

Contreprojet inapte à l'initiative populaire pour la sécurité alimentaire

L'UDC est déçue par le contreprojet à l'initiative pour la sécurité alimentaire présenté aujourd'hui par le Conseil fédéral.

L'UDC est déçue par le contreprojet à l'initiative pour la sécurité alimentaire présenté aujourd'hui par le Conseil fédéral. Le texte gouvernemental n'est pas focalisé sur la production indigène. Il a finalement pour conséquence d'ouvrir encore plus frontières à l'importation de denrées alimentaires bon marché. L'UDC, en revanche, appelle de ses vœux une agriculture indigène productrice et capable de fournir à la population suisse un maximum de denrées alimentaires saines et de qualité.

L'an passé déjà, le Conseil fédéral avait soutenu une ouverture du marché pour les produits laitiers en provenance de l'UE. Une telle politique est diamétralement opposée aux objectifs de l'initiative populaire pour la sécurité alimentaire, si bien que l'UDC la combattra de toutes ses forces.

Le contreprojet ne reprend pas non plus le second volet de l'initiative pour la sécurité alimentaire, à savoir l'allègement des charges administratives imposées aux agriculteurs et une garantie équitable de la sécurité des investissements. L'UDC continue donc de soutenir l'initiative et elle invite l'Union suisse des pays à en faire autant.