Articles dans
le temps
Contrôler l'immigration au lieu de détruire des emplois
27.04.2012

Contrôler l'immigration au lieu de détruire des emplois

L'UDC demande que la Confédération contrôle et limite enfin l'immigration au lieu de mettre en place une bureaucratie gigantesque sous le couvert des "mesures d'accompagnement". La politique du...

L'UDC demande que la Confédération contrôle et limite enfin l'immigration au lieu de mettre en place une bureaucratie gigantesque sous le couvert des "mesures d'accompagnement". La politique du Conseil fédéral détruit des emplois et affecte l'attractivité économique de la Suisse.

Le rapport du Conseil fédéral sur les mesures d'accompagnement concernant la libre circulation des personnes confirme une fois de plus les conséquences désastreuses d'une immigration illimitée. Durant la seule année écoulée, le nombre de personnes en séjour de courte durée a augmenté de 22% par rapport à 2010 et le nombre de d'indépendants provenant de l'espace UE a même fait un bond de 41%! L'unique réaction des autorités face à ce développement est de mettre en place une gigantesque bureaucratie de contrôle. En 2011, les conditions de salaire et de travail de 140 000 personnes (!) ont été vérifiées. On imagine l'engagement énorme de moyens personnels et financiers qu'a exigé l'accomplissement de cette tâche.

Mais cela ne suffit pas aux yeux du Conseil fédéral et du Parlement. Une fois de plus, ils veulent restreindre la souplesse du marché du travail, étendre la force obligatoire générale des conventions et même imposer une responsabilité civile solidaire lors de l'engagement d'entreprises sous-traitantes. En développant ce monstre bureaucratique pour combattre les symptômes d'une immigration illimitée, le Conseil fédéral et le Parlement détruisent des emplois.

L'UDC s'oppose à cette folie bureaucratique. Il faut au contraire que la Suisse reprenne le contrôle de l'immigration et la limite. Cela exige notamment l'ouverture de nouvelles négociations sur la libre circulation des personnes. Comme l'information parue hier selon laquelle la population suisse franchira bientôt la limite de 8 millions, ce dernier rapport du Conseil fédéral illustre le caractère urgent de l'initiative UDC "contre l'immigration de masse".

27.04.2012

Contrôler l'immigration au lieu de détruire des emplois

L'UDC demande que la Confédération contrôle et limite enfin l'immigration au lieu de mettre en place une bureaucratie gigantesque sous le couvert des "mesures d'accompagnement". La politique du...

L'UDC demande que la Confédération contrôle et limite enfin l'immigration au lieu de mettre en place une bureaucratie gigantesque sous le couvert des "mesures d'accompagnement". La politique du Conseil fédéral détruit des emplois et affecte l'attractivité économique de la Suisse.

Le rapport du Conseil fédéral sur les mesures d'accompagnement concernant la libre circulation des personnes confirme une fois de plus les conséquences désastreuses d'une immigration illimitée. Durant la seule année écoulée, le nombre de personnes en séjour de courte durée a augmenté de 22% par rapport à 2010 et le nombre de d'indépendants provenant de l'espace UE a même fait un bond de 41%! L'unique réaction des autorités face à ce développement est de mettre en place une gigantesque bureaucratie de contrôle. En 2011, les conditions de salaire et de travail de 140 000 personnes (!) ont été vérifiées. On imagine l'engagement énorme de moyens personnels et financiers qu'a exigé l'accomplissement de cette tâche.

Mais cela ne suffit pas aux yeux du Conseil fédéral et du Parlement. Une fois de plus, ils veulent restreindre la souplesse du marché du travail, étendre la force obligatoire générale des conventions et même imposer une responsabilité civile solidaire lors de l'engagement d'entreprises sous-traitantes. En développant ce monstre bureaucratique pour combattre les symptômes d'une immigration illimitée, le Conseil fédéral et le Parlement détruisent des emplois.

L'UDC s'oppose à cette folie bureaucratique. Il faut au contraire que la Suisse reprenne le contrôle de l'immigration et la limite. Cela exige notamment l'ouverture de nouvelles négociations sur la libre circulation des personnes. Comme l'information parue hier selon laquelle la population suisse franchira bientôt la limite de 8 millions, ce dernier rapport du Conseil fédéral illustre le caractère urgent de l'initiative UDC "contre l'immigration de masse".