Articles dans
le temps
Dangereuse provocation du conseil fédéral, du PRD et du PDC
17.03.2005

Dangereuse provocation du conseil fédéral, du PRD et du PDC

A trois reprises, le Conseil national a clairement dit non à l'achat de nouveaux avions de transport. Pourtant, ni la conférence de conciliation, ni le conseiller fédéral concerné n'étaient prêts...

(UDC) A trois reprises, le Conseil national a clairement dit non à l'achat de nouveaux avions de transport. Pourtant, ni la conférence de conciliation, ni le conseiller fédéral concerné n'étaient prêts sortir de ce programme d'armement les avions de transport qui n'auraient servi qu'aux engagements à l'étranger de l'armée suisse. Par conséquent, le Conseil national a dû refuser la totalité du programme. Cette provocation n'a guère porté de fruits: le PRD, le PDC et le Conseil fédéral doivent assumer la responsabilité de la décision prise aujourd'hui. L'UDC invite donc le Conseil fédéral à présenter lors de la prochaine session d'été un nouveau programme d'armement sans avion de transport.

L'UDC s'engage en faveur d'une armée de milice forte. Mais c'est précisément par égard à l'armée de milice et à la décision populaire sur Armée XXI que l'UDC se bat contre l'achat d'avions de transport qui ne servent qu'aux engagements militaires à l'étranger et qui sont inutiles à une armée de défense et de milice.

Le PRD, le PDC et le Conseil fédéral auraient eu la possibilité de sortir les deux avions de transport contestés du programme d'armement. Ils ne l'ont pas fait et portent donc l'entière responsabilité de la décision prise aujourd'hui.

L'UDC a déposé aujourd'hui une motion en faveur d'un "programme d'armement 2004bis". Elle y invite le Conseil fédéral à présenter dans les plus brefs délais, soit en vue de la session parlementaire d'été 2005, un nouveau programme d'armement allégé des deux avions de transport.

Berne, 17 mars 2005

17.03.2005

Dangereuse provocation du conseil fédéral, du PRD et du PDC

A trois reprises, le Conseil national a clairement dit non à l'achat de nouveaux avions de transport. Pourtant, ni la conférence de conciliation, ni le conseiller fédéral concerné n'étaient prêts...

(UDC) A trois reprises, le Conseil national a clairement dit non à l'achat de nouveaux avions de transport. Pourtant, ni la conférence de conciliation, ni le conseiller fédéral concerné n'étaient prêts sortir de ce programme d'armement les avions de transport qui n'auraient servi qu'aux engagements à l'étranger de l'armée suisse. Par conséquent, le Conseil national a dû refuser la totalité du programme. Cette provocation n'a guère porté de fruits: le PRD, le PDC et le Conseil fédéral doivent assumer la responsabilité de la décision prise aujourd'hui. L'UDC invite donc le Conseil fédéral à présenter lors de la prochaine session d'été un nouveau programme d'armement sans avion de transport.

L'UDC s'engage en faveur d'une armée de milice forte. Mais c'est précisément par égard à l'armée de milice et à la décision populaire sur Armée XXI que l'UDC se bat contre l'achat d'avions de transport qui ne servent qu'aux engagements militaires à l'étranger et qui sont inutiles à une armée de défense et de milice.

Le PRD, le PDC et le Conseil fédéral auraient eu la possibilité de sortir les deux avions de transport contestés du programme d'armement. Ils ne l'ont pas fait et portent donc l'entière responsabilité de la décision prise aujourd'hui.

L'UDC a déposé aujourd'hui une motion en faveur d'un "programme d'armement 2004bis". Elle y invite le Conseil fédéral à présenter dans les plus brefs délais, soit en vue de la session parlementaire d'été 2005, un nouveau programme d'armement allégé des deux avions de transport.

Berne, 17 mars 2005