Articles dans
le temps
Davantage de concurrence dans la formation et la recherche
13.01.2006

Davantage de concurrence dans la formation et la recherche

Bien que largement dépourvue de matières premières, la Suisse possède néanmoins une économie performante grâce à un travail réglé et qualifié, à des produits innovants, à un standard de qualité...

(UDC) Bien que largement dépourvue de matières premières, la Suisse possède néanmoins une économie performante grâce à un travail réglé et qualifié, à des produits innovants, à un standard de qualité élevé et à une monnaie stable. La formation, la recherche et le savoir-faire qui en résulte sont à la base de ce succès. Face à une concurrence de plus en plus globale, la Suisse doit cependant concentrer ses forces et sélectionner ses investissements dans la formation et la recherche. Voilà la seule manière de prolonger son succès économique.

Une tendance fatale s'est imposée dans les écoles depuis la fin des années septante: relâchement général, suppression des notes, abandon de la discipline, marginalisation de matières de base comme les mathématiques et les langues au profit de ladite compétence sociale. Résultat: alors que la formation absorbe des montants toujours plus vertigineux, les performances d'une génération entière ont baissé en comparaison internationale, comme le confirment les études PISA. Une évolution semblable a été observée dans les universités et dans la recherche. De plus en plus de jeunes étudient sans objectif précis. Des travaux de recherche sont financés pendant des années sans apporter de résultats tangibles et, surtout, exploitables. Or, les instituts de formation et de recherche sont aujourd'hui exposés à une concurrence de plus en plus internationale. D'autres pays nous rattrapent. Mais les réformes et l'argent ne font pas forcément une meilleure formation.

Avec sa formation professionnelle duale, la Suisse dispose d'un système unique au monde. Nombre de pays tentent aujourd'hui de s'en inspirer. 70% des jeunes Suisses choisissent cette voie de formation pour accéder au monde du travail. Chaque année, notre système de formation duale produit des professionnels de haut niveau. L'UDC s'engage résolument en faveur de l'équivalence de la formation professionnelle et de la formation scolaire.

La formation, la recherche et le savoir-faire qui en résulte sont d'une importance capitale pour l'économie et l'industrie suisses. Mais la qualité des offres de formation ne dépend pas en premier lieu des moyens mis à disposition; elle est bien plus le résultat de la volonté de tendre vers l'excellence. La formation et la recherche, notamment dans les universités suisses, doivent être axées sur le contexte international et son développement. Les universités suisses doivent contribuer davantage à la création de plus-values et au succès économique du pays. Les résultats de la recherche doivent être transformés en produits et services aptes à être placés efficacement sur le marché.

Dans son nouveau document de fond "Pour une formation axée sur les performances et une recherche orientée vers l'utilité pratique", l'UDC analyse la formation et la recherche suisses et propose des solutions pour l'avenir. Ce document peut être téléchargé su www.udc.ch.

Berne, 13 janvier 2006

13.01.2006

Davantage de concurrence dans la formation et la recherche

Bien que largement dépourvue de matières premières, la Suisse possède néanmoins une économie performante grâce à un travail réglé et qualifié, à des produits innovants, à un standard de qualité...

(UDC) Bien que largement dépourvue de matières premières, la Suisse possède néanmoins une économie performante grâce à un travail réglé et qualifié, à des produits innovants, à un standard de qualité élevé et à une monnaie stable. La formation, la recherche et le savoir-faire qui en résulte sont à la base de ce succès. Face à une concurrence de plus en plus globale, la Suisse doit cependant concentrer ses forces et sélectionner ses investissements dans la formation et la recherche. Voilà la seule manière de prolonger son succès économique.

Une tendance fatale s'est imposée dans les écoles depuis la fin des années septante: relâchement général, suppression des notes, abandon de la discipline, marginalisation de matières de base comme les mathématiques et les langues au profit de ladite compétence sociale. Résultat: alors que la formation absorbe des montants toujours plus vertigineux, les performances d'une génération entière ont baissé en comparaison internationale, comme le confirment les études PISA. Une évolution semblable a été observée dans les universités et dans la recherche. De plus en plus de jeunes étudient sans objectif précis. Des travaux de recherche sont financés pendant des années sans apporter de résultats tangibles et, surtout, exploitables. Or, les instituts de formation et de recherche sont aujourd'hui exposés à une concurrence de plus en plus internationale. D'autres pays nous rattrapent. Mais les réformes et l'argent ne font pas forcément une meilleure formation.

Avec sa formation professionnelle duale, la Suisse dispose d'un système unique au monde. Nombre de pays tentent aujourd'hui de s'en inspirer. 70% des jeunes Suisses choisissent cette voie de formation pour accéder au monde du travail. Chaque année, notre système de formation duale produit des professionnels de haut niveau. L'UDC s'engage résolument en faveur de l'équivalence de la formation professionnelle et de la formation scolaire.

La formation, la recherche et le savoir-faire qui en résulte sont d'une importance capitale pour l'économie et l'industrie suisses. Mais la qualité des offres de formation ne dépend pas en premier lieu des moyens mis à disposition; elle est bien plus le résultat de la volonté de tendre vers l'excellence. La formation et la recherche, notamment dans les universités suisses, doivent être axées sur le contexte international et son développement. Les universités suisses doivent contribuer davantage à la création de plus-values et au succès économique du pays. Les résultats de la recherche doivent être transformés en produits et services aptes à être placés efficacement sur le marché.

Dans son nouveau document de fond "Pour une formation axée sur les performances et une recherche orientée vers l'utilité pratique", l'UDC analyse la formation et la recherche suisses et propose des solutions pour l'avenir. Ce document peut être téléchargé su www.udc.ch.

Berne, 13 janvier 2006