Articles dans
le temps
Défendre les valeurs et les lois suisses
23.01.2016

Défendre les valeurs et les lois suisses

Le Comité central de l'UDC suisse a siégé aujourd'hui à Wil/SG. Dans la perspective de l'assemblée des délégués de demain, le Comité recommande aux délégués d'approuver aussi bien l'initiative de mise en œuvre que l'initiative populaire contre la pénalisation du mariage. Les membres du comité ont en outre eu un échange sur la conservation de nos valeurs face à la constante vague de migration et à la progression de l'islam en Suisse. 

Le conseiller national Lukas Reimann a informé le Comité central sur les effets de la progression de l'islam en Suisse centrale. Les valeurs et les lois suisses sont sous pression en raison de la migration sans frontière et de l'immigration de masse qui se poursuit. Sous le prétexte d'une tolérance mal comprise, les autorités manquent du courage nécessaire pour imposer rigoureusement les valeurs vécues en Suisse et le droit en vigueur. Cette attitude laxiste commence par l'absence de protection aux frontières contre l'immigration illégale, contre les bandes criminelles de passeurs et les trafiquants d'êtres humains; elle se poursuit par le refus d'appliquer la législation sur l'asile, par un manque de rigueur à l'égard d'étrangers qui ne veulent pas s'intégrer et par une passivité intolérable face aux individus récalcitrants et aux tendances à la radicalisation. Il est évident aux yeux de l'UDC qu'elle doit jouer un rôle central dans la défense des valeurs suisses et des règles valables dans ce pays. 

Le 28 février: 2 x fois oui
En vue de l'assemblée des délégués qui aura également lieu demain à Wil, le Comité central invite à l'unanimité les délégués à recommander au souverain d'accepter l'initiative populaire pour le renvoi effectif des étrangers criminels (initiative de mise en œuvre). Le Comité central prévoit un résultat serré pour la votation du 28 février. Toni Brunner, président de l'UDC Suisse, a lancé un appel à tous les membres du parti afin qu'ils soutiennent la campagne par l'affichage, la distribution de prospectus (http://www.prospectus-partout.ch/initiative-de-mis-en-oeuvre), des lettres de lecteur, par la conviction de parents et de connaissances ainsi que par l'organisation de débats contradictoires afin que le mandat constitutionnel d'expulsion des étrangers criminels soit enfin traduit dans la réalité. Voilà la seule manière d'augmenter la sécurité pour tous. 

Egalement mise au vote le 28 février prochain, l'initiative populaire "Pour le couple et la famille - Non à la pénalisation du mariage" reprend une proposition que l'UDC soutient depuis des décennies. Il faut enfin éliminer la discrimination fiscale des couples mariés. Les familles et les classes moyennes y gagneront. Là encore, le Comité central propose à l'unanimité à l'assemblée des délégués de voter oui. 

L'assemblée des délégués a déjà pris position concernant les deux autres objets des votations du 28 février 2016. L'UDC soutient clairement la réfection du tunnel routier du St-Gothard et rejette avec autant de détermination l'initiative de la Jeunesse socialiste contre les spéculations sur les denrées alimentaires. 

A l'issue de leur séance, les membres du Comité central se sont retrouvés aujourd'hui entre 17.00 et 18.30 heures à la Obere Bahnhofstrasse, la zone piétonne de Wil, pour une traditionnelle manifestation "L'UDC proche de vous". 

 

23.01.2016

Défendre les valeurs et les lois suisses

Le Comité central de l'UDC suisse a siégé aujourd'hui à Wil/SG. Dans la perspective de l'assemblée des délégués de demain, le Comité recommande aux délégués d'approuver aussi bien l'initiative de mise en œuvre que l'initiative populaire contre la pénalisation du mariage. Les membres du comité ont en outre eu un échange sur la conservation de nos valeurs face à la constante vague de migration et à la progression de l'islam en Suisse. 

Le conseiller national Lukas Reimann a informé le Comité central sur les effets de la progression de l'islam en Suisse centrale. Les valeurs et les lois suisses sont sous pression en raison de la migration sans frontière et de l'immigration de masse qui se poursuit. Sous le prétexte d'une tolérance mal comprise, les autorités manquent du courage nécessaire pour imposer rigoureusement les valeurs vécues en Suisse et le droit en vigueur. Cette attitude laxiste commence par l'absence de protection aux frontières contre l'immigration illégale, contre les bandes criminelles de passeurs et les trafiquants d'êtres humains; elle se poursuit par le refus d'appliquer la législation sur l'asile, par un manque de rigueur à l'égard d'étrangers qui ne veulent pas s'intégrer et par une passivité intolérable face aux individus récalcitrants et aux tendances à la radicalisation. Il est évident aux yeux de l'UDC qu'elle doit jouer un rôle central dans la défense des valeurs suisses et des règles valables dans ce pays. 

Le 28 février: 2 x fois oui
En vue de l'assemblée des délégués qui aura également lieu demain à Wil, le Comité central invite à l'unanimité les délégués à recommander au souverain d'accepter l'initiative populaire pour le renvoi effectif des étrangers criminels (initiative de mise en œuvre). Le Comité central prévoit un résultat serré pour la votation du 28 février. Toni Brunner, président de l'UDC Suisse, a lancé un appel à tous les membres du parti afin qu'ils soutiennent la campagne par l'affichage, la distribution de prospectus (http://www.prospectus-partout.ch/initiative-de-mis-en-oeuvre), des lettres de lecteur, par la conviction de parents et de connaissances ainsi que par l'organisation de débats contradictoires afin que le mandat constitutionnel d'expulsion des étrangers criminels soit enfin traduit dans la réalité. Voilà la seule manière d'augmenter la sécurité pour tous. 

Egalement mise au vote le 28 février prochain, l'initiative populaire "Pour le couple et la famille - Non à la pénalisation du mariage" reprend une proposition que l'UDC soutient depuis des décennies. Il faut enfin éliminer la discrimination fiscale des couples mariés. Les familles et les classes moyennes y gagneront. Là encore, le Comité central propose à l'unanimité à l'assemblée des délégués de voter oui. 

L'assemblée des délégués a déjà pris position concernant les deux autres objets des votations du 28 février 2016. L'UDC soutient clairement la réfection du tunnel routier du St-Gothard et rejette avec autant de détermination l'initiative de la Jeunesse socialiste contre les spéculations sur les denrées alimentaires. 

A l'issue de leur séance, les membres du Comité central se sont retrouvés aujourd'hui entre 17.00 et 18.30 heures à la Obere Bahnhofstrasse, la zone piétonne de Wil, pour une traditionnelle manifestation "L'UDC proche de vous".