Articles dans
le temps
Derniers chiffres statistiques: l'immigration de masse s'est encore accélérée
29.09.2014

Derniers chiffres statistiques: l'immigration de masse s'est encore accélérée

La population résidante permanente s'est accrue l'an passé de plus 100 000 personnes, soit de 1.25%. Ce chiffre équivaut à la population d'une ville de la taille de Winterthour!

La population résidante permanente s'est accrue l'an passé de plus 100 000 personnes, soit de 1.25%. Ce chiffre équivaut à la population d'une ville de la taille de Winterthour! L'immigration est la principale cause de cette croissance. Si ce développement se poursuit, la Suisse comptera 10 millions d'habitants dans moins de 20 ans. Conclusion: l'initiative "contre l'immigration de masse" acceptée par le peuple et les cantons doit être rapidement et fidèlement appliquée.

L'Office fédéral de la statistique a publié aujourd'hui les chiffres du développement démographique en 2013. Selon ces données, la  population résidante permanente de la Suisse a augmenté l'an passé de 100 600 personnes pour atteindre 8 139 600 habitants. L'immigration nette d'étrangers a atteint 89 500 personnes, soit sensiblement plus que la moyenne des dix dernières années.

Les problèmes posés par l'immigration de masse s'accentuent. Il s'avère que l'attraction que la Suisse exerce sur les habitants de l'Union européenne est toujours aussi forte: les trois quarts des immigrants étrangers proviennent d'Europe. La pression sur la Suisse s'accroît et avec elle les problèmes posés par une croissance démographique échappant à tout contrôle: surcharge des infrastructures, augmentation des loyers dans les villes, hausse des coûts sociaux. Cela ne peut pas continuer ainsi.

C'est précisément parce qu'il est profondément inquiet devant ce développement que le peuple suisse a approuvé le 9 février dernier l'initiative populaire "contre l'immigration de masse". Le Conseil fédéral a le devoir d'accélérer l'application de la nouvelle disposition constitutionnelle afin que la Suisse puisse reprendre le contrôle de l'immigration sur son territoire.

29.09.2014

Derniers chiffres statistiques: l'immigration de masse s'est encore accélérée

La population résidante permanente s'est accrue l'an passé de plus 100 000 personnes, soit de 1.25%. Ce chiffre équivaut à la population d'une ville de la taille de Winterthour!

La population résidante permanente s'est accrue l'an passé de plus 100 000 personnes, soit de 1.25%. Ce chiffre équivaut à la population d'une ville de la taille de Winterthour! L'immigration est la principale cause de cette croissance. Si ce développement se poursuit, la Suisse comptera 10 millions d'habitants dans moins de 20 ans. Conclusion: l'initiative "contre l'immigration de masse" acceptée par le peuple et les cantons doit être rapidement et fidèlement appliquée.

L'Office fédéral de la statistique a publié aujourd'hui les chiffres du développement démographique en 2013. Selon ces données, la  population résidante permanente de la Suisse a augmenté l'an passé de 100 600 personnes pour atteindre 8 139 600 habitants. L'immigration nette d'étrangers a atteint 89 500 personnes, soit sensiblement plus que la moyenne des dix dernières années.

Les problèmes posés par l'immigration de masse s'accentuent. Il s'avère que l'attraction que la Suisse exerce sur les habitants de l'Union européenne est toujours aussi forte: les trois quarts des immigrants étrangers proviennent d'Europe. La pression sur la Suisse s'accroît et avec elle les problèmes posés par une croissance démographique échappant à tout contrôle: surcharge des infrastructures, augmentation des loyers dans les villes, hausse des coûts sociaux. Cela ne peut pas continuer ainsi.

C'est précisément parce qu'il est profondément inquiet devant ce développement que le peuple suisse a approuvé le 9 février dernier l'initiative populaire "contre l'immigration de masse". Le Conseil fédéral a le devoir d'accélérer l'application de la nouvelle disposition constitutionnelle afin que la Suisse puisse reprendre le contrôle de l'immigration sur son territoire.