Articles dans
le temps
Des actes et non des belles déclarations, Monsieur le directeur!
15.04.2010

Des actes et non des belles déclarations, Monsieur le directeur!

Le directeur de l'Office fédéral de la migration, Alard Du Bois-Reymond, a bruyamment annoncé le weekend dernier des mesures et une task-force contre les requérants d'asile criminels en provenance...

Le directeur de l'Office fédéral de la migration, Alard Du Bois-Reymond, a bruyamment annoncé le weekend dernier des mesures et une task-force contre les requérants d'asile criminels en provenance du Nigéria. Parallèlement, l'arrêt des renvois ordonné par lui contraint les cantons de remettre en liberté des Nigérians détenus en vue de leur expulsion. Cette situation est proprement inacceptable. L'UDC demande la reprise immédiate des renvois.

Le weekend dernier le directeur de l'Office fédéral de la migration a relevé les gros problèmes posés par des requérants d'asile criminels en provenance du Nigéria. Les demandes d'asile de ces personnes sont en majeure partie infondées. Bon nombre d'entre eux viennent uniquement en Suisse pour y perpétrer des crimes. Il serait grand temps de prendre des contre-mesures. L'ODM a donc annoncé la constitution d'une task-force. Or, le directeur de l'ODM, Alard du Bois-Reymond, vient d'ordonner l'arrêt des renvois à la suite d'un décès, si bien que les cantons doivent remettre en liberté les requérants arrêtés dans l'attente de leur expulsion. Ce procédé contradictoire est inacceptable. Il en va aussi de la sécurité des citoyennes et des citoyens. L'UDC exige que les renvois au Nigéria reprennent immédiatement. De plus, il faut très sérieusement demander à l'ODM s'il maîtrise encore la situation.

15.04.2010

Des actes et non des belles déclarations, Monsieur le directeur!

Le directeur de l'Office fédéral de la migration, Alard Du Bois-Reymond, a bruyamment annoncé le weekend dernier des mesures et une task-force contre les requérants d'asile criminels en provenance...

Le directeur de l'Office fédéral de la migration, Alard Du Bois-Reymond, a bruyamment annoncé le weekend dernier des mesures et une task-force contre les requérants d'asile criminels en provenance du Nigéria. Parallèlement, l'arrêt des renvois ordonné par lui contraint les cantons de remettre en liberté des Nigérians détenus en vue de leur expulsion. Cette situation est proprement inacceptable. L'UDC demande la reprise immédiate des renvois.

Le weekend dernier le directeur de l'Office fédéral de la migration a relevé les gros problèmes posés par des requérants d'asile criminels en provenance du Nigéria. Les demandes d'asile de ces personnes sont en majeure partie infondées. Bon nombre d'entre eux viennent uniquement en Suisse pour y perpétrer des crimes. Il serait grand temps de prendre des contre-mesures. L'ODM a donc annoncé la constitution d'une task-force. Or, le directeur de l'ODM, Alard du Bois-Reymond, vient d'ordonner l'arrêt des renvois à la suite d'un décès, si bien que les cantons doivent remettre en liberté les requérants arrêtés dans l'attente de leur expulsion. Ce procédé contradictoire est inacceptable. Il en va aussi de la sécurité des citoyennes et des citoyens. L'UDC exige que les renvois au Nigéria reprennent immédiatement. De plus, il faut très sérieusement demander à l'ODM s'il maîtrise encore la situation.