Articles dans
le temps
Donner une plus large assise au travail du parti
02.03.2016

Donner une plus large assise au travail du parti

La direction de l'UDC Suisse a examiné les propositions du groupe de travail chargé d'examiner une réforme de la structure de direction. Elle soumet aux organes du parti une révision des statuts dans ce sens. Le nombre de vice-présidents sera ramené de sept à trois. Alors qu'un bureau de la direction du parti s'occupera des affaires courantes, la direction du parti à proprement parler reposera sur une assise plus large. Les partis cantonaux auront davantage de poids et des responsables thématiques renforceront la compétence politique de la direction du parti. 

La direction du parti UDC Suisse a institué début janvier 2016 un groupe de travail chargé, d'une part, de proposer à l'intention de l'assemblée des délégués du 23 avril 2016 des nominations pour la composition de la direction du parti durant la nouvelle période de fonction de deux ans et, d'autre part, d'examiner d'éventuelles adaptations structurelles du parti. Présidé par Toni Brunner, président UDC Suisse, ce groupe de travail comprenait Adrian Amstutz, président du groupe parlementaire, Albert Rösti, chef de la campagne électorale et président désigné du parti, ainsi que Martin Baltisser, secrétaire général UDC Suisse. 

Direction plus svelte et plus compétente
Le groupe de travail et la direction du parti proposent d'alléger la direction du parti. Un bureau de la direction du parti s'occupera à l'avenir des affaires courantes et de la représentation du parti à l'extérieur. Il comprendra, à côté du président du parti, trois vice-présidents (contre sept aujourd'hui), le président du groupe parlementaire ainsi que, comme assesseurs, un responsable de la stratégie, un responsable de la communication et un responsable des finances.  

Une direction du parti à large base sera à l'avenir chargée de la planification stratégique et de l'orientation politique du parti. Elle remplacera l'actuel comité directeur. La direction du parti réunira, à côté des membres du bureau de la direction du parti, les représentants de l'UDC au Conseil fédéral, le secrétaire général, les présidents des six partis cantonaux ayant obtenu le plus grand nombre de suffrages en valeur absolue, les présidents des Jeunes UDC et de l'UDC International ainsi qu'un représentant par région linguistique. Les six responsables de domaines politiques centraux (politique de sécurité, politique européenne, politique de migration et d'asile, politique économique, politique financière et fiscale, politique de la famille et de la société) en font également partie. 

Le but de cette nouvelle structure de direction est, d'une part, d'assurer une conduite plus efficace des affaires courantes et, d'autre part, de donner une plus large assise cantonale et une plus grande compétence au travail stratégique du parti. Aucun changement notable n'est en revanche apporté aux organes de base que sont le comité du parti (anciennement comité central) et l'assemblée des délégués. 

Cette adaptation structurelle fait l'objet d'une révision partielle des statuts du parti qui comprend en outre quelques mises à jour de détail. Le comité directeur et le comité central en décideront mercredi, 6 avril et l'assemblée des délégués de l'UDC le 23 avril 2016 à Langenthal (BE). 

Nominations
A côté de ces changements structurels, la direction du parti propose aux organes chargés des élections (assemblée des délégués et comité du parti) les nominations suivantes aux nouveaux organes de direction pour la période de fonction de deux ans à venir:

Bureau de la direction du parti
Membre d'office:

  • président du groupe parlementaire: CN Adrian Amstutz

Membres élus (par l'assemblée des délégués):

  • président: Albert Rösti, CN
  • vice-président: Thomas Aeschi, CN
  • vice-présidente: Céline Amaudruz, CN
  • vice-président: Oskar Freysinger, conseiller d'Etat
  • responsable de la stratégie: Christoph Blocher, anc. conseiller fédéral
  • responsable de la communication: Walter Frey, anc. CN
  • responsable des finances: Thomas Matter, CN

Direction du parti
membres d'office:

  • membres du bureau de la direction du parti
  • représentants de l'UDC au Conseil fédéral
  • secrétaire général
  • présidents des six partis cantonaux ayant obtenu le plus de suffrages en valeur absolue
  • président Jeunes UDC
  • président UDC International

Membres élus (par le comité du parti):

  • à chaque fois un représentant de la Suisse francophone, italophone et romanche (sur proposition des régions)
  • responsable de la politique de sécurité (Beat Arnold, CN)
  • responsable de la politique européenne (Roger Köppel, CN)
  • responsable de la politique de migration et d'asile (Andreas Glarner, CN)
  • responsable de la politique économique (Magdalena Martullo, CN)
  • responsable de la politique financière et fiscale (Franz Grüter, CN)
  • responsable de la politique de la famille et de la société (Nadja Pieren, CN)

Les propositions de révision des statuts ainsi que les nominations aux organes du parti sont soumises pour consultation aux partis cantonaux jusqu'au 1er avril 2016.

Organigramme de l'UDC Suisse

 

02.03.2016

Donner une plus large assise au travail du parti

La direction de l'UDC Suisse a examiné les propositions du groupe de travail chargé d'examiner une réforme de la structure de direction. Elle soumet aux organes du parti une révision des statuts dans ce sens. Le nombre de vice-présidents sera ramené de sept à trois. Alors qu'un bureau de la direction du parti s'occupera des affaires courantes, la direction du parti à proprement parler reposera sur une assise plus large. Les partis cantonaux auront davantage de poids et des responsables thématiques renforceront la compétence politique de la direction du parti. 

La direction du parti UDC Suisse a institué début janvier 2016 un groupe de travail chargé, d'une part, de proposer à l'intention de l'assemblée des délégués du 23 avril 2016 des nominations pour la composition de la direction du parti durant la nouvelle période de fonction de deux ans et, d'autre part, d'examiner d'éventuelles adaptations structurelles du parti. Présidé par Toni Brunner, président UDC Suisse, ce groupe de travail comprenait Adrian Amstutz, président du groupe parlementaire, Albert Rösti, chef de la campagne électorale et président désigné du parti, ainsi que Martin Baltisser, secrétaire général UDC Suisse. 

Direction plus svelte et plus compétente
Le groupe de travail et la direction du parti proposent d'alléger la direction du parti. Un bureau de la direction du parti s'occupera à l'avenir des affaires courantes et de la représentation du parti à l'extérieur. Il comprendra, à côté du président du parti, trois vice-présidents (contre sept aujourd'hui), le président du groupe parlementaire ainsi que, comme assesseurs, un responsable de la stratégie, un responsable de la communication et un responsable des finances.  

Une direction du parti à large base sera à l'avenir chargée de la planification stratégique et de l'orientation politique du parti. Elle remplacera l'actuel comité directeur. La direction du parti réunira, à côté des membres du bureau de la direction du parti, les représentants de l'UDC au Conseil fédéral, le secrétaire général, les présidents des six partis cantonaux ayant obtenu le plus grand nombre de suffrages en valeur absolue, les présidents des Jeunes UDC et de l'UDC International ainsi qu'un représentant par région linguistique. Les six responsables de domaines politiques centraux (politique de sécurité, politique européenne, politique de migration et d'asile, politique économique, politique financière et fiscale, politique de la famille et de la société) en font également partie. 

Le but de cette nouvelle structure de direction est, d'une part, d'assurer une conduite plus efficace des affaires courantes et, d'autre part, de donner une plus large assise cantonale et une plus grande compétence au travail stratégique du parti. Aucun changement notable n'est en revanche apporté aux organes de base que sont le comité du parti (anciennement comité central) et l'assemblée des délégués. 

Cette adaptation structurelle fait l'objet d'une révision partielle des statuts du parti qui comprend en outre quelques mises à jour de détail. Le comité directeur et le comité central en décideront mercredi, 6 avril et l'assemblée des délégués de l'UDC le 23 avril 2016 à Langenthal (BE). 

Nominations
A côté de ces changements structurels, la direction du parti propose aux organes chargés des élections (assemblée des délégués et comité du parti) les nominations suivantes aux nouveaux organes de direction pour la période de fonction de deux ans à venir:

Bureau de la direction du parti
Membre d'office:

Membres élus (par l'assemblée des délégués):

Direction du parti
membres d'office:

Membres élus (par le comité du parti):

Les propositions de révision des statuts ainsi que les nominations aux organes du parti sont soumises pour consultation aux partis cantonaux jusqu'au 1er avril 2016.

Organigramme de l'UDC Suisse