Articles dans
le temps
échec de la politique de la santé de gauche: Place à l'initiative UDC pour la baisse des primes
11.03.2007

échec de la politique de la santé de gauche: Place à l'initiative UDC pour la baisse des primes

L'UDC se réjouit du refus populaire de la caisse-maladie unique proposée par la gauche. Le résultat de ce scrutin doit être interprété comme un mandat clair et net aux partis bourgeois et au...

(UDC) L'UDC se réjouit du refus populaire de la caisse-maladie unique proposée par la gauche. Le résultat de ce scrutin doit être interprété comme un mandat clair et net aux partis bourgeois et au Conseil fédéral. Le peuple veut une baisse des primes d'assurance-maladie, davantage de concurrence dans la santé publique et le libre choix de la caisse-maladie. Après le fiasco de la loi sur l'assurance-maladie (LAMal) et les tentatives ratées de la gauche d'imposer une médecine d'Etat par le biais d'initiatives populaires, la politique de la santé prônée par les socialistes et les Verts a définitivement échoué. L'UDC demande que son initiative pour la baisse des primes soit rapidement soumise au peuple, car elle comporte tous les éléments souhaités par le souverain.

Les primes d'assurance-maladie vont baisser, nous a promis la gauche au milieu des années nonante lorsqu'elle avait réussi à constituer une majorité en faveur de la malheureuse loi sur l'assurance-maladie, la LAMal. C'était un mensonge. Les primes ont augmenté de 60% depuis. Ce qui n'a pas empêché les socialistes et les Verts de proférer le même mensonge dans la campagne de votation sur la caisse-maladie unique. Le peuple en a manifestement ras-le-bol de la politique de la santé menée par la gauche.

Le résultat de la votation de ce dimanche indique la voie qu'il faut suivre désormais: le peuple ne veut plus d'une augmentation des primes; il veut que les primes baissent; le peuple ne veut pas d'une caisse-maladie unique, mais il veut le libre choix de la caisse; le peuple ne veut pas moins de marché dans la santé publique, mais souhaite au contraire que les lois du marché y soient renforcées; il veut aussi plus de transparence et de responsabilité individuelle. Or, ce sont exactement les objectifs de l'initiative UDC pour la baisse des primes qui a abouti depuis longtemps et dont on attend qu'elle soit enfin soumise au peuple.

Les socialistes et les Verts ayant échoué ce week-end de votation, le PDC et le PRD ayant été incapables de développer eux-mêmes un projet solide de santé publique, l'UDC est le seul parti à proposer un concept cohérent avec son initiative pour la baisse des primes, qui plus est, un concept qui répond à la volonté populaire. Voilà pourquoi l'UDC demande que ce projet soit rapidement soumis au peuple.

Berne, 11 mars 2007

11.03.2007

échec de la politique de la santé de gauche: Place à l'initiative UDC pour la baisse des primes

L'UDC se réjouit du refus populaire de la caisse-maladie unique proposée par la gauche. Le résultat de ce scrutin doit être interprété comme un mandat clair et net aux partis bourgeois et au...

(UDC) L'UDC se réjouit du refus populaire de la caisse-maladie unique proposée par la gauche. Le résultat de ce scrutin doit être interprété comme un mandat clair et net aux partis bourgeois et au Conseil fédéral. Le peuple veut une baisse des primes d'assurance-maladie, davantage de concurrence dans la santé publique et le libre choix de la caisse-maladie. Après le fiasco de la loi sur l'assurance-maladie (LAMal) et les tentatives ratées de la gauche d'imposer une médecine d'Etat par le biais d'initiatives populaires, la politique de la santé prônée par les socialistes et les Verts a définitivement échoué. L'UDC demande que son initiative pour la baisse des primes soit rapidement soumise au peuple, car elle comporte tous les éléments souhaités par le souverain.

Les primes d'assurance-maladie vont baisser, nous a promis la gauche au milieu des années nonante lorsqu'elle avait réussi à constituer une majorité en faveur de la malheureuse loi sur l'assurance-maladie, la LAMal. C'était un mensonge. Les primes ont augmenté de 60% depuis. Ce qui n'a pas empêché les socialistes et les Verts de proférer le même mensonge dans la campagne de votation sur la caisse-maladie unique. Le peuple en a manifestement ras-le-bol de la politique de la santé menée par la gauche.

Le résultat de la votation de ce dimanche indique la voie qu'il faut suivre désormais: le peuple ne veut plus d'une augmentation des primes; il veut que les primes baissent; le peuple ne veut pas d'une caisse-maladie unique, mais il veut le libre choix de la caisse; le peuple ne veut pas moins de marché dans la santé publique, mais souhaite au contraire que les lois du marché y soient renforcées; il veut aussi plus de transparence et de responsabilité individuelle. Or, ce sont exactement les objectifs de l'initiative UDC pour la baisse des primes qui a abouti depuis longtemps et dont on attend qu'elle soit enfin soumise au peuple.

Les socialistes et les Verts ayant échoué ce week-end de votation, le PDC et le PRD ayant été incapables de développer eux-mêmes un projet solide de santé publique, l'UDC est le seul parti à proposer un concept cohérent avec son initiative pour la baisse des primes, qui plus est, un concept qui répond à la volonté populaire. Voilà pourquoi l'UDC demande que ce projet soit rapidement soumis au peuple.

Berne, 11 mars 2007