Articles dans
le temps
Ecole obligatoire: retour au principe de la performance
07.05.2009

Ecole obligatoire: retour au principe de la performance

L'UDC a présenté aujourd'hui, lors d'une conférence de presse, ses revendications en matière de politique de l'éducation. L'école obligatoire suisse doit à nouveau assurer sa mission principale...

(UDC) L'UDC a présenté aujourd'hui, lors d'une conférence de presse, ses revendications en matière de politique de l'éducation. L'école obligatoire suisse doit à nouveau assurer sa mission principale avec sérieux et préparer les élèves à la vie après l'école. Pour cela il faut un retour au principe de la performance, des enseignants motivés et bien préparés ainsi que des objectifs clairs et un recentrage sur les matières principales. La réformite et le bricolage des structures scolaires ne peuvent plus continuer, c'est pourquoi l'UDC rejette le Plan d'études 21, teinté d'idéologie et trop éloigné des réalités.


Une bonne formation est essentielle pour l'économie et les entreprises de ce pays. La condition préalable pour que les élèves soient en mesure de répondre aux exigences de la vie active, est une école publique fonctionnelle qui remplit sa mission. L'UDC a présenté aujourd'hui à Berne deux nouveaux documents de fond sur la performance à l'école et sur le métier d'enseignant et montré comment atteindre cet objectif à l'avenir:

  1. La performance doit être remise au centre de l'école:
    - l'école obligatoire a besoin d'une orientation cohérente vers un système compétitif et porté sur la performance. Elle doit se défaire du déni de performance prôné par l'idéologie de mai 68.
    - les performances scolaires doivent être mesurées par un système simple et clair de notes et d'examens.
    - l'économie a besoin de personnel qualifié dont la formation est la mission principale de l'école.
  2. Des enseignants engagés et qualifiés inspirant le respect:
    - au niveau primaire et au secondaire les maîtres de classe doivent à nouveau prendre la responsabilité de leur classe et enseigner toutes les matières avec entrain.
    - dans la formation des enseignants il faut remettre l'accent sur la transmission des connaissances de base.
    - les maîtres de classe ne sont pas des coachs, mais des enseignants qui doivent mener leur classe avec compétence, exiger des performances et faire preuve d'autorité.
  3. 3. Des objectifs orientés vers la pratique plutôt qu'un Plan d'études 21 dogmatique: - --il est indispensable que le plan d'études définisse des objectifs clairs et renforce les matières principales. Il n'est pas admissible que "le changement climatique" ou "les droits humains" soient enseignés à la place de la géographie ou de l'histoire.
    - l'élaboration des plans d'études est du ressort de praticiens (enseignants expérimentés), non de théoriciens éloignés de toute réalité et d'idéologues soixante-huitards, engagés par la Conférence suisse des directeurs cantonaux de l'instruction publique (CDIP).
    - les évaluations des performances résultant du plan d'études doivent être facilement compréhensibles par les maîtres d'apprentissage et leurs assistants et permettre des comparaisons transversales pertinentes.


Ces mesures assurent aussi une répartition correcte des responsabilités dans le domaine du développement des enfants. L'école a une mission d'instruction clairement définie, alors que l'éducation est du ressort des parents et ne doit pas continuer à être confiée à l'Etat.


Berne, le 7 mai 2009

07.05.2009

Ecole obligatoire: retour au principe de la performance

L'UDC a présenté aujourd'hui, lors d'une conférence de presse, ses revendications en matière de politique de l'éducation. L'école obligatoire suisse doit à nouveau assurer sa mission principale...

(UDC) L'UDC a présenté aujourd'hui, lors d'une conférence de presse, ses revendications en matière de politique de l'éducation. L'école obligatoire suisse doit à nouveau assurer sa mission principale avec sérieux et préparer les élèves à la vie après l'école. Pour cela il faut un retour au principe de la performance, des enseignants motivés et bien préparés ainsi que des objectifs clairs et un recentrage sur les matières principales. La réformite et le bricolage des structures scolaires ne peuvent plus continuer, c'est pourquoi l'UDC rejette le Plan d'études 21, teinté d'idéologie et trop éloigné des réalités.


Une bonne formation est essentielle pour l'économie et les entreprises de ce pays. La condition préalable pour que les élèves soient en mesure de répondre aux exigences de la vie active, est une école publique fonctionnelle qui remplit sa mission. L'UDC a présenté aujourd'hui à Berne deux nouveaux documents de fond sur la performance à l'école et sur le métier d'enseignant et montré comment atteindre cet objectif à l'avenir:

  1. La performance doit être remise au centre de l'école:
    - l'école obligatoire a besoin d'une orientation cohérente vers un système compétitif et porté sur la performance. Elle doit se défaire du déni de performance prôné par l'idéologie de mai 68.
    - les performances scolaires doivent être mesurées par un système simple et clair de notes et d'examens.
    - l'économie a besoin de personnel qualifié dont la formation est la mission principale de l'école.
  2. Des enseignants engagés et qualifiés inspirant le respect:
    - au niveau primaire et au secondaire les maîtres de classe doivent à nouveau prendre la responsabilité de leur classe et enseigner toutes les matières avec entrain.
    - dans la formation des enseignants il faut remettre l'accent sur la transmission des connaissances de base.
    - les maîtres de classe ne sont pas des coachs, mais des enseignants qui doivent mener leur classe avec compétence, exiger des performances et faire preuve d'autorité.
  3. 3. Des objectifs orientés vers la pratique plutôt qu'un Plan d'études 21 dogmatique: - --il est indispensable que le plan d'études définisse des objectifs clairs et renforce les matières principales. Il n'est pas admissible que "le changement climatique" ou "les droits humains" soient enseignés à la place de la géographie ou de l'histoire.
    - l'élaboration des plans d'études est du ressort de praticiens (enseignants expérimentés), non de théoriciens éloignés de toute réalité et d'idéologues soixante-huitards, engagés par la Conférence suisse des directeurs cantonaux de l'instruction publique (CDIP).
    - les évaluations des performances résultant du plan d'études doivent être facilement compréhensibles par les maîtres d'apprentissage et leurs assistants et permettre des comparaisons transversales pertinentes.


Ces mesures assurent aussi une répartition correcte des responsabilités dans le domaine du développement des enfants. L'école a une mission d'instruction clairement définie, alors que l'éducation est du ressort des parents et ne doit pas continuer à être confiée à l'Etat.


Berne, le 7 mai 2009