Articles dans
le temps
Elections au conseil fédéral: un affaire sérieuse et non un jeu politique
12.12.2006

Elections au conseil fédéral: un affaire sérieuse et non un jeu politique

Le camp rouge-vert ne recule devant aucun moyen pour éliminer la politique UDC au Conseil fédéral. A cet effet, ces milieux cherchent notamment à évincer Christoph Blocher du gouvernement. L'UDC n...

(UDC) Le camp rouge-vert ne recule devant aucun moyen pour éliminer la politique UDC au Conseil fédéral. A cet effet, ces milieux cherchent notamment à évincer Christoph Blocher du gouvernement. L'UDC n'accepte pas ces petits jeux. Les élections au Conseil fédéral sont une affaire sérieuse. Lors de sa séance d'aujourd'hui, le groupe parlementaire UDC a adopté la stratégie du parti en vue des élections au Conseil fédéral de 2007. L'UDC demande une répartition des sièges gouvernementaux selon les règles de la concordance qui garantissent sécurité et stabilité dans le système gouvernemental. Le groupe réaffirme sa volonté d'être à nouveau représenté au gouvernement national par les conseillers fédéraux Samuel Schmid et Christoph Blocher.

L'UDC entend progresser une fois de plus aux élections fédérales 2007 et gagner 100 000 nouveaux électeurs. Elle a la ferme intention de poursuivre durant la prochaine législature sa politique en faveur d'une Suisse sûre et indépendante ainsi que pour une économie florissante - avec un groupe parlementaire renforcé et les deux conseillers fédéraux Samuel Schmid et Christoph Blocher.

Cela fait des mois que la gauche mène des attaques systématiques contre l'UDC. De toute évidence, le camp rouge-vert entend briser la majorité bourgeoise au Conseil fédéral. Mais ce qu'elle cherche avant tout, c'est d'éliminer la politique UDC au gouvernement. La non-élection de Christoph Blocher, que la gauche cherche à provoquer par tous les moyens, est la manifestation la plus frappante de cette campagne.

Les élections au Conseil fédéral sont une affaire sérieuse et importante. L'UDC continue de soutenir la concordance et elle présentera ses deux conseillers fédéraux Samuel Schmid et Christoph Blocher pour leur réélection. Au cas où l'assemblée fédérale n'élirait pas ces deux candidats, l'UDC quitterait le Conseil fédéral et s'installerait dans l'opposition. Une personne qui accepterait une élection en lieu et place des deux candidats officiels ne serait pas membre du groupe UDC.

L'UDC renforce ses effectifs en vue de la campagne électorale 2007. Elle engage ses deux vice-présidents ainsi que le secrétaire de l'UDC tessinoise comme directeurs de la campagne. Côté suisse romande, la campagne sera dirigée par le conseiller national Yvan Perrin, côté alémanique par le conseiller national Toni Brunner et côté tessinois par le député Eros N. Mellini. L'UDC est parée pour affronter la campagne électorale 2007.

Berne, 12 décembre 2006

12.12.2006

Elections au conseil fédéral: un affaire sérieuse et non un jeu politique

Le camp rouge-vert ne recule devant aucun moyen pour éliminer la politique UDC au Conseil fédéral. A cet effet, ces milieux cherchent notamment à évincer Christoph Blocher du gouvernement. L'UDC n...

(UDC) Le camp rouge-vert ne recule devant aucun moyen pour éliminer la politique UDC au Conseil fédéral. A cet effet, ces milieux cherchent notamment à évincer Christoph Blocher du gouvernement. L'UDC n'accepte pas ces petits jeux. Les élections au Conseil fédéral sont une affaire sérieuse. Lors de sa séance d'aujourd'hui, le groupe parlementaire UDC a adopté la stratégie du parti en vue des élections au Conseil fédéral de 2007. L'UDC demande une répartition des sièges gouvernementaux selon les règles de la concordance qui garantissent sécurité et stabilité dans le système gouvernemental. Le groupe réaffirme sa volonté d'être à nouveau représenté au gouvernement national par les conseillers fédéraux Samuel Schmid et Christoph Blocher.

L'UDC entend progresser une fois de plus aux élections fédérales 2007 et gagner 100 000 nouveaux électeurs. Elle a la ferme intention de poursuivre durant la prochaine législature sa politique en faveur d'une Suisse sûre et indépendante ainsi que pour une économie florissante - avec un groupe parlementaire renforcé et les deux conseillers fédéraux Samuel Schmid et Christoph Blocher.

Cela fait des mois que la gauche mène des attaques systématiques contre l'UDC. De toute évidence, le camp rouge-vert entend briser la majorité bourgeoise au Conseil fédéral. Mais ce qu'elle cherche avant tout, c'est d'éliminer la politique UDC au gouvernement. La non-élection de Christoph Blocher, que la gauche cherche à provoquer par tous les moyens, est la manifestation la plus frappante de cette campagne.

Les élections au Conseil fédéral sont une affaire sérieuse et importante. L'UDC continue de soutenir la concordance et elle présentera ses deux conseillers fédéraux Samuel Schmid et Christoph Blocher pour leur réélection. Au cas où l'assemblée fédérale n'élirait pas ces deux candidats, l'UDC quitterait le Conseil fédéral et s'installerait dans l'opposition. Une personne qui accepterait une élection en lieu et place des deux candidats officiels ne serait pas membre du groupe UDC.

L'UDC renforce ses effectifs en vue de la campagne électorale 2007. Elle engage ses deux vice-présidents ainsi que le secrétaire de l'UDC tessinoise comme directeurs de la campagne. Côté suisse romande, la campagne sera dirigée par le conseiller national Yvan Perrin, côté alémanique par le conseiller national Toni Brunner et côté tessinois par le député Eros N. Mellini. L'UDC est parée pour affronter la campagne électorale 2007.

Berne, 12 décembre 2006