Articles dans
le temps
Enfin de la lumiÈre dans la "chambre noire"
11.06.2012

Enfin de la lumiÈre dans la "chambre noire"

L'UDC a pris acte avec satisfaction aujourd'hui de la décision du Conseil des Etats de rendre ses votes plus transparents. En approuvant par 22 voix contre 20 et une abstention l'initiative...

L'UDC a pris acte avec satisfaction aujourd'hui de la décision du Conseil des Etats de rendre ses votes plus transparents. En approuvant par 22 voix contre 20 et une abstention l'initiative parlementaire du conseiller aux Etats This Jenny (UDC/GL), la Petite Chambre a enfin répondu à la demande maintes fois répétée de l'UDC de faire toute la lumière sur les positions de ses membres lors des votes. La transparence accroît la démocratie directe et rapproche le Conseil des Etats des citoyens. Les conditions architecturales étant désormais remplies grâce à la récente rénovation de la salle du conseil, plus ne rien ne s'oppose à la rapide installation d'un dispositif de vote électronique.

Cela fait des années que l'UDC demande plus de transparence au Conseil des Etats. Il arrive en effet assez fréquemment que la Petite Chambre renverse des décisions du Conseil national, notamment quand il s'agit de renforcer le Code pénal, de durcir la politique à l'égard des étrangers ou encore de définir la politique européenne. Actuellement encore, les conseillers d'Etat peuvent voter de manière quasiment anonyme, si bien que leurs électrices et électeurs ne savent pas quelles positions ils adoptaient face à des questions concrètes. Ce jeu de cache-cache est désormais terminé. Les députés au Conseil des Etats devront dorénavant assumer la responsabilité de leurs décisions face à leurs électeurs. C'est dire aussi que l'UDC s'est battue avec succès pour plus de crédibilité et de fiabilité en politique ainsi que pour le renforcement de la démocratie directe.

11.06.2012

Enfin de la lumiÈre dans la "chambre noire"

L'UDC a pris acte avec satisfaction aujourd'hui de la décision du Conseil des Etats de rendre ses votes plus transparents. En approuvant par 22 voix contre 20 et une abstention l'initiative...

L'UDC a pris acte avec satisfaction aujourd'hui de la décision du Conseil des Etats de rendre ses votes plus transparents. En approuvant par 22 voix contre 20 et une abstention l'initiative parlementaire du conseiller aux Etats This Jenny (UDC/GL), la Petite Chambre a enfin répondu à la demande maintes fois répétée de l'UDC de faire toute la lumière sur les positions de ses membres lors des votes. La transparence accroît la démocratie directe et rapproche le Conseil des Etats des citoyens. Les conditions architecturales étant désormais remplies grâce à la récente rénovation de la salle du conseil, plus ne rien ne s'oppose à la rapide installation d'un dispositif de vote électronique.

Cela fait des années que l'UDC demande plus de transparence au Conseil des Etats. Il arrive en effet assez fréquemment que la Petite Chambre renverse des décisions du Conseil national, notamment quand il s'agit de renforcer le Code pénal, de durcir la politique à l'égard des étrangers ou encore de définir la politique européenne. Actuellement encore, les conseillers d'Etat peuvent voter de manière quasiment anonyme, si bien que leurs électrices et électeurs ne savent pas quelles positions ils adoptaient face à des questions concrètes. Ce jeu de cache-cache est désormais terminé. Les députés au Conseil des Etats devront dorénavant assumer la responsabilité de leurs décisions face à leurs électeurs. C'est dire aussi que l'UDC s'est battue avec succès pour plus de crédibilité et de fiabilité en politique ainsi que pour le renforcement de la démocratie directe.