Articles dans
le temps
Enfin une baisse des primes d'assurance-maladie!
28.07.2004

Enfin une baisse des primes d'assurance-maladie!

18 mois exactement après le lancement le 28 janvier 2003, l'UDC a déposé aujourd'hui son initiative populaire fédérale "pour la baisse des primes d'assurance-maladie dans l'assurance de base" avec...

(SVP) 18 mois exactement après le lancement le 28 janvier 2003, l'UDC a déposé aujourd'hui son initiative populaire fédérale "pour la baisse des primes d'assurance-maladie dans l'assurance de base" avec plus de 102'000 signatures. Cette initiative apporte un nouveau système de santé publique plus transparent, reposant sur des structures plus simples, moins bureaucratique et sensibilisant les fournisseurs de prestations médicales au coût de leurs interventions.

Après un sprint final époustouflant dans sa récolte de signatures, l'UDC a pu déposer aujourd'hui à la Chancellerie fédérale, soit 18 mois exactement après le lancement le 28 janvier 2003, son initiative populaire fédérale "pour la baisse des primes d'assurance-maladie dans l'assurance de base" avec 102'186 signatures à l'appui. Ainsi, la première initiative bourgeoise en faveur d'une réforme de la santé publique a abouti.

Depuis l'entrée en vigueur de la nouvelle loi sur l'assurance-maladie, la LAMAL, en 1996, les primes d'assurance-maladie ont augmenté massivement année après année. Pour bon nombre de citoyennes et de citoyens, cette charge financière n'est presque plus supportable. Malgré la progression alarmante de son coût, le système suisse de santé publique ne se classe pas parmi les plus performants au niveau international. De plus, son manque de transparence pousse les coûts à la hausse et donne de fausses impulsions.

L'initiative populaire fédérale "pour la baisse des primes d'assurance-maladie dans l'assurance de base" déposée aujourd'hui met fin à ce développement catastrophique. Elle jette les bases d'une nouvelle "œuvre de santé publique" de qualité. Cette initiative force tous les acteurs de ce secteur à prendre conscience des coûts de la santé; elle offre des solutions plus avantageuses aux assurés, augmente la transparence du système, simplifie les structures et réduit la bureaucratie.

L'initiative pour la baisse des primes révèle encore un autre aspect: l'époque où un parti politique faisant cavalier seul n'était pas considéré comme capable de faire aboutir une initiative est révolue. L'UDC a fait la preuve qu'elle était parfaitement capable de réaliser seule des initiatives et des référendums. Elle continuera de recourir aux droits populaires à chaque fois que le gouvernement mène une politique à côté des intérêts du peuple.

Berne, le 27 juillet 2004

28.07.2004

Enfin une baisse des primes d'assurance-maladie!

18 mois exactement après le lancement le 28 janvier 2003, l'UDC a déposé aujourd'hui son initiative populaire fédérale "pour la baisse des primes d'assurance-maladie dans l'assurance de base" avec...

(SVP) 18 mois exactement après le lancement le 28 janvier 2003, l'UDC a déposé aujourd'hui son initiative populaire fédérale "pour la baisse des primes d'assurance-maladie dans l'assurance de base" avec plus de 102'000 signatures. Cette initiative apporte un nouveau système de santé publique plus transparent, reposant sur des structures plus simples, moins bureaucratique et sensibilisant les fournisseurs de prestations médicales au coût de leurs interventions.

Après un sprint final époustouflant dans sa récolte de signatures, l'UDC a pu déposer aujourd'hui à la Chancellerie fédérale, soit 18 mois exactement après le lancement le 28 janvier 2003, son initiative populaire fédérale "pour la baisse des primes d'assurance-maladie dans l'assurance de base" avec 102'186 signatures à l'appui. Ainsi, la première initiative bourgeoise en faveur d'une réforme de la santé publique a abouti.

Depuis l'entrée en vigueur de la nouvelle loi sur l'assurance-maladie, la LAMAL, en 1996, les primes d'assurance-maladie ont augmenté massivement année après année. Pour bon nombre de citoyennes et de citoyens, cette charge financière n'est presque plus supportable. Malgré la progression alarmante de son coût, le système suisse de santé publique ne se classe pas parmi les plus performants au niveau international. De plus, son manque de transparence pousse les coûts à la hausse et donne de fausses impulsions.

L'initiative populaire fédérale "pour la baisse des primes d'assurance-maladie dans l'assurance de base" déposée aujourd'hui met fin à ce développement catastrophique. Elle jette les bases d'une nouvelle "œuvre de santé publique" de qualité. Cette initiative force tous les acteurs de ce secteur à prendre conscience des coûts de la santé; elle offre des solutions plus avantageuses aux assurés, augmente la transparence du système, simplifie les structures et réduit la bureaucratie.

L'initiative pour la baisse des primes révèle encore un autre aspect: l'époque où un parti politique faisant cavalier seul n'était pas considéré comme capable de faire aboutir une initiative est révolue. L'UDC a fait la preuve qu'elle était parfaitement capable de réaliser seule des initiatives et des référendums. Elle continuera de recourir aux droits populaires à chaque fois que le gouvernement mène une politique à côté des intérêts du peuple.

Berne, le 27 juillet 2004