Articles dans
le temps
Éviter les incitations contreproductives
02.05.2016

Éviter les incitations contreproductives

UDC International, la section des Suisses de l'étranger de l'Union démocratique du centre, rejette avec détermination la révision de la loi sur l'asile qui sera soumise au peuple le 5 juin prochain.

  

UDC International, la section des Suisses de l'étranger de l'Union démocratique du centre, rejette avec détermination la révision de la loi sur l'asile qui sera soumise au peuple le 5 juin prochain. Il faut éviter que la Suisse agisse comme un aimant sur les immigrants illégaux arrivant en Europe. Cette révision déclenche des incitation totalement contreproductives. Le même constat vaut pour l'initiative "pour un revenu de base inconditionnel". Les Suisses de l'étranger connaissent par expérience les dégâts que les utopies socialistes ont fait dans le monde entier.
 
Le travail, l'effort et la responsabilité individuelle sont les bases essentielles d'une société prospère. Les Suisses de l'étranger s'en rendent compte tous les jours dans leur environnement personnel. Un revenu de base inconditionnel peut certes constituer un modèle de réflexion pour les tenants d'un système social mondial. Dans la pratique cependant, un tel modèle est nocif et impayable pour un pays aussi performant que la Suisse. Cette initiative populaire doit donc être clairement rejetée.
 
Non à une culture de bienvenue à la Merkel
UDC International rejette aussi avec détermination la révision inapte de la loi sur l'asile. Des avocats gratuits et la création de capacités d'accueil supplémentaires par le biais d'expropriations rendraient la Suisse encore plus attractive pour les migrants économiques illégaux et profiteurs de notre système social. Alors que d'autres pays s'efforcent de réduire leur attractivité et contrôlent leurs frontières, la Suisse s'engage sur la voie de la "culture de bienvenue" à la mode allemande, politique dont l'échec est pourtant patent. Il est inadmissible que la Suisse suive ce mauvais exemple.
 
Garantir les infrastructures et le service public
Des infrastructures performantes et un service public efficace sont d'une importance capitale pour une économie florissante. L'initiative populaire "pour un financement équitable des transports" (initiative vache à lait) veille précisément à ce que des moyens financiers suffisants soient mis à disposition des infrastructures routières. Elle exige que l'argent versé par les usagers de la route soit effectivement investi dans l'entretien et l'aménagement des routes.
 
En revanche, l'initiative populaire "Pro Service public" doit être refusée. Ses auteurs veulent imposer un nouveau régime de financement à la production de services publics (notamment la poste, les télécommunications, les transports publics) qui fonctionne plutôt bien en Suisse. Cette initiative n'améliore absolument pas le service public, bien au contraire, elle le remettrait en question. 
 
Les mots d'ordre de l'UDC International en vue des votations fédérales du 5 juin 2016:
 
• initiative populaire "Pro Service public: NON
• initiative populaire "Pour un revenu de base inconditionnel": NON
• initiative populaire "Pour un financement équitable des transports": OUI
• modification de la loi sur la procréation médicalement assistée: liberté de vote
• modification de la loi sur l'asile: NON
 
Fondée en 1992, UDC International, la section des Suisses de l'étranger de l'Union démocratique du centre, compte plusieurs centaines de membres sur tous les continents. www.udc-international.ch
 
02.05.2016

Éviter les incitations contreproductives

UDC International, la section des Suisses de l'étranger de l'Union démocratique du centre, rejette avec détermination la révision de la loi sur l'asile qui sera soumise au peuple le 5 juin prochain.

  

UDC International, la section des Suisses de l'étranger de l'Union démocratique du centre, rejette avec détermination la révision de la loi sur l'asile qui sera soumise au peuple le 5 juin prochain. Il faut éviter que la Suisse agisse comme un aimant sur les immigrants illégaux arrivant en Europe. Cette révision déclenche des incitation totalement contreproductives. Le même constat vaut pour l'initiative "pour un revenu de base inconditionnel". Les Suisses de l'étranger connaissent par expérience les dégâts que les utopies socialistes ont fait dans le monde entier.
 
Le travail, l'effort et la responsabilité individuelle sont les bases essentielles d'une société prospère. Les Suisses de l'étranger s'en rendent compte tous les jours dans leur environnement personnel. Un revenu de base inconditionnel peut certes constituer un modèle de réflexion pour les tenants d'un système social mondial. Dans la pratique cependant, un tel modèle est nocif et impayable pour un pays aussi performant que la Suisse. Cette initiative populaire doit donc être clairement rejetée.
 
Non à une culture de bienvenue à la Merkel
UDC International rejette aussi avec détermination la révision inapte de la loi sur l'asile. Des avocats gratuits et la création de capacités d'accueil supplémentaires par le biais d'expropriations rendraient la Suisse encore plus attractive pour les migrants économiques illégaux et profiteurs de notre système social. Alors que d'autres pays s'efforcent de réduire leur attractivité et contrôlent leurs frontières, la Suisse s'engage sur la voie de la "culture de bienvenue" à la mode allemande, politique dont l'échec est pourtant patent. Il est inadmissible que la Suisse suive ce mauvais exemple.
 
Garantir les infrastructures et le service public
Des infrastructures performantes et un service public efficace sont d'une importance capitale pour une économie florissante. L'initiative populaire "pour un financement équitable des transports" (initiative vache à lait) veille précisément à ce que des moyens financiers suffisants soient mis à disposition des infrastructures routières. Elle exige que l'argent versé par les usagers de la route soit effectivement investi dans l'entretien et l'aménagement des routes.
 
En revanche, l'initiative populaire "Pro Service public" doit être refusée. Ses auteurs veulent imposer un nouveau régime de financement à la production de services publics (notamment la poste, les télécommunications, les transports publics) qui fonctionne plutôt bien en Suisse. Cette initiative n'améliore absolument pas le service public, bien au contraire, elle le remettrait en question. 
 
Les mots d'ordre de l'UDC International en vue des votations fédérales du 5 juin 2016:
 
• initiative populaire "Pro Service public: NON
• initiative populaire "Pour un revenu de base inconditionnel": NON
• initiative populaire "Pour un financement équitable des transports": OUI
• modification de la loi sur la procréation médicalement assistée: liberté de vote
• modification de la loi sur l'asile: NON
 
Fondée en 1992, UDC International, la section des Suisses de l'étranger de l'Union démocratique du centre, compte plusieurs centaines de membres sur tous les continents. www.udc-international.ch