Articles dans
le temps
Exemplaire: Le DFJP dégraisse!
17.06.2005

Exemplaire: Le DFJP dégraisse!

L'exemple du Département fédéral de justice et police (DFJP) démontre qu'il existe encore un énorme potentiel d'économie dans l'administration fédérale. Après la réorganisation d'un seul secteur du...

(UDC) L'exemple du Département fédéral de justice et police (DFJP) démontre qu'il existe encore un énorme potentiel d'économie dans l'administration fédérale. Après la réorganisation d'un seul secteur du DFJP, il s'avère que 20% de 585 postes de travail ne sont pas nécessaires au bon fonctionnement de cette administration. Cette situation n'est pas acceptable pour le contribuable. L'UDC attend des autres départements fédéraux qu'ils procèdent d'ici à la fin de l'année à une réorganisation de même genre.


La réorganisation des services centraux du DFJP (service du personnel, finances, états-majors, secrétariats, exploitation et logistique, informatique et information) montre que des économies peuvent être faites partout dans l'administration fédérale et qu'il y a de toute évidence des surcapacités personnelles à la Confédération. Cela fait des années que l'UDC relève ce fait.

Le DFJP a fait un premier pas en passant au peigne fin ses services centraux. Il s'agit maintenant de réorganiser le reste du département. Pour les autres départements fédéraux, c'est un exemple à suivre.

L'armée aussi a fait de gros sacrifices personnels et financiers ces dernières années. L'UDC attend des autres chefs de département qu'ils prennent des mesures concrètes d'ici à la fin de l'année pour réduire les coûts de personnel. Le réexamen des tâches de l'Etat et des processus de travail doit entraîner une réduction du nombre d'emplois.

Berne, 17 juin 2005

17.06.2005

Exemplaire: Le DFJP dégraisse!

L'exemple du Département fédéral de justice et police (DFJP) démontre qu'il existe encore un énorme potentiel d'économie dans l'administration fédérale. Après la réorganisation d'un seul secteur du...

(UDC) L'exemple du Département fédéral de justice et police (DFJP) démontre qu'il existe encore un énorme potentiel d'économie dans l'administration fédérale. Après la réorganisation d'un seul secteur du DFJP, il s'avère que 20% de 585 postes de travail ne sont pas nécessaires au bon fonctionnement de cette administration. Cette situation n'est pas acceptable pour le contribuable. L'UDC attend des autres départements fédéraux qu'ils procèdent d'ici à la fin de l'année à une réorganisation de même genre.


La réorganisation des services centraux du DFJP (service du personnel, finances, états-majors, secrétariats, exploitation et logistique, informatique et information) montre que des économies peuvent être faites partout dans l'administration fédérale et qu'il y a de toute évidence des surcapacités personnelles à la Confédération. Cela fait des années que l'UDC relève ce fait.

Le DFJP a fait un premier pas en passant au peigne fin ses services centraux. Il s'agit maintenant de réorganiser le reste du département. Pour les autres départements fédéraux, c'est un exemple à suivre.

L'armée aussi a fait de gros sacrifices personnels et financiers ces dernières années. L'UDC attend des autres chefs de département qu'ils prennent des mesures concrètes d'ici à la fin de l'année pour réduire les coûts de personnel. Le réexamen des tâches de l'Etat et des processus de travail doit entraîner une réduction du nombre d'emplois.

Berne, 17 juin 2005