Articles dans
le temps
Femmes UDC Suisse: Non à la hausse de la TVA le 27 septembre 2009
01.09.2009

Femmes UDC Suisse: Non à la hausse de la TVA le 27 septembre 2009

Réuni en séance le 31 août 2009, le comité des Femmes UDC Suisse a décidé de recommander au souverain de rejeter l'augmentation de la TVA. Les grandes déclarations sur la solidarité et la justice...

(Femmes UDC) Réuni en séance le 31 août 2009, le comité des Femmes UDC Suisse a décidé de recommander au souverain de rejeter l'augmentation de la TVA. Les grandes déclarations sur la solidarité et la justice ont pour unique but de tirer toujours plus d'argent des poches des contribuables.

Une augmentation de la TVA, même si elle n'intervient qu'en 2011, est déplacée non seulement par la date choisie, mais aussi par son manque d'efficacité. L'AI affiche une dette de quelque 14 milliards de francs bien qu'elle ait profité en 1998 et en 2003 d'un transfert de 3,7 milliards de francs au total au détriment des APG qui, aujourd'hui, plongent également dans les dettes. La hausse de la TVA limitée à sept ans, qu'on nous demande aujourd'hui et qui produira environ 1,2 milliard de francs par an, ne suffit même pas à couvrir les déficits annuels de l'AI.

De plus, les Femmes UDC combattent le prélèvement de 5 milliards de francs dans l'AVS au profit de l'AI. Ce nouveau pillage du fonds AVS est en fait en détournement de fonds et il est en totale opposition avec le développement démographique de la population suisse. Avant de songer à pressurer une fois de plus les contribuables suisses et au lieu de menacer la prévoyance-vieillesse, il serait temps de lancer immédiatement un assainissement de l'AI au niveau des dépenses. Les abus manifestes dont fait l'objet cette institution doivent être éliminés. Il faut mettre en place un échange d'informations et cesser de pousser des cas sociaux vers l'AI.


En rejetant catégoriquement ce projet, le peuple contribuera à engager enfin un véritable assainissement de cette importante œuvre sociale.

Berne, 1er septembre 2009

 

01.09.2009

Femmes UDC Suisse: Non à la hausse de la TVA le 27 septembre 2009

Réuni en séance le 31 août 2009, le comité des Femmes UDC Suisse a décidé de recommander au souverain de rejeter l'augmentation de la TVA. Les grandes déclarations sur la solidarité et la justice...

(Femmes UDC) Réuni en séance le 31 août 2009, le comité des Femmes UDC Suisse a décidé de recommander au souverain de rejeter l'augmentation de la TVA. Les grandes déclarations sur la solidarité et la justice ont pour unique but de tirer toujours plus d'argent des poches des contribuables.

Une augmentation de la TVA, même si elle n'intervient qu'en 2011, est déplacée non seulement par la date choisie, mais aussi par son manque d'efficacité. L'AI affiche une dette de quelque 14 milliards de francs bien qu'elle ait profité en 1998 et en 2003 d'un transfert de 3,7 milliards de francs au total au détriment des APG qui, aujourd'hui, plongent également dans les dettes. La hausse de la TVA limitée à sept ans, qu'on nous demande aujourd'hui et qui produira environ 1,2 milliard de francs par an, ne suffit même pas à couvrir les déficits annuels de l'AI.

De plus, les Femmes UDC combattent le prélèvement de 5 milliards de francs dans l'AVS au profit de l'AI. Ce nouveau pillage du fonds AVS est en fait en détournement de fonds et il est en totale opposition avec le développement démographique de la population suisse. Avant de songer à pressurer une fois de plus les contribuables suisses et au lieu de menacer la prévoyance-vieillesse, il serait temps de lancer immédiatement un assainissement de l'AI au niveau des dépenses. Les abus manifestes dont fait l'objet cette institution doivent être éliminés. Il faut mettre en place un échange d'informations et cesser de pousser des cas sociaux vers l'AI.


En rejetant catégoriquement ce projet, le peuple contribuera à engager enfin un véritable assainissement de cette importante œuvre sociale.

Berne, 1er septembre 2009