Articles dans
le temps
Fondation d’un Comité des migrants pour l'initiative sur le renvoi
05.11.2010

Fondation d’un Comité des migrants pour l'initiative sur le renvoi

Le Comité des migrants pour l'initiative sur le renvoi s'est présenté aujourd'hui aux médias lors d'une manifestation à Lucerne. L'orateur invité, le conseiller national Adrian Amstutz, s'est...

Le Comité des migrants pour l'initiative sur le renvoi s'est présenté aujourd'hui aux médias lors d'une manifestation à Lucerne. L'orateur invité, le conseiller national Adrian Amstutz, s'est prononcé sur le thème "Etrangers bien intégrés et initiative sur le renvoi". Soumis au souverain le 28 novembre prochain, l'initiative sur le renvoi est une évidence pour les migrants en Suisse. Celles et ceux qui abusent de l'hospitalité suisse en violant les règles et en devenant criminels doivent quitter le pays.

Nombre de citoyennes et de citoyens ne se sentent plus en sécurité en Suisse. Non seulement des personnes âgées et des femmes n'osent plus sortir seuls le soir dans la rue, mais les jeunes aussi craignent les harcèlements et les bagarres qui sont devenus chose courante. Près de la moitié des délits commis en Suisse sont le fait d'étrangers. La part des délinquants étrangers atteint 59% pour les homicides intentionnels et même 62% pour les viols. Il y a également une disproportion d'étrangers dans les affaires d'abus sociaux. Cette situation n'est plus acceptable pour le Comité des migrants.

Les migrants exigent que les étrangers, qui violent gravement les lois suisses, donc qui tombent dans la criminalité et abusent grossièrement de l'hospitalité de leur pays d'accueil, ne puissent pas rester en Suisse. Ils sont bien placés pour savoir qu'aucun pays au monde ne tolère de pareils comportements. Les étrangères et les étrangers vivant en Suisse sont eux aussi les victimes de crimes et des violences. Ils n'acceptent plus de devoir se justifier à cause de la criminalité de quelques malfaiteurs étrangers et d'en subir le contrecoup. De nombreux étrangers souhaitent ardemment que la Suisse durcisse d'une manière générale son attitude à l'égard des criminels. L'expulsion des criminels étrangers dangereux est un pas dans cette direction.

Les membres du Comité des migrants pour l'initiative sur le renvoi sont persuadés que tant les Suisses que les étrangers profiteraient de l'acceptation de cette initiative qui contribuerait à rétablir la sécurité en Suisse.


Lucerne, 5 novembre 2010

Adhérez aujourd'hui encore au Comité des étrangers pour l'initiative sur le renvoi:

Comité des étrangers pour l'initiative sur le renvoi
Yvette Estermann, conseillère nationale
Bergstrasse 50 A
6010 Kriens
[email protected]

 
Plus d'informations


www.neue-heimat.ch

 

05.11.2010

Fondation d’un Comité des migrants pour l'initiative sur le renvoi

Le Comité des migrants pour l'initiative sur le renvoi s'est présenté aujourd'hui aux médias lors d'une manifestation à Lucerne. L'orateur invité, le conseiller national Adrian Amstutz, s'est...

Le Comité des migrants pour l'initiative sur le renvoi s'est présenté aujourd'hui aux médias lors d'une manifestation à Lucerne. L'orateur invité, le conseiller national Adrian Amstutz, s'est prononcé sur le thème "Etrangers bien intégrés et initiative sur le renvoi". Soumis au souverain le 28 novembre prochain, l'initiative sur le renvoi est une évidence pour les migrants en Suisse. Celles et ceux qui abusent de l'hospitalité suisse en violant les règles et en devenant criminels doivent quitter le pays.

Nombre de citoyennes et de citoyens ne se sentent plus en sécurité en Suisse. Non seulement des personnes âgées et des femmes n'osent plus sortir seuls le soir dans la rue, mais les jeunes aussi craignent les harcèlements et les bagarres qui sont devenus chose courante. Près de la moitié des délits commis en Suisse sont le fait d'étrangers. La part des délinquants étrangers atteint 59% pour les homicides intentionnels et même 62% pour les viols. Il y a également une disproportion d'étrangers dans les affaires d'abus sociaux. Cette situation n'est plus acceptable pour le Comité des migrants.

Les migrants exigent que les étrangers, qui violent gravement les lois suisses, donc qui tombent dans la criminalité et abusent grossièrement de l'hospitalité de leur pays d'accueil, ne puissent pas rester en Suisse. Ils sont bien placés pour savoir qu'aucun pays au monde ne tolère de pareils comportements. Les étrangères et les étrangers vivant en Suisse sont eux aussi les victimes de crimes et des violences. Ils n'acceptent plus de devoir se justifier à cause de la criminalité de quelques malfaiteurs étrangers et d'en subir le contrecoup. De nombreux étrangers souhaitent ardemment que la Suisse durcisse d'une manière générale son attitude à l'égard des criminels. L'expulsion des criminels étrangers dangereux est un pas dans cette direction.

Les membres du Comité des migrants pour l'initiative sur le renvoi sont persuadés que tant les Suisses que les étrangers profiteraient de l'acceptation de cette initiative qui contribuerait à rétablir la sécurité en Suisse.


Lucerne, 5 novembre 2010

Adhérez aujourd'hui encore au Comité des étrangers pour l'initiative sur le renvoi:

Comité des étrangers pour l'initiative sur le renvoi
Yvette Estermann, conseillère nationale
Bergstrasse 50 A
6010 Kriens
[email protected]

 
Plus d'informations


www.neue-heimat.ch