Articles dans
le temps
Garde des enfants: l'udc exige des d'éductions fiscales pour toutes les familles
13.07.2009

Garde des enfants: l'udc exige des d'éductions fiscales pour toutes les familles

Le Conseil fédéral a l'intention de décharger fiscalement les familles avec enfants. C'est un bon principe et l'UDC le salue. En revanche, il n'est pas acceptable que la déduction fiscale dépende...

(UDC) Le Conseil fédéral a l'intention de décharger fiscalement les familles avec enfants. C'est un bon principe et l'UDC le salue. En revanche, il n'est pas acceptable que la déduction fiscale dépende du mode de garde des enfants; celle-ci doit être calculée par enfant et profiter à toutes les familles. Si le Parlement n'approuve des facilités fiscales que pour les parents confiant la garde de leurs enfants à des tiers, l'UDC lancera une initiative populaire pour empêcher cette discrimination des familles assumant seules leurs responsabilités éducatives.

L'UDC soutient un allègement fiscal en faveur des familles avec enfants. Il est cependant hors de question que seules les familles qui placent leurs enfants dans des crèches en profitent. On ne saurait défavoriser les familles traditionnelles qui assument leurs responsabilités éducatives et qui élèvent elles-mêmes leurs enfants. L'UDC demande donc que la déduction fiscale soit accordée indépendamment du mode de garde des enfants. Le principe doit être le suivant: un enfant égale une déduction pour la garde.

Si le Parlement devait accepter la proposition du Conseil fédéral, qui discrimine la garde des enfants au sein de la famille, l'UDC lancera une initiative populaire pour éliminer cette injustice. L'UDC exige dans cette initiative - dont deux variantes sont actuellement en procédure de consultation auprès de ses sections cantonales - que toutes les familles avec enfants puissent profiter des allègements fiscaux.

Pour l'UDC, le soutien de l'éducation au sein de la famille est aussi un signe important en faveur de la famille, institution essentielle de notre société. Toni Brunner, président de l'UDC: "La majorité de centre gauche qui contrôle le Parlement tente de transformer progressivement l'éducation des enfants en une tâche de l'Etat. Le projet HarmoS arrache les petits enfants à leurs parents, donc transfère les tâches éducatives à l'école. De plus, il est prévu d'imposer un régime d'autorisation pour la garde des petits enfants dans la famille. L'UDC continuera de combattre ces idées à rebours du bon sens qui affaiblissent les familles et minent la responsabilité individuelle."

Berne, 13 juillet 2009

13.07.2009

Garde des enfants: l'udc exige des d'éductions fiscales pour toutes les familles

Le Conseil fédéral a l'intention de décharger fiscalement les familles avec enfants. C'est un bon principe et l'UDC le salue. En revanche, il n'est pas acceptable que la déduction fiscale dépende...

(UDC) Le Conseil fédéral a l'intention de décharger fiscalement les familles avec enfants. C'est un bon principe et l'UDC le salue. En revanche, il n'est pas acceptable que la déduction fiscale dépende du mode de garde des enfants; celle-ci doit être calculée par enfant et profiter à toutes les familles. Si le Parlement n'approuve des facilités fiscales que pour les parents confiant la garde de leurs enfants à des tiers, l'UDC lancera une initiative populaire pour empêcher cette discrimination des familles assumant seules leurs responsabilités éducatives.

L'UDC soutient un allègement fiscal en faveur des familles avec enfants. Il est cependant hors de question que seules les familles qui placent leurs enfants dans des crèches en profitent. On ne saurait défavoriser les familles traditionnelles qui assument leurs responsabilités éducatives et qui élèvent elles-mêmes leurs enfants. L'UDC demande donc que la déduction fiscale soit accordée indépendamment du mode de garde des enfants. Le principe doit être le suivant: un enfant égale une déduction pour la garde.

Si le Parlement devait accepter la proposition du Conseil fédéral, qui discrimine la garde des enfants au sein de la famille, l'UDC lancera une initiative populaire pour éliminer cette injustice. L'UDC exige dans cette initiative - dont deux variantes sont actuellement en procédure de consultation auprès de ses sections cantonales - que toutes les familles avec enfants puissent profiter des allègements fiscaux.

Pour l'UDC, le soutien de l'éducation au sein de la famille est aussi un signe important en faveur de la famille, institution essentielle de notre société. Toni Brunner, président de l'UDC: "La majorité de centre gauche qui contrôle le Parlement tente de transformer progressivement l'éducation des enfants en une tâche de l'Etat. Le projet HarmoS arrache les petits enfants à leurs parents, donc transfère les tâches éducatives à l'école. De plus, il est prévu d'imposer un régime d'autorisation pour la garde des petits enfants dans la famille. L'UDC continuera de combattre ces idées à rebours du bon sens qui affaiblissent les familles et minent la responsabilité individuelle."

Berne, 13 juillet 2009