Articles dans
le temps
Halte à l'extension constante des prestations sociales
21.11.2007

Halte à l'extension constante des prestations sociales

Les Seniors UDC ont analysé le programme de législature 2007-2011 adopté par le groupe parlementaire fédéral UDC. La consolidation de l'AVS et l'assainissement des finances publiques sont des...

(Seniors UDC) Les Seniors UDC ont analysé le programme de législature 2007-2011 adopté par le groupe parlementaire fédéral UDC. La consolidation de l'AVS et l'assainissement des finances publiques sont des éléments centraux du futur travail politique. Les Seniors UDC invitent le nouveau Parlement fédéral à mettre fin à la constante extension des prestations sociales.

Augmentation de la dette publique, toujours plus d'impôts et de taxes, problèmes de sécurité, naturalisations en masse, immigration incontrôlée, etc. - notre génération et celles à venir feront encore longtemps les frais de la politique fatale des années nonante. La victoire électorale de l'UDC du 21 octobre 2007, la défaite du PS et des radicaux ainsi que la stagnation du PDC sont les résultats de cette politique. Il appartiendra à l'UDC de faire de l'ordre dans les années à venir. Le programme de législature de son groupe parlementaire indique la voie à suivre.

L'OCDE a publié récemment une étude sur le développement économique de la Suisse. Les auteurs de ce rapport critiquent notamment l'extension constante des prestations sociales. Aussi, les Seniors UDC demandent-ils que les œuvres sociales soient sérieusement passées au crible et que la constante expansion de l'Etat social soit stoppée. Dans un premier temps, les œuvres sociales existantes - notamment l'AVS - doivent être consolidées, faute de quoi elles risquent un collapsus financier.

A côté des prestations générales de l'assurance-invalidité, il convient également de s'interroger de manière critique sur les indemnités de chômage accordées aux jeunes sortant d'apprentissage ou d'étude. Des prestations sociales trop généreuses concurrencent en effet les offres d'emploi sur le marché du travail et découragent certains jeunes à chercher du travail. Les dépenses excessives pour la recherche (plus 35% en quatre ans) doivent également être revues. Il faut que cette augmentation des dépenses ait une contrepartie réelle faute de quoi ce poste doit être réduit.

Notre pays ne peut affronter les problèmes de l'avenir et sauvegarder son identité à l'intérieur que sur la base de structures performantes, d'une politique restrictive des dépenses et d'un sévère contrôle de l'immigration.

Bern, 21 novembre 2007

21.11.2007

Halte à l'extension constante des prestations sociales

Les Seniors UDC ont analysé le programme de législature 2007-2011 adopté par le groupe parlementaire fédéral UDC. La consolidation de l'AVS et l'assainissement des finances publiques sont des...

(Seniors UDC) Les Seniors UDC ont analysé le programme de législature 2007-2011 adopté par le groupe parlementaire fédéral UDC. La consolidation de l'AVS et l'assainissement des finances publiques sont des éléments centraux du futur travail politique. Les Seniors UDC invitent le nouveau Parlement fédéral à mettre fin à la constante extension des prestations sociales.

Augmentation de la dette publique, toujours plus d'impôts et de taxes, problèmes de sécurité, naturalisations en masse, immigration incontrôlée, etc. - notre génération et celles à venir feront encore longtemps les frais de la politique fatale des années nonante. La victoire électorale de l'UDC du 21 octobre 2007, la défaite du PS et des radicaux ainsi que la stagnation du PDC sont les résultats de cette politique. Il appartiendra à l'UDC de faire de l'ordre dans les années à venir. Le programme de législature de son groupe parlementaire indique la voie à suivre.

L'OCDE a publié récemment une étude sur le développement économique de la Suisse. Les auteurs de ce rapport critiquent notamment l'extension constante des prestations sociales. Aussi, les Seniors UDC demandent-ils que les œuvres sociales soient sérieusement passées au crible et que la constante expansion de l'Etat social soit stoppée. Dans un premier temps, les œuvres sociales existantes - notamment l'AVS - doivent être consolidées, faute de quoi elles risquent un collapsus financier.

A côté des prestations générales de l'assurance-invalidité, il convient également de s'interroger de manière critique sur les indemnités de chômage accordées aux jeunes sortant d'apprentissage ou d'étude. Des prestations sociales trop généreuses concurrencent en effet les offres d'emploi sur le marché du travail et découragent certains jeunes à chercher du travail. Les dépenses excessives pour la recherche (plus 35% en quatre ans) doivent également être revues. Il faut que cette augmentation des dépenses ait une contrepartie réelle faute de quoi ce poste doit être réduit.

Notre pays ne peut affronter les problèmes de l'avenir et sauvegarder son identité à l'intérieur que sur la base de structures performantes, d'une politique restrictive des dépenses et d'un sévère contrôle de l'immigration.

Bern, 21 novembre 2007