Articles dans
le temps
HarmoS mis à l'échec aussi en argovie
17.05.2009

HarmoS mis à l'échec aussi en argovie

La résistance de l'UDC contre une politique scolaire antifédéraliste et hostile aux performances connaît de nouveaux succès: en rejetant le "trèfle-à-quatre de l'instruction publique" (ou du moins...

(UDC) La résistance de l'UDC contre une politique scolaire antifédéraliste et hostile aux performances connaît de nouveaux succès: en rejetant le "trèfle-à-quatre de l'instruction publique" (ou du moins des parties essentielles de ce projet), le souverain argovien a une fois de plus posé un jalon clair et net. Ce verdict populaire signifie aussi la fin du concordat antidémocratique "HarmoS" dans le canton d'Argovie.

L'UDC invite une fois de la plus la Conférence des directeurs cantonaux de l'instruction publique (CDIP) à revoir leur politique scolaire marquée par une idéologie dépassée et à tenir compte enfin de la volonté populaire.

De son côté, les Appenzellois des Rhodes Intérieures ont approuvé une initiative populaire demandant la réintroduction des notes à l'école. Unique parti à avoir soutenu cette initiative, l'UDC se réjouit de ce choix. Il semble bien que la majorité de la population soutienne la ligne politique de l'UDC en matière scolaire. L'UDC continuera donc de se battre pour une école primaire qui remplit sa tâche, qui applique le principe de la performance et qui fixe, pour elle-même et pour les écoliers, des objectifs clairs. Le temps du bricolage et de la réformite chronique basée sur des théories scolaires gauchistes semble révolu. L'UDC redoublera d'efforts pour imposer sa politique scolaire qui a manifestement l'aval du peuple suisse.

Berne, le 17 mai 2009

17.05.2009

HarmoS mis à l'échec aussi en argovie

La résistance de l'UDC contre une politique scolaire antifédéraliste et hostile aux performances connaît de nouveaux succès: en rejetant le "trèfle-à-quatre de l'instruction publique" (ou du moins...

(UDC) La résistance de l'UDC contre une politique scolaire antifédéraliste et hostile aux performances connaît de nouveaux succès: en rejetant le "trèfle-à-quatre de l'instruction publique" (ou du moins des parties essentielles de ce projet), le souverain argovien a une fois de plus posé un jalon clair et net. Ce verdict populaire signifie aussi la fin du concordat antidémocratique "HarmoS" dans le canton d'Argovie.

L'UDC invite une fois de la plus la Conférence des directeurs cantonaux de l'instruction publique (CDIP) à revoir leur politique scolaire marquée par une idéologie dépassée et à tenir compte enfin de la volonté populaire.

De son côté, les Appenzellois des Rhodes Intérieures ont approuvé une initiative populaire demandant la réintroduction des notes à l'école. Unique parti à avoir soutenu cette initiative, l'UDC se réjouit de ce choix. Il semble bien que la majorité de la population soutienne la ligne politique de l'UDC en matière scolaire. L'UDC continuera donc de se battre pour une école primaire qui remplit sa tâche, qui applique le principe de la performance et qui fixe, pour elle-même et pour les écoliers, des objectifs clairs. Le temps du bricolage et de la réformite chronique basée sur des théories scolaires gauchistes semble révolu. L'UDC redoublera d'efforts pour imposer sa politique scolaire qui a manifestement l'aval du peuple suisse.

Berne, le 17 mai 2009