Articles dans
le temps
Hausse du chômage: l'inaction du Conseil fédéral nuit à la Suisse
08.01.2016

Hausse du chômage: l'inaction du Conseil fédéral nuit à la Suisse

La dernière statistique du chômage présente un tableau inquiétant. Le taux de chômage ne cesse d'augmenter pour atteindre 3,7% au total et même 7,3% parmi les étrangères et les étrangers vivant en Suisse. Cette statistique ne tient même pas compte des assurés en fin de droits. Et que fait le Conseil fédéral? Il fait traîner l'application de l'article constitutionnel approuvé par le peuple qui exige la gestion et la limitation de l'immigration. L'an passé, l'immigration nette en Suisse a sans doute atteint une fois de plus quelque 75 000 personnes, chiffre qui équivaut à la population du canton de Schaffhouse. 

Près de deux ans après l'acceptation par le souverain de l'initiative "contre l'immigration de masse", le Conseil fédéral n'a toujours pas adressé un projet de loi d'application au Parlement. Les événements qui se sont produits entre-temps confirment exactement les mises en garde de l'UDC: malgré la situation économique difficile, l'immigration ne baisse pas, mais ses conséquences pour la Suisse sont toujours plus lourdes. Le chômage augmente sensiblement, surtout parmi les étrangers. Chez les ressortissants de pays entrés dans l'UE grâce à l'extension de celle-ci à l'est européen, le taux de chômage a atteint environ 15%. Combien de temps le Conseil fédéral restera-t-il les bras croisés devant ce développement? Quand décidera-t-il enfin de gérer et de limiter l'immigration comme l'ont exigé le peuple et les cantons? Il est évident aux yeux de l'UDC que la loi d'application de l'article constitutionnel sur l'immigration doit être immédiatement mise au débat. 

 

08.01.2016

Hausse du chômage: l'inaction du Conseil fédéral nuit à la Suisse

La dernière statistique du chômage présente un tableau inquiétant. Le taux de chômage ne cesse d'augmenter pour atteindre 3,7% au total et même 7,3% parmi les étrangères et les étrangers vivant en Suisse. Cette statistique ne tient même pas compte des assurés en fin de droits. Et que fait le Conseil fédéral? Il fait traîner l'application de l'article constitutionnel approuvé par le peuple qui exige la gestion et la limitation de l'immigration. L'an passé, l'immigration nette en Suisse a sans doute atteint une fois de plus quelque 75 000 personnes, chiffre qui équivaut à la population du canton de Schaffhouse. 

Près de deux ans après l'acceptation par le souverain de l'initiative "contre l'immigration de masse", le Conseil fédéral n'a toujours pas adressé un projet de loi d'application au Parlement. Les événements qui se sont produits entre-temps confirment exactement les mises en garde de l'UDC: malgré la situation économique difficile, l'immigration ne baisse pas, mais ses conséquences pour la Suisse sont toujours plus lourdes. Le chômage augmente sensiblement, surtout parmi les étrangers. Chez les ressortissants de pays entrés dans l'UE grâce à l'extension de celle-ci à l'est européen, le taux de chômage a atteint environ 15%. Combien de temps le Conseil fédéral restera-t-il les bras croisés devant ce développement? Quand décidera-t-il enfin de gérer et de limiter l'immigration comme l'ont exigé le peuple et les cantons? Il est évident aux yeux de l'UDC que la loi d'application de l'article constitutionnel sur l'immigration doit être immédiatement mise au débat.