Articles dans
le temps
Il est temps de poser les cartes sur table: Ch. Langenberger et P. Stähelin sont invités à Holziken
07.08.2003

Il est temps de poser les cartes sur table: Ch. Langenberger et P. Stähelin sont invités à Holziken

Les électrices et électeurs ont le droit de connaître les positions des partis dans des questions politiques centrales. Ce constat vaut notamment pour une éventuelle adhésion à l'UE dont les...

(UDC) Les électrices et électeurs ont le droit de connaître les positions des partis dans des questions politiques centrales. Ce constat vaut notamment pour une éventuelle adhésion à l'UE dont les conséquences seraient fondamentales pour l'avenir de la Suisse. Tant le PRD que le PDC soutiennent l'entrée de la Suisse dans l'UE, mais ils refusent de prendre position clairement. L'UDC offre donc à Christiane Langenberger, présidente du PRD, et à Philipp Stähelin, président du PDC, l'occasion de clarifier leurs positions lors d'une table ronde à la fête électorale de l'UDC le 23 août à Holziken.

De nombreux électeurs suisses ne savent tout simplement pas quelle est réellement la position du PRD et du PDC concernant l'adhésion de la Suisse à l'UE. Dans les années nonante, les deux partis se sont expressément prononcés pour cette adhésion. Ce fut le cas pour le PRD lors de son assemblée des délégués de 1995 à Interlaken. La présidente du PRD a confirmé ce choix le 1er août dernier. Quant au PDC, il avait même adopté un mot d'ordre positif pour l'initiative "Oui à l'Europe" (mars 2001).

Or, ces derniers temps, ces deux partis évitent soigneusement de prendre des positions claires dans la question européenne. La proximité des élections fédérales y est sans doute pour beaucoup. D'ailleurs, les programmes électoraux du PRD et du PDC ne soufflent mot des positions que ces partis ont pris autrefois dans ce domaine. Il s'agit pourtant d'un sujet politique fondamental pour l'avenir de la Suisse.

Les électrices et électeurs ont le droit de connaître les positions des partis dans les questions politiques centrales. Quelles initiatives le PRD et le PDC prendront-ils durant la législature à venir concernant l'adhésion de la Suisse à l'UE? Quelles positions défendront les candidats radicaux et démocrates-chrétiens s'ils sont élus? Pour le savoir, l'UDC invite ses concurrents du centre politique à sa fête électorale du 23 août 2003 à Holziken et elle espère que des déclarations claires seront faites sur ce thème primordial.

Berne, le 7 août 2003

07.08.2003

Il est temps de poser les cartes sur table: Ch. Langenberger et P. Stähelin sont invités à Holziken

Les électrices et électeurs ont le droit de connaître les positions des partis dans des questions politiques centrales. Ce constat vaut notamment pour une éventuelle adhésion à l'UE dont les...

(UDC) Les électrices et électeurs ont le droit de connaître les positions des partis dans des questions politiques centrales. Ce constat vaut notamment pour une éventuelle adhésion à l'UE dont les conséquences seraient fondamentales pour l'avenir de la Suisse. Tant le PRD que le PDC soutiennent l'entrée de la Suisse dans l'UE, mais ils refusent de prendre position clairement. L'UDC offre donc à Christiane Langenberger, présidente du PRD, et à Philipp Stähelin, président du PDC, l'occasion de clarifier leurs positions lors d'une table ronde à la fête électorale de l'UDC le 23 août à Holziken.

De nombreux électeurs suisses ne savent tout simplement pas quelle est réellement la position du PRD et du PDC concernant l'adhésion de la Suisse à l'UE. Dans les années nonante, les deux partis se sont expressément prononcés pour cette adhésion. Ce fut le cas pour le PRD lors de son assemblée des délégués de 1995 à Interlaken. La présidente du PRD a confirmé ce choix le 1er août dernier. Quant au PDC, il avait même adopté un mot d'ordre positif pour l'initiative "Oui à l'Europe" (mars 2001).

Or, ces derniers temps, ces deux partis évitent soigneusement de prendre des positions claires dans la question européenne. La proximité des élections fédérales y est sans doute pour beaucoup. D'ailleurs, les programmes électoraux du PRD et du PDC ne soufflent mot des positions que ces partis ont pris autrefois dans ce domaine. Il s'agit pourtant d'un sujet politique fondamental pour l'avenir de la Suisse.

Les électrices et électeurs ont le droit de connaître les positions des partis dans les questions politiques centrales. Quelles initiatives le PRD et le PDC prendront-ils durant la législature à venir concernant l'adhésion de la Suisse à l'UE? Quelles positions défendront les candidats radicaux et démocrates-chrétiens s'ils sont élus? Pour le savoir, l'UDC invite ses concurrents du centre politique à sa fête électorale du 23 août 2003 à Holziken et elle espère que des déclarations claires seront faites sur ce thème primordial.

Berne, le 7 août 2003