Articles dans
le temps
Il faut enfin agir vigoureusement en politique d'asile
04.05.2011

Il faut enfin agir vigoureusement en politique d'asile

Les Femmes UDC Suisse se sont réunies aujourd'hui en assemblée plénière à Schwyz. La politique d'asile suisse et les problèmes qui en découlent étaient au cœur des discussions. Les Femmes UDC...

Les Femmes UDC Suisse se sont réunies aujourd'hui en assemblée plénière à Schwyz. La politique d'asile suisse et les problèmes qui en découlent étaient au cœur des discussions. Les Femmes UDC exigent enfin une intervention politique rigoureuse dans ce domaine. Il s'agit notamment d'accélérer les procédures et de prendre des mesures urgentes face aux réfugiés économiques en provenance d'Afrique du Nord.

Les Femmes UDC Suisse ont été informées durant leur assemblée plénière par les conseillères nationales Silvia Flückiger et Alice Glauser ainsi que par le conseiller national Hans Fehr sur l'état actuel du dossier de la politique d'asile et des étrangers. La situation dans le domaine de l'asile est aujourd'hui totalement insatisfaisante. Les procédures de traitement des demandes sont beaucoup trop longues et divers dysfonctionnements, comme par exemple le traitement des objecteurs de conscience et déserteurs en provenance d'Erythrée, attendent toujours une solution. L'afflux de réfugiés économiques en provenance d'Afrique du Nord illustre l'échec des accords Schengen/Dublin. Au lieu de réintroduire des contrôles aux frontières, la Suisse donne des signaux contreproductifs aux migrants et aux passeurs en préparant des infrastructures d'accueil et en annonçant de généreuses aides au retour. Cette attitude est inacceptable aux yeux des Femmes UDC.

Elles exigent donc que les mesures suivantes soient prises immédiatement:

  • appliquer rigoureusement la loi sur l'asile;
  • accélérer massivement les procédures d'asile, restreindre les moyens de droit, supprimer les généreuses aides financières au retour;
  • renforcer les contrôles dans l'espace frontalier, notamment au sud; soutenir éventuellement le Corps des gardes-frontière avec des unités de l'armée; accroître massivement la densité des contrôles dans les trains en provenance du sud;
  • renvoyer rapidement les personnes interpellées dans l'espace frontalier;
  • les personnes ayant réussi à pénétrer en Suisse ne doivent pas être réparties entre les cantons et les communes, mais immédiatement dirigées vers les centres d'accueil et de procédure de la Confédération où sera rapidement et définitivement vérifiée leur qualité de réfugié;
  • stopper moyennant un arrêté fédéral urgent l'afflux d'objecteurs de conscience et de déserteurs en provenance notamment d'Erythrée

Les Femmes UDC Suisse prépareront dans les semaines à venir un manifeste concernant la politique des étrangers et l'adopteront lors de leur prochaine assemblée plénière.

04.05.2011

Il faut enfin agir vigoureusement en politique d'asile

Les Femmes UDC Suisse se sont réunies aujourd'hui en assemblée plénière à Schwyz. La politique d'asile suisse et les problèmes qui en découlent étaient au cœur des discussions. Les Femmes UDC...

Les Femmes UDC Suisse se sont réunies aujourd'hui en assemblée plénière à Schwyz. La politique d'asile suisse et les problèmes qui en découlent étaient au cœur des discussions. Les Femmes UDC exigent enfin une intervention politique rigoureuse dans ce domaine. Il s'agit notamment d'accélérer les procédures et de prendre des mesures urgentes face aux réfugiés économiques en provenance d'Afrique du Nord.

Les Femmes UDC Suisse ont été informées durant leur assemblée plénière par les conseillères nationales Silvia Flückiger et Alice Glauser ainsi que par le conseiller national Hans Fehr sur l'état actuel du dossier de la politique d'asile et des étrangers. La situation dans le domaine de l'asile est aujourd'hui totalement insatisfaisante. Les procédures de traitement des demandes sont beaucoup trop longues et divers dysfonctionnements, comme par exemple le traitement des objecteurs de conscience et déserteurs en provenance d'Erythrée, attendent toujours une solution. L'afflux de réfugiés économiques en provenance d'Afrique du Nord illustre l'échec des accords Schengen/Dublin. Au lieu de réintroduire des contrôles aux frontières, la Suisse donne des signaux contreproductifs aux migrants et aux passeurs en préparant des infrastructures d'accueil et en annonçant de généreuses aides au retour. Cette attitude est inacceptable aux yeux des Femmes UDC.

Elles exigent donc que les mesures suivantes soient prises immédiatement:

Les Femmes UDC Suisse prépareront dans les semaines à venir un manifeste concernant la politique des étrangers et l'adopteront lors de leur prochaine assemblée plénière.