Articles dans
le temps
Impressionnante landsgemeinde des motards: "La liberté à la place de mesures chicaniÈres"
07.09.2013

Impressionnante landsgemeinde des motards: "La liberté à la place de mesures chicaniÈres"

Organisée par l'UDC Suisse et le comité "La liberté à la place de mesures chicanières", la 2e Landsgemeinde des motards a attiré plus de 1000 motards hommes et femmes sur le Raten à Oberägeri/ZG...

Organisée par l'UDC Suisse et le comité "La liberté à la place de mesures chicanières", la 2e Landsgemeinde des motards a attiré plus de 1000 motards hommes et femmes sur le Raten à Oberägeri/ZG. Devant cette grande manifestation animée par de la musique country et rock, le président de la Confédération, Ueli Maurer, a rappelé que la liberté - "pour laquelle nous devons toujours nous battre et continuer de nous battre" - est en fait l'objectif politique central de la Confédération. Alors que Valentin Landmann a mis en garde contre la soumission de la Suisse au droit international, les conseillers nationaux Walter Wobmann et Hans Fehr ont demandé "La liberté à la place de mesures chicanières" pour les centaines de milliers de motards suisses. La landsgemeinde a adopté une résolution avec des revendications concrètes que l'UDC s'efforcera de faire valoir au Parlement.

Dans ce paysage exceptionnel du col du Raten entre Oberägeri et Einsiedeln, l'UDC Suisse et le comité "La liberté à la place de mesures chicanières" ont tenu samedi, 7 septembre 2013 la deuxième "Landsgemeinde des motards". L'immense place de parc du restaurant Raten était couverte de motos et de leurs pilotes et passagers. La manifestation s'est déroulée au son de musique country et rock et aux odeurs alléchantes de grillades.

Ueli Maurer, président de la Confédération, qui est arrivé sous des applaudissements nourris sur une moto à trois roues, un trike, a relevé qu'il enviait les motards, incarnation de la liberté, quand il doit se battre à son bureau avec des textes de lois et autres atteintes à la liberté. La liberté a toujours été l'idéal politique central de notre pays, a-t-il relevé, rappelant qu'elle a été souvent menacée et qu'elle a dû être souvent défendue. Aujourd'hui comme demain, notre liberté est attaquée par des baillis modernes. Nous devons faire preuve de courage et de fermeté face à ces milieux. Le président de la Confédération a mis en garde contre une Suisse privée de sécurité et de liberté, incapable de se défendre et il a appelé l'assemblée à maintenir le service militaire obligatoire comme devoir civique naturel et de rejeter massivement l'"initiative contre la liberté".

Valentin Landmann a appelé les motocyclistes à agir en citoyennes et citoyens conscients de leurs responsabilités et de refuser la subordination du droit suisse au droit international comme le cherche le Conseil fédéral. "Si nous reprenons 'dynamiquement', c'est-à-dire automatiquement, le droit étranger, nous perdons toute autodétermination, donc toute liberté", a-t-il déclaré.

Le conseiller national Walter Wobmann, président de la Fédération Motocyclistes Suisses (FMS), a mis en garde contre des hausses massives du prix de l'essence ainsi que des restrictions, interdictions et autres mesures chicanières à l'égard des motocyclistes. Il s'est dit heureux de l'aboutissement du référendum contre la hausse du prix de la vignette autoroutière. La vignette autoroutière pour les motocyclistes doit être combattue par principe. Même constat pour les prescriptions techniques insensées que la Suisse impose aux motos.

L'assemblée a enfin approuvé une résolution présentée par le conseiller national Hans Fehr qui présente les exigences suivantes: des limitations de vitesse stables (et non constamment changeantes); des mesures techniques supplémentaires pour accroître la sécurité sur nos routes; davantage de places de parc non payantes pour les motos dans les villes; la fin des amendes excessives; l'abandon des radars qui ne servent pas à la sécurité routière; la suppression de l'interdiction des courses en circuit.

 

07.09.2013

Impressionnante landsgemeinde des motards: "La liberté à la place de mesures chicaniÈres"

Organisée par l'UDC Suisse et le comité "La liberté à la place de mesures chicanières", la 2e Landsgemeinde des motards a attiré plus de 1000 motards hommes et femmes sur le Raten à Oberägeri/ZG...

Organisée par l'UDC Suisse et le comité "La liberté à la place de mesures chicanières", la 2e Landsgemeinde des motards a attiré plus de 1000 motards hommes et femmes sur le Raten à Oberägeri/ZG. Devant cette grande manifestation animée par de la musique country et rock, le président de la Confédération, Ueli Maurer, a rappelé que la liberté - "pour laquelle nous devons toujours nous battre et continuer de nous battre" - est en fait l'objectif politique central de la Confédération. Alors que Valentin Landmann a mis en garde contre la soumission de la Suisse au droit international, les conseillers nationaux Walter Wobmann et Hans Fehr ont demandé "La liberté à la place de mesures chicanières" pour les centaines de milliers de motards suisses. La landsgemeinde a adopté une résolution avec des revendications concrètes que l'UDC s'efforcera de faire valoir au Parlement.

Dans ce paysage exceptionnel du col du Raten entre Oberägeri et Einsiedeln, l'UDC Suisse et le comité "La liberté à la place de mesures chicanières" ont tenu samedi, 7 septembre 2013 la deuxième "Landsgemeinde des motards". L'immense place de parc du restaurant Raten était couverte de motos et de leurs pilotes et passagers. La manifestation s'est déroulée au son de musique country et rock et aux odeurs alléchantes de grillades.

Ueli Maurer, président de la Confédération, qui est arrivé sous des applaudissements nourris sur une moto à trois roues, un trike, a relevé qu'il enviait les motards, incarnation de la liberté, quand il doit se battre à son bureau avec des textes de lois et autres atteintes à la liberté. La liberté a toujours été l'idéal politique central de notre pays, a-t-il relevé, rappelant qu'elle a été souvent menacée et qu'elle a dû être souvent défendue. Aujourd'hui comme demain, notre liberté est attaquée par des baillis modernes. Nous devons faire preuve de courage et de fermeté face à ces milieux. Le président de la Confédération a mis en garde contre une Suisse privée de sécurité et de liberté, incapable de se défendre et il a appelé l'assemblée à maintenir le service militaire obligatoire comme devoir civique naturel et de rejeter massivement l'"initiative contre la liberté".

Valentin Landmann a appelé les motocyclistes à agir en citoyennes et citoyens conscients de leurs responsabilités et de refuser la subordination du droit suisse au droit international comme le cherche le Conseil fédéral. "Si nous reprenons 'dynamiquement', c'est-à-dire automatiquement, le droit étranger, nous perdons toute autodétermination, donc toute liberté", a-t-il déclaré.

Le conseiller national Walter Wobmann, président de la Fédération Motocyclistes Suisses (FMS), a mis en garde contre des hausses massives du prix de l'essence ainsi que des restrictions, interdictions et autres mesures chicanières à l'égard des motocyclistes. Il s'est dit heureux de l'aboutissement du référendum contre la hausse du prix de la vignette autoroutière. La vignette autoroutière pour les motocyclistes doit être combattue par principe. Même constat pour les prescriptions techniques insensées que la Suisse impose aux motos.

L'assemblée a enfin approuvé une résolution présentée par le conseiller national Hans Fehr qui présente les exigences suivantes: des limitations de vitesse stables (et non constamment changeantes); des mesures techniques supplémentaires pour accroître la sécurité sur nos routes; davantage de places de parc non payantes pour les motos dans les villes; la fin des amendes excessives; l'abandon des radars qui ne servent pas à la sécurité routière; la suppression de l'interdiction des courses en circuit.