Articles dans
le temps
Initiative sur l'AVS: le peuple résiste au leurre de la gauche
30.11.2008

Initiative sur l'AVS: le peuple résiste au leurre de la gauche

Le peuple a dû décider aujourd'hui de trois autres initiatives populaires en plus des projets sur la drogue que l'UDC a commentés dans un communiqué séparé. L'UDC se réjouit du rejet de...

(UDC) Le peuple a dû décider aujourd'hui de trois autres initiatives populaires en plus des projets sur la drogue que l'UDC a commentés dans un communiqué séparé. L'UDC se réjouit du rejet de l'initiative sur l'AVS et du succès de l'initiative sur l'imprescriptibilité des actes de pornographie enfantine. En revanche, l'échec de l'initiative sur le droit de recours des organisations est regrettable.

L'UDC prend acte avec satisfaction du rejet de l'initiative sur l'AVS. Par leur choix, les citoyens ont montré qu'ils ne veulent pas mettre en péril l'AVS et qu'ils savent résister aux promesses fallacieuses de la gauche. L'UDC continuera de s'engager pour une AVS saine et forte. Elle exige aussi des adaptations au niveau des dépenses afin que les générations à venir puissent également compter sur cette prévoyance-vieillesse.

Le succès de l'initiative sur l'imprescriptibilité montre clairement que le peuple exige davantage de dureté à l'égard des criminels. Cela fait longtemps que l'UDC demande des prescriptions dans ce sens et elle est heureuse de constater que les citoyens partagent manifestement son avis. Cette initiative doit maintenant être concrétisée rapidement et complètement. Son acceptation par le peuple met une fois de plus en évidence le profond fossé qui s'est creusé entre les élites politiques et universitaires, qui ont rejeté ce projet, et le peuple.

Le non à l'initiative sur le droit de recours des organisations est regrettable. Malheureusement, l'UDC a été le seul parti à soutenir totalement ce projet. Même après son refus par le peuple, l'UDC continuera de se battre par la voie parlementaire contre les dysfonctionnements dans ce domaine et contre l'utilisation abusive de ce droit par les bureaucrates écologistes.

Berne, 30 novembre 2008

30.11.2008

Initiative sur l'AVS: le peuple résiste au leurre de la gauche

Le peuple a dû décider aujourd'hui de trois autres initiatives populaires en plus des projets sur la drogue que l'UDC a commentés dans un communiqué séparé. L'UDC se réjouit du rejet de...

(UDC) Le peuple a dû décider aujourd'hui de trois autres initiatives populaires en plus des projets sur la drogue que l'UDC a commentés dans un communiqué séparé. L'UDC se réjouit du rejet de l'initiative sur l'AVS et du succès de l'initiative sur l'imprescriptibilité des actes de pornographie enfantine. En revanche, l'échec de l'initiative sur le droit de recours des organisations est regrettable.

L'UDC prend acte avec satisfaction du rejet de l'initiative sur l'AVS. Par leur choix, les citoyens ont montré qu'ils ne veulent pas mettre en péril l'AVS et qu'ils savent résister aux promesses fallacieuses de la gauche. L'UDC continuera de s'engager pour une AVS saine et forte. Elle exige aussi des adaptations au niveau des dépenses afin que les générations à venir puissent également compter sur cette prévoyance-vieillesse.

Le succès de l'initiative sur l'imprescriptibilité montre clairement que le peuple exige davantage de dureté à l'égard des criminels. Cela fait longtemps que l'UDC demande des prescriptions dans ce sens et elle est heureuse de constater que les citoyens partagent manifestement son avis. Cette initiative doit maintenant être concrétisée rapidement et complètement. Son acceptation par le peuple met une fois de plus en évidence le profond fossé qui s'est creusé entre les élites politiques et universitaires, qui ont rejeté ce projet, et le peuple.

Le non à l'initiative sur le droit de recours des organisations est regrettable. Malheureusement, l'UDC a été le seul parti à soutenir totalement ce projet. Même après son refus par le peuple, l'UDC continuera de se battre par la voie parlementaire contre les dysfonctionnements dans ce domaine et contre l'utilisation abusive de ce droit par les bureaucrates écologistes.

Berne, 30 novembre 2008