Articles dans
le temps
Initiative UDC sur le renvoi: le Conseil des Etats retarde les mesures en faveur de la sécurité
10.12.2009

Initiative UDC sur le renvoi: le Conseil des Etats retarde les mesures en faveur de la sécurité

L'UDC condamne sévèrement la décision du Conseil des Etats – prise par 30 voix contre 6 – de supprimer l'initiative UDC sur le renvoi des criminels étrangers de l'ordre du jour de cette session...

L'UDC condamne sévèrement la décision du Conseil des Etats - prise par 30 voix contre 6 - de supprimer l'initiative UDC sur le renvoi des criminels étrangers de l'ordre du jour de cette session d'hiver. La Petite Chambre retarde ainsi des mesures efficaces pour renforcer la sécurité intérieure. De surcroît, il manifeste un mépris évident pour le processus de décision démocratique.

La population suisse attend depuis longtemps des mesures efficaces contre les criminels étrangers pour renforcer la sécurité intérieure du pays. L'initiative UDC pour le renvoi des criminels étrangers constitue précisément un pas dans cette direction. La majorité du Conseil des Etats a pourtant décidé de retarder le traitement de cette initiative, montrant du même coup que la sécurité des citoyennes et des citoyens ne l'intéressait pas. Cette décision marque aussi un mépris profond du processus de décision démocratique. Après le succès de l'initiative sur les minarets, la majorité du Conseil des Etats a manifestement peur du peuple suisse. Pour des représentants élus du peuple et des cantons, cette décision est un témoignage d'une inquiétante indigence intellectuelle et morale.

10.12.2009

Initiative UDC sur le renvoi: le Conseil des Etats retarde les mesures en faveur de la sécurité

L'UDC condamne sévèrement la décision du Conseil des Etats – prise par 30 voix contre 6 – de supprimer l'initiative UDC sur le renvoi des criminels étrangers de l'ordre du jour de cette session...

L'UDC condamne sévèrement la décision du Conseil des Etats - prise par 30 voix contre 6 - de supprimer l'initiative UDC sur le renvoi des criminels étrangers de l'ordre du jour de cette session d'hiver. La Petite Chambre retarde ainsi des mesures efficaces pour renforcer la sécurité intérieure. De surcroît, il manifeste un mépris évident pour le processus de décision démocratique.

La population suisse attend depuis longtemps des mesures efficaces contre les criminels étrangers pour renforcer la sécurité intérieure du pays. L'initiative UDC pour le renvoi des criminels étrangers constitue précisément un pas dans cette direction. La majorité du Conseil des Etats a pourtant décidé de retarder le traitement de cette initiative, montrant du même coup que la sécurité des citoyennes et des citoyens ne l'intéressait pas. Cette décision marque aussi un mépris profond du processus de décision démocratique. Après le succès de l'initiative sur les minarets, la majorité du Conseil des Etats a manifestement peur du peuple suisse. Pour des représentants élus du peuple et des cantons, cette décision est un témoignage d'une inquiétante indigence intellectuelle et morale.