Articles dans
le temps
L’UDC International contre l'interdiction d'exporter
21.10.2009

L’UDC International contre l'interdiction d'exporter

L'assemblée générale de l'UDC International, section UDC des Suisses de l'étranger, s'est prononcée avec une seule voix d'opposition pour l'initiative populaire "contre la construction de minarets"...

(UDC International) L'UDC International a adopté les consignes de vote suivantes pour le scrutin populaire du 29 novembre 2009:

  • OUI à l'initiative populaire "contre la construction de minarets"
  • NON à l'initiative populaire "pour l'interdiction d'exporter du matériel de guerre"
  • OUI au financement spécial en faveur du trafic aérien

L'assemblée générale de l'UDC International, section UDC des Suisses de l'étranger, s'est prononcée avec une seule voix d'opposition pour l'initiative populaire "contre la construction de minarets". Les conditions dans lesquelles doivent vivre les chrétiens dans les pays musulmans sont une raison suffisante pour faire obstacle à l'expansion de l'islam en Suisse. Notre liberté religieuse ne doit pas être abusée en servant de prétexte à l'infiltration de notre culture. Il faut mettre fin aux constantes revendications des musulmans de bénéficier de règlementations spéciales. La Suisse doit absolument éviter des situations comme celles qui se présentent dans les ghettos de certaines banlieues britanniques et françaises.

Lancée par le Groupement pour une Suisse sans armée (GSOA), l'initiative populaire "pour l'interdiction d'exporter du matériel de guerre" a été rejetée à l'unanimité par l'UDC International. Les Suisses de l'étranger relèvent notamment que cette initiative insensée et dangereuse n'apporte strictement aucune contribution à la paix du monde. Les biens militaires suisses ne représentent en effet que 0,7% du marché mondial des armes et leur disparition serait très facilement compensée par d'autres producteurs. L'unique perdante serait la Suisse qui détruirait son industrie d'armement et dont l'armée deviendrait totalement dépendante des fournitures étrangères.

S'agissant du financement spécial du trafic aérien, de l'UDC International a décidé à l'unanimité de soutenir ce projet. Cette ressource permet d'apporter une contribution à la sécurité des aéroports dont profitent notamment les Suisses de l'étranger. Le soutien financier des aéroports régionaux est dans l'intérêt de toute l'économie suisse. En une période de crise économique, il est plus important que jamais de donner un système de transport aérien performant au pays d'exportation par excellence qu'est la Suisse.

Berne, 20 octobre 2009

21.10.2009

L’UDC International contre l'interdiction d'exporter

L'assemblée générale de l'UDC International, section UDC des Suisses de l'étranger, s'est prononcée avec une seule voix d'opposition pour l'initiative populaire "contre la construction de minarets"...

(UDC International) L'UDC International a adopté les consignes de vote suivantes pour le scrutin populaire du 29 novembre 2009:

L'assemblée générale de l'UDC International, section UDC des Suisses de l'étranger, s'est prononcée avec une seule voix d'opposition pour l'initiative populaire "contre la construction de minarets". Les conditions dans lesquelles doivent vivre les chrétiens dans les pays musulmans sont une raison suffisante pour faire obstacle à l'expansion de l'islam en Suisse. Notre liberté religieuse ne doit pas être abusée en servant de prétexte à l'infiltration de notre culture. Il faut mettre fin aux constantes revendications des musulmans de bénéficier de règlementations spéciales. La Suisse doit absolument éviter des situations comme celles qui se présentent dans les ghettos de certaines banlieues britanniques et françaises.

Lancée par le Groupement pour une Suisse sans armée (GSOA), l'initiative populaire "pour l'interdiction d'exporter du matériel de guerre" a été rejetée à l'unanimité par l'UDC International. Les Suisses de l'étranger relèvent notamment que cette initiative insensée et dangereuse n'apporte strictement aucune contribution à la paix du monde. Les biens militaires suisses ne représentent en effet que 0,7% du marché mondial des armes et leur disparition serait très facilement compensée par d'autres producteurs. L'unique perdante serait la Suisse qui détruirait son industrie d'armement et dont l'armée deviendrait totalement dépendante des fournitures étrangères.

S'agissant du financement spécial du trafic aérien, de l'UDC International a décidé à l'unanimité de soutenir ce projet. Cette ressource permet d'apporter une contribution à la sécurité des aéroports dont profitent notamment les Suisses de l'étranger. Le soutien financier des aéroports régionaux est dans l'intérêt de toute l'économie suisse. En une période de crise économique, il est plus important que jamais de donner un système de transport aérien performant au pays d'exportation par excellence qu'est la Suisse.

Berne, 20 octobre 2009