Articles dans
le temps
La concordance n'est pas non plus respectée lors des élections des juges
21.11.2008

La concordance n'est pas non plus respectée lors des élections des juges

Le groupe parlementaire UDC invite les autres partis à ne pas simplement parler de la concordance, mais aussi à en respecter les règles. Compte tenu de sa force électorale, l'UDC est toujours...

(UDC) Le groupe parlementaire UDC invite les autres partis à ne pas simplement parler de la concordance, mais aussi à en respecter les règles. Compte tenu de sa force électorale, l'UDC est toujours nettement sous-représentée non seulement au Conseil fédéral, dont elle est absente, mais aussi dans les tribunaux. Elle a donc décidé d'entrer en lice avec ses propres candidats lors des élections des juges durant cette session d'hiver.

L'UDC est toujours le parti le plus fortement sous-représenté dans tous les tribunaux. Compte tenu de la force électorale actuelle de l'UDC et en application des règles de la concordance, cette sous-représentation se présente comme suit:

Tribunal fédéral: 1 (UDC aujour. 9 / selon concordance 10.29)

Juges fédéraux suppléants: 1 (UDC aujour. 4 / selon concordance 5.14)

Tribunal pénal fédéral: 1 (UDC aujour. 3.3 / selon concordance 4.06)

Tribunal administratif fédéral: 6 (UDC aujour. 9.7 / selon concordance 15.71)

Cela fait des années que l'UDC est systématiquement ignorée lors des nominations de juges. Ce constat vaut d'ailleurs aussi pour les cantons. Durant la dernière session d'automne, le Parlement a refusé à l'UDC un siège au Tribunal fédéral et un siège au Tribunal administratif fédéral. Cette politique orchestrée par la gauche, le PDC et en partie par le PRD doit enfin cesser. Les partis gouvernementaux parlent volontiers de la concordance, mais ils ne l'appliquent que quand il s'agit de leurs intérêts et qu'ils en profitent.

L'UDC présentera donc le 3 décembre 2008 un candidat supplémentaire, notamment lors des élections des juges fédéraux suppléants. On verra alors quelle importance les autres partis attachent réellement à la concordance. Ce qui compte, ce ne sont pas les belles déclarations, mais les voix que recevront les candidats UDC.

Berne, 21 novembre 2008

21.11.2008

La concordance n'est pas non plus respectée lors des élections des juges

Le groupe parlementaire UDC invite les autres partis à ne pas simplement parler de la concordance, mais aussi à en respecter les règles. Compte tenu de sa force électorale, l'UDC est toujours...

(UDC) Le groupe parlementaire UDC invite les autres partis à ne pas simplement parler de la concordance, mais aussi à en respecter les règles. Compte tenu de sa force électorale, l'UDC est toujours nettement sous-représentée non seulement au Conseil fédéral, dont elle est absente, mais aussi dans les tribunaux. Elle a donc décidé d'entrer en lice avec ses propres candidats lors des élections des juges durant cette session d'hiver.

L'UDC est toujours le parti le plus fortement sous-représenté dans tous les tribunaux. Compte tenu de la force électorale actuelle de l'UDC et en application des règles de la concordance, cette sous-représentation se présente comme suit:

Tribunal fédéral: 1 (UDC aujour. 9 / selon concordance 10.29)

Juges fédéraux suppléants: 1 (UDC aujour. 4 / selon concordance 5.14)

Tribunal pénal fédéral: 1 (UDC aujour. 3.3 / selon concordance 4.06)

Tribunal administratif fédéral: 6 (UDC aujour. 9.7 / selon concordance 15.71)

Cela fait des années que l'UDC est systématiquement ignorée lors des nominations de juges. Ce constat vaut d'ailleurs aussi pour les cantons. Durant la dernière session d'automne, le Parlement a refusé à l'UDC un siège au Tribunal fédéral et un siège au Tribunal administratif fédéral. Cette politique orchestrée par la gauche, le PDC et en partie par le PRD doit enfin cesser. Les partis gouvernementaux parlent volontiers de la concordance, mais ils ne l'appliquent que quand il s'agit de leurs intérêts et qu'ils en profitent.

L'UDC présentera donc le 3 décembre 2008 un candidat supplémentaire, notamment lors des élections des juges fédéraux suppléants. On verra alors quelle importance les autres partis attachent réellement à la concordance. Ce qui compte, ce ne sont pas les belles déclarations, mais les voix que recevront les candidats UDC.

Berne, 21 novembre 2008