Articles dans
le temps
La direction de l'UDC envisage une initiative pour faire appliquer l'initiative contre l'immigration de masse
03.06.2014

La direction de l'UDC envisage une initiative pour faire appliquer l'initiative contre l'immigration de masse

Tout porte à croire que les perdants de la votation du 9 février refusent d'appliquer le nouvel article constitutionnel approuvé par le souverain.

L'UDC a présenté il y a une dizaine de jours ses propositions pour l'application de l'initiative contre l'immigration de masse que le peuple et les cantons ont acceptée le 9 février 2014. La direction de l'UDC est en effet très inquiète devant l'attitude du Conseil fédéral et des autres partis. Tout porte à croire que les perdants de la votation du 9 février refusent d'appliquer le nouvel article constitutionnel approuvé par le souverain. L'UDC n'admet pas ce procédé.

Lorsque qu'il sera confirmé que l'on cherche à saboter l'application de l'initiative contre l'immigration de masse, l'UDC lancera une seconde initiative populaire contraignant le Conseil fédéral à résilier l'accord de libre circulation des personnes. La direction a donné mandat le 2 juin de préparer une initiative dans ce sens.

Le souverain helvétique a décidé le 9 février dernier de mettre fin à la libre circulation des personnes, principale cause de l'immigration massive et incontrôlée – plus de 80 000 personnes par an en chiffre net – que subit la Suisse. Aussi longtemps que la disposition constitutionnelle limitant l'immigration n'est pas appliquée, cette arrivée démesurée d'étrangers se poursuivra. L'UDC s'y opposera de toutes ses forces.

03.06.2014

La direction de l'UDC envisage une initiative pour faire appliquer l'initiative contre l'immigration de masse

Tout porte à croire que les perdants de la votation du 9 février refusent d'appliquer le nouvel article constitutionnel approuvé par le souverain.

L'UDC a présenté il y a une dizaine de jours ses propositions pour l'application de l'initiative contre l'immigration de masse que le peuple et les cantons ont acceptée le 9 février 2014. La direction de l'UDC est en effet très inquiète devant l'attitude du Conseil fédéral et des autres partis. Tout porte à croire que les perdants de la votation du 9 février refusent d'appliquer le nouvel article constitutionnel approuvé par le souverain. L'UDC n'admet pas ce procédé.

Lorsque qu'il sera confirmé que l'on cherche à saboter l'application de l'initiative contre l'immigration de masse, l'UDC lancera une seconde initiative populaire contraignant le Conseil fédéral à résilier l'accord de libre circulation des personnes. La direction a donné mandat le 2 juin de préparer une initiative dans ce sens.

Le souverain helvétique a décidé le 9 février dernier de mettre fin à la libre circulation des personnes, principale cause de l'immigration massive et incontrôlée – plus de 80 000 personnes par an en chiffre net – que subit la Suisse. Aussi longtemps que la disposition constitutionnelle limitant l'immigration n'est pas appliquée, cette arrivée démesurée d'étrangers se poursuivra. L'UDC s'y opposera de toutes ses forces.