Articles dans
le temps
La fortune du peuple appartient au peuple!
16.12.2004

La fortune du peuple appartient au peuple!

Après un interminable va et vient entre le Conseil national et le Conseil des Etats, la décision concernant la distribution des réserves d'or excédentaires de la Banque nationale est maintenant...

(UDC) Après un interminable va et vient entre le Conseil national et le Conseil des Etats, la décision concernant la distribution des réserves d'or excédentaires de la Banque nationale est maintenant tombée: deux tiers des réserves d'or vont aux cantons, un tiers à la Confédération. Quant à l'AVS, elle ne reçoit rien.

La décision de distribuer les réserves d'or excédentaires à raison de sept milliards de francs à la Confédération et quatorze milliards aux cantons est absolument insatisfaisante. Elle est contraire à la volonté du peuple et, de surcroît, elle ne respecte pas des bases légales claires. Le Conseil fédéral a toujours affirmé que cet or ne pouvait être distribué sans base légale spéciale. Aujourd'hui, cela ne vaut plus et, à en croire le conseiller fédéral Merz, le droit existant suffit. Cette solution peu réfléchie empêche aussi le peuple de dire son mot alors que le projet gouvernemental de "fondation de solidarité" a lamentablement échoué.

L'UDC a toujours demandé que cette fortune du peuple soit versée à l'AVS. Ainsi, tout le monde en aurait profité. Le Conseil des Etats a décidé autrement. Les quelque 21 milliards de francs seront distribués à la Confédération et aux cantons sans que l'on sache ce que les bénéficiaires feront de cet argent. Seule certitude aujourd'hui: la coalition du PS, du PRD et du PDC ne manquera jamais d'idées pour inventer de nouvelles tâches publiques et augmenter les dépenses de l'Etat. Le résultat de cette politique, c'est une augmentation à moyen terme de la quote-part de l'Etat et de la quote-part fiscale, si bien que les conditions-cadres de l'économie et des PME continueront de se dégrader.

L'UDC combattra ce gaspillage irresponsable de la fortune du peuple. Elle prendra notamment les mesures suivantes:

  1. dans les parlements cantonaux, l'UDC déposera des interventions pour demander que les fonds supplémentaires, que les cantons reçoivent grâce aux réserves d'or excédentaires, servent à réduire la dette cantonale;
    au niveau fédéral, l'UDC s'engagera pour faire verser à l'AVS les sept milliards auxquels a droit la Confédération.
  2. Par la faute des partis du centre, l'AVS ne reçoit rien. Dans ces conditions, l'UDC réfléchira sérieusement à l'opportunité de soutenir éventuellement l'initiative "Bénéfice de la Banque nationale pour l'AVS".

Berne, le 16 décembre 2004

16.12.2004

La fortune du peuple appartient au peuple!

Après un interminable va et vient entre le Conseil national et le Conseil des Etats, la décision concernant la distribution des réserves d'or excédentaires de la Banque nationale est maintenant...

(UDC) Après un interminable va et vient entre le Conseil national et le Conseil des Etats, la décision concernant la distribution des réserves d'or excédentaires de la Banque nationale est maintenant tombée: deux tiers des réserves d'or vont aux cantons, un tiers à la Confédération. Quant à l'AVS, elle ne reçoit rien.

La décision de distribuer les réserves d'or excédentaires à raison de sept milliards de francs à la Confédération et quatorze milliards aux cantons est absolument insatisfaisante. Elle est contraire à la volonté du peuple et, de surcroît, elle ne respecte pas des bases légales claires. Le Conseil fédéral a toujours affirmé que cet or ne pouvait être distribué sans base légale spéciale. Aujourd'hui, cela ne vaut plus et, à en croire le conseiller fédéral Merz, le droit existant suffit. Cette solution peu réfléchie empêche aussi le peuple de dire son mot alors que le projet gouvernemental de "fondation de solidarité" a lamentablement échoué.

L'UDC a toujours demandé que cette fortune du peuple soit versée à l'AVS. Ainsi, tout le monde en aurait profité. Le Conseil des Etats a décidé autrement. Les quelque 21 milliards de francs seront distribués à la Confédération et aux cantons sans que l'on sache ce que les bénéficiaires feront de cet argent. Seule certitude aujourd'hui: la coalition du PS, du PRD et du PDC ne manquera jamais d'idées pour inventer de nouvelles tâches publiques et augmenter les dépenses de l'Etat. Le résultat de cette politique, c'est une augmentation à moyen terme de la quote-part de l'Etat et de la quote-part fiscale, si bien que les conditions-cadres de l'économie et des PME continueront de se dégrader.

L'UDC combattra ce gaspillage irresponsable de la fortune du peuple. Elle prendra notamment les mesures suivantes:

  1. dans les parlements cantonaux, l'UDC déposera des interventions pour demander que les fonds supplémentaires, que les cantons reçoivent grâce aux réserves d'or excédentaires, servent à réduire la dette cantonale;
    au niveau fédéral, l'UDC s'engagera pour faire verser à l'AVS les sept milliards auxquels a droit la Confédération.
  2. Par la faute des partis du centre, l'AVS ne reçoit rien. Dans ces conditions, l'UDC réfléchira sérieusement à l'opportunité de soutenir éventuellement l'initiative "Bénéfice de la Banque nationale pour l'AVS".

Berne, le 16 décembre 2004