Articles dans
le temps
La gauche veut ruiner la Suisse
09.02.2004

La gauche veut ruiner la Suisse

La gauche pousse notre pays à la ruine en augmentant constamment les impôts et en s'entêtant à bloquer toute réforme de l'AVS. En...

La gauche pousse notre pays à la ruine en augmentant constamment les impôts et en s'entêtant à bloquer toute réforme de l'AVS. En agissant de la sorte, le PS et les syndicats entravent la croissance économique et détruisent des emplois. Pour stopper cette désastreuse politique socialiste, l'UDC s'oppose à la hausse de la TVA et s'engage pour le train de mesures fiscales et la 11e révision de l'AVS.

Les votations du 16 mai sont d'une importance capitale pour la place économique et industrielle suisse. Le peuple suisse aura enfin l'occasion de corriger la politique de hausse des impôts et d'expansion sociale menée depuis 15 ans. Il faut à cet effet qu'il rejette l'augmentation de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) pour l'AI et l'AVS (plus de 4 milliards de francs par an) et qu'il dise oui au train de mesures fiscales, qui apporte des allègements fiscaux dans trois domaines importants (imposition de la famille, imposition du logement et droit de timbre de négociation, soit plus de 2 milliards par an au total), et à la 11e révision de l'AVS (réduction des charges de l'AVS de 800 millions de francs par an).

Cette votation va provoquer une classique opposition gauche-droite. La gauche cherche comme de coutume à tirer de l'argent des poches des contribuables. Cette politique détruit des emplois et menace le financement des œuvres sociales. L'UDC, en revanche, s'oppose à l'augmentation des impôts afin qu'il reste davantage pour vivre aux citoyennes et aux citoyens. Donc, davantage pour consommer afin que l'économie puisse reprendre le chemin de la croissance. Seuls une économie florissante, la croissance et le plein emploi garantissent durablement les œuvres sociales. Voilà une politique authentiquement sociale, voilà la véritable solidarité suisse.

L'UDC se battra de toutes ses forces pour que cette votation débouche sur les résultats qu'elle souhaite. Elle lancera des campagnes d'affichage, installera des stands dans les rues, organisera des débats publics et d'autres activités. Les comités de votation UDC présenteront leurs campagnes au public dans les semaines à venir.

09.02.2004

La gauche veut ruiner la Suisse

La gauche pousse notre pays à la ruine en augmentant constamment les impôts et en s'entêtant à bloquer toute réforme de l'AVS. En...

La gauche pousse notre pays à la ruine en augmentant constamment les impôts et en s'entêtant à bloquer toute réforme de l'AVS. En agissant de la sorte, le PS et les syndicats entravent la croissance économique et détruisent des emplois. Pour stopper cette désastreuse politique socialiste, l'UDC s'oppose à la hausse de la TVA et s'engage pour le train de mesures fiscales et la 11e révision de l'AVS.

Les votations du 16 mai sont d'une importance capitale pour la place économique et industrielle suisse. Le peuple suisse aura enfin l'occasion de corriger la politique de hausse des impôts et d'expansion sociale menée depuis 15 ans. Il faut à cet effet qu'il rejette l'augmentation de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) pour l'AI et l'AVS (plus de 4 milliards de francs par an) et qu'il dise oui au train de mesures fiscales, qui apporte des allègements fiscaux dans trois domaines importants (imposition de la famille, imposition du logement et droit de timbre de négociation, soit plus de 2 milliards par an au total), et à la 11e révision de l'AVS (réduction des charges de l'AVS de 800 millions de francs par an).

Cette votation va provoquer une classique opposition gauche-droite. La gauche cherche comme de coutume à tirer de l'argent des poches des contribuables. Cette politique détruit des emplois et menace le financement des œuvres sociales. L'UDC, en revanche, s'oppose à l'augmentation des impôts afin qu'il reste davantage pour vivre aux citoyennes et aux citoyens. Donc, davantage pour consommer afin que l'économie puisse reprendre le chemin de la croissance. Seuls une économie florissante, la croissance et le plein emploi garantissent durablement les œuvres sociales. Voilà une politique authentiquement sociale, voilà la véritable solidarité suisse.

L'UDC se battra de toutes ses forces pour que cette votation débouche sur les résultats qu'elle souhaite. Elle lancera des campagnes d'affichage, installera des stands dans les rues, organisera des débats publics et d'autres activités. Les comités de votation UDC présenteront leurs campagnes au public dans les semaines à venir.