Articles dans
le temps
La majorité du Conseil fédéral continue de violer la Constitution et d'ignorer la volonté du peuple
01.02.2017

La majorité du Conseil fédéral continue de violer la Constitution et d'ignorer la volonté du peuple

La majorité du Conseil fédéral a décidé aujourd'hui d'ouvrir une procédure de consultation sur l'initiative populaire fédérale "Sortons de l'impasse! Renonçons à rétablir des contingents d'immigration (initiative RASA)". Une fois de plus le gouvernement confirme son refus d'appliquer l'initiative populaire contre l'immigration de masse approuvée par le peuple et les cantons. 

Avec une insolence incroyable le Conseil fédéral affirme que la loi d'exécution du Parlement avec la "préférence nationale light" n'applique pas la Constitution fédérale, si bien que celle-ci doit être adaptée après-coup par le biais d'un contreprojet à l'initiative RASA. 

L'UDC n'acceptera pas que la majorité du Conseil fédéral continue de violer aussi grossièrement la volonté du peuple en tentant de placer définitivement le droit étranger de l'UE au-dessus du droit suisse. Elle se battra avec détermination contre la levée de l'obligation constitutionnelle d'appliquer l'article 121a cst.

Il y a bientôt trois ans le peuple suisse a décidé de limiter une immigration de masse incontrôlable de plus de 750 000 personnes en chiffre net durant les dix ans écoulés. Cette immigration de masse est la conséquence de la libre circulation des personnes avec l'UE que la majorité du Conseil fédéral entend maintenir au détriment de la Suisse et contre la volonté de son propre peuple et des cantons. 

L'UDC s'expliquera plus en détail à ce sujet malgré la brièveté inadmissible du délai de réponse à la procédure de consultation. 

 

01.02.2017

La majorité du Conseil fédéral continue de violer la Constitution et d'ignorer la volonté du peuple

La majorité du Conseil fédéral a décidé aujourd'hui d'ouvrir une procédure de consultation sur l'initiative populaire fédérale "Sortons de l'impasse! Renonçons à rétablir des contingents d'immigration (initiative RASA)". Une fois de plus le gouvernement confirme son refus d'appliquer l'initiative populaire contre l'immigration de masse approuvée par le peuple et les cantons. 

Avec une insolence incroyable le Conseil fédéral affirme que la loi d'exécution du Parlement avec la "préférence nationale light" n'applique pas la Constitution fédérale, si bien que celle-ci doit être adaptée après-coup par le biais d'un contreprojet à l'initiative RASA. 

L'UDC n'acceptera pas que la majorité du Conseil fédéral continue de violer aussi grossièrement la volonté du peuple en tentant de placer définitivement le droit étranger de l'UE au-dessus du droit suisse. Elle se battra avec détermination contre la levée de l'obligation constitutionnelle d'appliquer l'article 121a cst.

Il y a bientôt trois ans le peuple suisse a décidé de limiter une immigration de masse incontrôlable de plus de 750 000 personnes en chiffre net durant les dix ans écoulés. Cette immigration de masse est la conséquence de la libre circulation des personnes avec l'UE que la majorité du Conseil fédéral entend maintenir au détriment de la Suisse et contre la volonté de son propre peuple et des cantons. 

L'UDC s'expliquera plus en détail à ce sujet malgré la brièveté inadmissible du délai de réponse à la procédure de consultation.