Articles dans
le temps
La politique d'asile bouge enfin
29.06.2004

La politique d'asile bouge enfin

Cela commence à bouger dans la politique d'asile. Les faits enjolivés ou dissimulés des années durant par le PDC, le PRD et le PS sont enfin mis au jour. L'UDC salue la nouvelle conception des...

(UDC) Cela commence à bouger dans la politique d'asile. Les faits enjolivés ou dissimulés des années durant par le PDC, le PRD et le PS sont enfin mis au jour. L'UDC salue la nouvelle conception des offices fédéraux concernés et approuve les mesures proposées pour combattre plus efficacement les abus dans le droit d'asile et l'immigration clandestine.

Les dysfonctionnements critiqués depuis des années par l'UDC sont aujourd'hui confirmés par les autorités. La situation en matière d'asile et des étrangers est effectivement désastreuse. La criminalité croissante, l'augmentation constante du nombre de personnes vivant illégalement en Suisse et des lois trop molles posent un grave problème de sécurité à la Suisse. Cela doit enfin changer!

Ce qui n'était manifestement pas possible sous la conduite d'Arnold Koller et de Ruth Metzler, le conseiller fédéral Christoph Blocher l'a été réalisé en six mois: une nouvelle conception développée par les offices concernés, accompagnée par une analyse sérieuse du problème et des propositions concrètes. Les mesures proposées par les offices fédéraux confirment presque intégralement les exigences que l'UDC a formulées ces dernières années en politique d'asile et des étrangers.

Par ce procédé, le conseiller fédéral Christoph Blocher tient la promesse qu'il a faite au Conseil national de soumettre au Conseil des Etats de nouvelles mesures contre les abus dans le droit d'asile. Pour l'UDC, ces propositions sont un premier pas vers une politique d'asile plus efficace et moins coûteuse, une politique qui protège les vrais réfugiés, mais qui exclut les illégaux. Voilà la seule manière de poursuivre la tradition humanitaire de la Suisse.

Berne, 29 juin 2004

29.06.2004

La politique d'asile bouge enfin

Cela commence à bouger dans la politique d'asile. Les faits enjolivés ou dissimulés des années durant par le PDC, le PRD et le PS sont enfin mis au jour. L'UDC salue la nouvelle conception des...

(UDC) Cela commence à bouger dans la politique d'asile. Les faits enjolivés ou dissimulés des années durant par le PDC, le PRD et le PS sont enfin mis au jour. L'UDC salue la nouvelle conception des offices fédéraux concernés et approuve les mesures proposées pour combattre plus efficacement les abus dans le droit d'asile et l'immigration clandestine.

Les dysfonctionnements critiqués depuis des années par l'UDC sont aujourd'hui confirmés par les autorités. La situation en matière d'asile et des étrangers est effectivement désastreuse. La criminalité croissante, l'augmentation constante du nombre de personnes vivant illégalement en Suisse et des lois trop molles posent un grave problème de sécurité à la Suisse. Cela doit enfin changer!

Ce qui n'était manifestement pas possible sous la conduite d'Arnold Koller et de Ruth Metzler, le conseiller fédéral Christoph Blocher l'a été réalisé en six mois: une nouvelle conception développée par les offices concernés, accompagnée par une analyse sérieuse du problème et des propositions concrètes. Les mesures proposées par les offices fédéraux confirment presque intégralement les exigences que l'UDC a formulées ces dernières années en politique d'asile et des étrangers.

Par ce procédé, le conseiller fédéral Christoph Blocher tient la promesse qu'il a faite au Conseil national de soumettre au Conseil des Etats de nouvelles mesures contre les abus dans le droit d'asile. Pour l'UDC, ces propositions sont un premier pas vers une politique d'asile plus efficace et moins coûteuse, une politique qui protège les vrais réfugiés, mais qui exclut les illégaux. Voilà la seule manière de poursuivre la tradition humanitaire de la Suisse.

Berne, 29 juin 2004