Articles dans
le temps
La population suisse s'accroît de l'équivalent de la ville de Winterthour
29.09.2015

La population suisse s'accroît de l'équivalent de la ville de Winterthour

Si ce développement se poursuit, la Suisse franchira le seuil des 10 millions d'habitants en 2030.

La population de la Suisse s'est une fois plus fortement accrue en 2014, soit de 98 035 personnes (+1,2%), selon un communiqué publié aujourd'hui par l'Office fédéral de la statistique. Ce chiffre correspond à l'équivalent de la ville de Winterthour. Cet accroissement est dû à raison de 99% à l'immigration. L'immigration de masse se poursuit donc sans changement.

Fin 2014, la population résidante permanente de la Suisse se chiffrait à 8 237 666 personnes. L'immigration d'étrangères et d'étrangers a atteint 78 500 personnes, soit l'équivalent de la population du canton de Schaffhouse. A ce chiffre, il faut ajouter un excédent de naissances de plus de 18 500 personnes chez les étrangers. L'accroissement de la population résidante de 98 035 personnes en 2014 est le troisième plus élevé de ces 15 dernières années.

Une Suisse à 10 millions d'habitants en 2030

Si ce développement se poursuit, la Suisse franchira le seuil des 10 millions d'habitants en 2030. Les conséquences de cette croissance démographique démesurée pour les infrastructures, le logement, l'emploi, les institutions sociales, etc. ne sont pas prévisibles à l'heure actuelle.

Cet accroissement de la population est dû presque exclusivement à l'immigration. Depuis l'acceptation de l'initiative populaire "contre l'immigration de masse", plus de 100 000 personnes supplémentaires ont immigré en Suisse.

Exécuter enfin le mandat constitutionnel

Il est d'autant plus inacceptable que le Conseil fédéral continue de faire obstruction et de retarder pour des raisons de tactique électorale l'application de la disposition constitutionnelle approuvée par le peuple et les cantons pour la gestion et la limitation de l'immigration. L'UDC invite le Conseil fédéral à présenter dans les plus brefs délais le message concernant la législation d'application. Il faut enfin que la Suisse remette en place les contingents et la préférence nationale, seule manière de gérer efficacement l'immigration.

29.09.2015

La population suisse s'accroît de l'équivalent de la ville de Winterthour

Si ce développement se poursuit, la Suisse franchira le seuil des 10 millions d'habitants en 2030.

La population de la Suisse s'est une fois plus fortement accrue en 2014, soit de 98 035 personnes (+1,2%), selon un communiqué publié aujourd'hui par l'Office fédéral de la statistique. Ce chiffre correspond à l'équivalent de la ville de Winterthour. Cet accroissement est dû à raison de 99% à l'immigration. L'immigration de masse se poursuit donc sans changement.

Fin 2014, la population résidante permanente de la Suisse se chiffrait à 8 237 666 personnes. L'immigration d'étrangères et d'étrangers a atteint 78 500 personnes, soit l'équivalent de la population du canton de Schaffhouse. A ce chiffre, il faut ajouter un excédent de naissances de plus de 18 500 personnes chez les étrangers. L'accroissement de la population résidante de 98 035 personnes en 2014 est le troisième plus élevé de ces 15 dernières années.

Une Suisse à 10 millions d'habitants en 2030

Si ce développement se poursuit, la Suisse franchira le seuil des 10 millions d'habitants en 2030. Les conséquences de cette croissance démographique démesurée pour les infrastructures, le logement, l'emploi, les institutions sociales, etc. ne sont pas prévisibles à l'heure actuelle.

Cet accroissement de la population est dû presque exclusivement à l'immigration. Depuis l'acceptation de l'initiative populaire "contre l'immigration de masse", plus de 100 000 personnes supplémentaires ont immigré en Suisse.

Exécuter enfin le mandat constitutionnel

Il est d'autant plus inacceptable que le Conseil fédéral continue de faire obstruction et de retarder pour des raisons de tactique électorale l'application de la disposition constitutionnelle approuvée par le peuple et les cantons pour la gestion et la limitation de l'immigration. L'UDC invite le Conseil fédéral à présenter dans les plus brefs délais le message concernant la législation d'application. Il faut enfin que la Suisse remette en place les contingents et la préférence nationale, seule manière de gérer efficacement l'immigration.