Articles dans
le temps
La priorité revient aujourd'hui à la consolidation de l'AVS
29.04.2004

La priorité revient aujourd'hui à la consolidation de l'AVS

Les Seniors UDC Suisse rejettent une augmentation de la TVA. En revanche, ils recommandent de voter oui au paquet fiscal et à la 11e révision de l'AVS. Il faut en effet assurer le financement à...

(Seniors UDC Suisse) Les Seniors UDC Suisse rejettent une augmentation de la TVA. En revanche, ils recommandent de voter oui au paquet fiscal et à la 11e révision de l'AVS. Il faut en effet assurer le financement à long terme de la principale institution sociale suisse. La 11e révision y contribue largement.

Après leur séance d'hier, les Seniors UDC ont longuement discuté des objets mis en votation le 16 mai prochain. Le soutien au paquet fiscal et le rejet du relèvement de la TVA étaient incontestés. Ces deux projets ont une importance capitale pour les personnes âgées qui ne profitent pas encore du régime obligatoire de la prévoyance professionnelle. Une hausse de la TVA charge en effet surtout les petits revenus. Quant au paquet fiscal, il supprime l'imposition injuste d'un revenu fictif, à savoir la valeur locative.

Les Seniors UDC sont tous d'accord pour dire que l'AVS a absolument besoin d'être consolidée. Il s'agit d'assumer la responsabilité par rapport aux générations à venir. La 11e révision de l'AVS n'atteint cependant pas encore totalement cet objectif et ne réalise pas certaines revendications importantes des Seniors UDC.

Selon un sondage non représentatif effectué par les Seniors UDC avant leur séance, les revendications des aînés UDC continuent d'être largement soutenues. Plus de 95% des Seniors UDC interrogés approuvent le versement du rendement de l'or excédentaire de la BNS à l'AVS. Dans ce contexte, les Seniors UDC ont aussi critiqué le Conseil fédéral qui justifie la hausse de l'impôt sur le tabac par les besoins des assurances sociales alors qu'en réalité le produit de cet impôt revient à la caisse générale de la Confédération. Deux tiers des personnes interrogées sont favorables à une affectation de cet impôt. Enfin, 77% d'entre eux souhaitent, contrairement au régime en vigueur, une adaptation des rentes au renchérissement. La hausse des prix touche en effet surtout les personnes âgées. C'est pour cette raison, aussi, que les Seniors UDC rejettent la mesure antisociale qu'est le relèvement de la TVA à 9,4%.

Berne, le 29 avril 2004

 

29.04.2004

La priorité revient aujourd'hui à la consolidation de l'AVS

Les Seniors UDC Suisse rejettent une augmentation de la TVA. En revanche, ils recommandent de voter oui au paquet fiscal et à la 11e révision de l'AVS. Il faut en effet assurer le financement à...

(Seniors UDC Suisse) Les Seniors UDC Suisse rejettent une augmentation de la TVA. En revanche, ils recommandent de voter oui au paquet fiscal et à la 11e révision de l'AVS. Il faut en effet assurer le financement à long terme de la principale institution sociale suisse. La 11e révision y contribue largement.

Après leur séance d'hier, les Seniors UDC ont longuement discuté des objets mis en votation le 16 mai prochain. Le soutien au paquet fiscal et le rejet du relèvement de la TVA étaient incontestés. Ces deux projets ont une importance capitale pour les personnes âgées qui ne profitent pas encore du régime obligatoire de la prévoyance professionnelle. Une hausse de la TVA charge en effet surtout les petits revenus. Quant au paquet fiscal, il supprime l'imposition injuste d'un revenu fictif, à savoir la valeur locative.

Les Seniors UDC sont tous d'accord pour dire que l'AVS a absolument besoin d'être consolidée. Il s'agit d'assumer la responsabilité par rapport aux générations à venir. La 11e révision de l'AVS n'atteint cependant pas encore totalement cet objectif et ne réalise pas certaines revendications importantes des Seniors UDC.

Selon un sondage non représentatif effectué par les Seniors UDC avant leur séance, les revendications des aînés UDC continuent d'être largement soutenues. Plus de 95% des Seniors UDC interrogés approuvent le versement du rendement de l'or excédentaire de la BNS à l'AVS. Dans ce contexte, les Seniors UDC ont aussi critiqué le Conseil fédéral qui justifie la hausse de l'impôt sur le tabac par les besoins des assurances sociales alors qu'en réalité le produit de cet impôt revient à la caisse générale de la Confédération. Deux tiers des personnes interrogées sont favorables à une affectation de cet impôt. Enfin, 77% d'entre eux souhaitent, contrairement au régime en vigueur, une adaptation des rentes au renchérissement. La hausse des prix touche en effet surtout les personnes âgées. C'est pour cette raison, aussi, que les Seniors UDC rejettent la mesure antisociale qu'est le relèvement de la TVA à 9,4%.

Berne, le 29 avril 2004