Articles dans
le temps
La procédure d'exclusion avance rapidement
04.05.2008

La procédure d'exclusion avance rapidement

La procédure d'exclusion de l'UDC Suisse contre l'UDC du canton des Grisons, qui couvre la manière dont la conseillère fédérale Eveline Widmer-Schlumpf a agi pour obtenir un siège au gouvernement...

(UDC) La procédure d'exclusion de l'UDC Suisse contre l'UDC du canton des Grisons, qui couvre la manière dont la conseillère fédérale Eveline Widmer-Schlumpf a agi pour obtenir un siège au gouvernement, avance rapidement. Le 17 mai prochain déjà, le Comité central décidera s'il entend ouvrir une telle procédure.

Il est établi que Madame Widmer-Schlumpf a préparé son élection avec les concurrents politiques de l'UDC, plus particulièrement avec l'adversaire principal de l'UDC, le PS, pour évincer du gouvernement le conseiller fédéral en fonction de son propre parti, Christoph Blocher. Elle a ainsi placé ses intérêts personnels et ceux des adversaires politiques de l'UDC au-dessus des intérêts de son parti. Elle a de surcroît gravement trompé l'UDC en assurant à plusieurs reprises à la direction du parti qu'elle n'accepterait pas une éventuelle élection au Conseil fédéral. Enfin, Eveline Widmer-Schlumpf a donné à la population suisse des informations contraires à la vérité sur la préparation de sa candidature.

Les statuts de l'UDC Suisse ne prévoyant pas la possibilité d'exclure un membre individuel, il appartient à l'UDC des Grisons d'intervenir pour sauvegarder les intérêts du parti suisse. Aussi, le Comite central de l'UDC Suisse a-t-il enjoint à l'UDC des Grisons de veiller à ce que Madame Widmer-Schlumpf soit exclue de l'UDC avant le 30 avril 2008. Ce délai est échu sans que l'UDC des Grisons n'ait agi d'aucune manière. L'UDC constate avec regret que le parti cantonal grison couvre la déloyauté de Madame Widmer-Schlumpf. Il agit ainsi contre les intérêts du parti suisse.

L'UDC Suisse n'a donc pas d'autre possibilité que de recourir au dernier moyen à sa disposition, à savoir décider d'une procédure d'exclusion contre l'UDC des Grisons. Il va de soi que cette procédure sera parfaitement conforme aux lois et aux statuts de l'UDC Suisse qui impliquent notamment le droit d'être entendu. La procédure juridiquement correcte impose les étapes suivantes: pour décider de l'ouverture d'une procédure d'exclusion de l'UDC du canton des Grisons, les membres du Comité directeur et du Comité central se réuniront le 17 mai à Zurich en séance extraordinaire. S'ils se prononcent pour l'ouverture d'une procédure d'exclusion, ils seront convoqués à une deuxième séance où l'exclusion sera inscrite à l'ordre du jour. La date de cette séance n'est pas encore fixée, comme on ne sait pas non plus si l'assemblée des délégués doit trancher un éventuel recours contre une éventuelle exclusion.

Berne, 4 mai 2008

04.05.2008

La procédure d'exclusion avance rapidement

La procédure d'exclusion de l'UDC Suisse contre l'UDC du canton des Grisons, qui couvre la manière dont la conseillère fédérale Eveline Widmer-Schlumpf a agi pour obtenir un siège au gouvernement...

(UDC) La procédure d'exclusion de l'UDC Suisse contre l'UDC du canton des Grisons, qui couvre la manière dont la conseillère fédérale Eveline Widmer-Schlumpf a agi pour obtenir un siège au gouvernement, avance rapidement. Le 17 mai prochain déjà, le Comité central décidera s'il entend ouvrir une telle procédure.

Il est établi que Madame Widmer-Schlumpf a préparé son élection avec les concurrents politiques de l'UDC, plus particulièrement avec l'adversaire principal de l'UDC, le PS, pour évincer du gouvernement le conseiller fédéral en fonction de son propre parti, Christoph Blocher. Elle a ainsi placé ses intérêts personnels et ceux des adversaires politiques de l'UDC au-dessus des intérêts de son parti. Elle a de surcroît gravement trompé l'UDC en assurant à plusieurs reprises à la direction du parti qu'elle n'accepterait pas une éventuelle élection au Conseil fédéral. Enfin, Eveline Widmer-Schlumpf a donné à la population suisse des informations contraires à la vérité sur la préparation de sa candidature.

Les statuts de l'UDC Suisse ne prévoyant pas la possibilité d'exclure un membre individuel, il appartient à l'UDC des Grisons d'intervenir pour sauvegarder les intérêts du parti suisse. Aussi, le Comite central de l'UDC Suisse a-t-il enjoint à l'UDC des Grisons de veiller à ce que Madame Widmer-Schlumpf soit exclue de l'UDC avant le 30 avril 2008. Ce délai est échu sans que l'UDC des Grisons n'ait agi d'aucune manière. L'UDC constate avec regret que le parti cantonal grison couvre la déloyauté de Madame Widmer-Schlumpf. Il agit ainsi contre les intérêts du parti suisse.

L'UDC Suisse n'a donc pas d'autre possibilité que de recourir au dernier moyen à sa disposition, à savoir décider d'une procédure d'exclusion contre l'UDC des Grisons. Il va de soi que cette procédure sera parfaitement conforme aux lois et aux statuts de l'UDC Suisse qui impliquent notamment le droit d'être entendu. La procédure juridiquement correcte impose les étapes suivantes: pour décider de l'ouverture d'une procédure d'exclusion de l'UDC du canton des Grisons, les membres du Comité directeur et du Comité central se réuniront le 17 mai à Zurich en séance extraordinaire. S'ils se prononcent pour l'ouverture d'une procédure d'exclusion, ils seront convoqués à une deuxième séance où l'exclusion sera inscrite à l'ordre du jour. La date de cette séance n'est pas encore fixée, comme on ne sait pas non plus si l'assemblée des délégués doit trancher un éventuel recours contre une éventuelle exclusion.

Berne, 4 mai 2008