Articles dans
le temps
La stat. 2013 des étrangers confirme la nécessité d'intervenir dans le domaine de l'immigration
20.02.2014

La stat. 2013 des étrangers confirme la nécessité d'intervenir dans le domaine de l'immigration

Les chiffres sont maintenant officiels: l'an passé, la Suisse a subi une immigration nette de plus de 85 000 d'étrangères et d'étrangers (155 401 immigrants contre 70 023 émigrants). Pour des raisons incompréhensibles, l'Office fédéral de la migration annonce dans son communiqué un solde migratoire d'un peu plus de 81 000 personnes. Quel que soit le chiffre retenu, il correspond de toute manière à la population de la ville de Lucerne. C'est dire l'urgence qu'il y a à appliquer l'initiative populaire "contre l'immigration de masse" approuvée par le peuple et les cantons.

Les chiffres sont maintenant officiels: l'an passé, la Suisse a subi une immigration nette de plus de 85 000 d'étrangères et d'étrangers (155 401 immigrants contre 70 023 émigrants). Pour des raisons incompréhensibles, l'Office fédéral de la migration annonce dans son communiqué un solde migratoire d'un peu plus de 81 000 personnes. Quel que soit le chiffre retenu, il correspond de toute manière à la population de la ville de Lucerne. C'est dire l'urgence qu'il y a à appliquer l'initiative populaire "contre l'immigration de masse" approuvée par le peuple et les cantons.

La statistique de l'année passée indique que l'augmentation de la population étrangère résidente (+ 61 570) est due à raison de 86% aux citoyennes et citoyens UE. Cette proportion met en évidence le rôle que joue la libre circulation des personnes dans l'immigration démesurée de ces dernières années. Il est donc d'une importance capitale d'adapter l'accord de libre circulation des personnes avec l'UE afin de redonner à la Suisse les moyens de gérer indépendamment l'immigration sur son territoire.
La statistique des étrangers indique aussi qu'une fois de plus environ 34 000 étrangères et étrangers ont été naturalisés. Chez les immigrants, 32% ont bénéficié du regroupement familial, près de 11% sont venus à des fins de formation et de perfectionnement et plus de 4,5% étaient des personnes sans activité lucrative. Cela signifie que la moitié seulement de l'immigration vise le marché du travail!
Ces faits confirment la nécessité d'une application rapide et rigoureuse de la nouvelle disposition constitutionnelle sur la gestion de l'immigration. Cette immigration de masse qui échappe à tout contrôle ne peut être freinée que par des plafonds et des contingents, par un système efficace donnant la priorité aux travailleurs résidents ainsi que par la limitation du regroupement familial et des prestations sociales.
 

20.02.2014

La stat. 2013 des étrangers confirme la nécessité d'intervenir dans le domaine de l'immigration

Les chiffres sont maintenant officiels: l'an passé, la Suisse a subi une immigration nette de plus de 85 000 d'étrangères et d'étrangers (155 401 immigrants contre 70 023 émigrants). Pour des raisons incompréhensibles, l'Office fédéral de la migration annonce dans son communiqué un solde migratoire d'un peu plus de 81 000 personnes. Quel que soit le chiffre retenu, il correspond de toute manière à la population de la ville de Lucerne. C'est dire l'urgence qu'il y a à appliquer l'initiative populaire "contre l'immigration de masse" approuvée par le peuple et les cantons.

Les chiffres sont maintenant officiels: l'an passé, la Suisse a subi une immigration nette de plus de 85 000 d'étrangères et d'étrangers (155 401 immigrants contre 70 023 émigrants). Pour des raisons incompréhensibles, l'Office fédéral de la migration annonce dans son communiqué un solde migratoire d'un peu plus de 81 000 personnes. Quel que soit le chiffre retenu, il correspond de toute manière à la population de la ville de Lucerne. C'est dire l'urgence qu'il y a à appliquer l'initiative populaire "contre l'immigration de masse" approuvée par le peuple et les cantons.

La statistique de l'année passée indique que l'augmentation de la population étrangère résidente (+ 61 570) est due à raison de 86% aux citoyennes et citoyens UE. Cette proportion met en évidence le rôle que joue la libre circulation des personnes dans l'immigration démesurée de ces dernières années. Il est donc d'une importance capitale d'adapter l'accord de libre circulation des personnes avec l'UE afin de redonner à la Suisse les moyens de gérer indépendamment l'immigration sur son territoire.
La statistique des étrangers indique aussi qu'une fois de plus environ 34 000 étrangères et étrangers ont été naturalisés. Chez les immigrants, 32% ont bénéficié du regroupement familial, près de 11% sont venus à des fins de formation et de perfectionnement et plus de 4,5% étaient des personnes sans activité lucrative. Cela signifie que la moitié seulement de l'immigration vise le marché du travail!
Ces faits confirment la nécessité d'une application rapide et rigoureuse de la nouvelle disposition constitutionnelle sur la gestion de l'immigration. Cette immigration de masse qui échappe à tout contrôle ne peut être freinée que par des plafonds et des contingents, par un système efficace donnant la priorité aux travailleurs résidents ainsi que par la limitation du regroupement familial et des prestations sociales.