Articles dans
le temps
Le centre-gauche obstrue la voie à une solution au problÈme des rémunérations abusives
25.02.2010

Le centre-gauche obstrue la voie à une solution au problÈme des rémunérations abusives

La majorité de centre-gauche de la Commission des affaires juridiques du Conseil national a refusé aujourd'hui, par la voie prépondérante de sa présidente, d'opposer un contreprojet indirect à...

La majorité de centre-gauche de la Commission des affaires juridiques du Conseil national a refusé aujourd'hui, par la voie prépondérante de sa présidente, d'opposer un contreprojet indirect à l'initiative populaire "contre les rémunérations abusives". Le PDC et le PS prouvent ainsi qu'ils ne sont pas réellement intéressés à résoudre les problèmes lancinants des rémunérations abusives des organes dirigeants de sociétés cotées en bourse. La réforme en cours du droit des sociétés anonymes offre en effet la chance unique de prendre rapidement des mesures efficaces dans ce domaine. En revanche, le passage par une révision constitutionnelle reporte une solution de plusieurs années. L'UDC continuera de se battre pour le contreprojet indirect sur lequel elle s'est mise d'accord avec le comité de l'initiative "contre les rémunérations abusives". Elle déposera les interventions nécessaires au Parlement. Si ce dernier refuse de prêter main à une réforme rigoureuse du droit des sociétés anonymes à titre de contreprojet à cette initiative, l'UDC soutiendra comme annoncé l'initiative populaire "contre les rémunérations abusives."

25.02.2010

Le centre-gauche obstrue la voie à une solution au problÈme des rémunérations abusives

La majorité de centre-gauche de la Commission des affaires juridiques du Conseil national a refusé aujourd'hui, par la voie prépondérante de sa présidente, d'opposer un contreprojet indirect à...

La majorité de centre-gauche de la Commission des affaires juridiques du Conseil national a refusé aujourd'hui, par la voie prépondérante de sa présidente, d'opposer un contreprojet indirect à l'initiative populaire "contre les rémunérations abusives". Le PDC et le PS prouvent ainsi qu'ils ne sont pas réellement intéressés à résoudre les problèmes lancinants des rémunérations abusives des organes dirigeants de sociétés cotées en bourse. La réforme en cours du droit des sociétés anonymes offre en effet la chance unique de prendre rapidement des mesures efficaces dans ce domaine. En revanche, le passage par une révision constitutionnelle reporte une solution de plusieurs années. L'UDC continuera de se battre pour le contreprojet indirect sur lequel elle s'est mise d'accord avec le comité de l'initiative "contre les rémunérations abusives". Elle déposera les interventions nécessaires au Parlement. Si ce dernier refuse de prêter main à une réforme rigoureuse du droit des sociétés anonymes à titre de contreprojet à cette initiative, l'UDC soutiendra comme annoncé l'initiative populaire "contre les rémunérations abusives."