Articles dans
le temps
Le Comité central contre l'interdiction d'exporter
02.10.2009

Le Comité central contre l'interdiction d'exporter

Le Comité central de l'UDC Suisse a adopté aujourd'hui ses consignes de vote concernant deux objets des votations fédérales du 29 novembre prochain...

(UDC) Le Comité central de l'UDC Suisse a adopté aujourd'hui ses consignes de vote concernant deux objets des votations fédérales du 29 novembre prochain, soit l'initiative "pour l'interdiction d'exporter du matériel de guerre" et le "financement spécial en faveur du trafic aérien". Il recommande à l'unanimité le rejet de cette initiative nocive pour l'économie suisse, mais soutient le projet de financement de la navigation aérienne.

Réuni aujourd'hui à Genève, le Comité central de l'UDC Suisse a adopté les consignes de vote concernant deux objets des votations fédérales du 29 novembre 2009. Il a rejeté à l'unanimité l'initiative populaire "pour l'interdiction d'exporter du matériel de guerre" lancée par le Groupement pour une Suisse sans armée (GSSA). L'acceptation de cette initiative détruirait définitivement l'industrie d'armement suisse et rendrait l'armée suisse totalement dépendante des livraisons étrangères. En anéantissant toute une branche économique, cette initiative provoquerait la disparition de plus de 10 000 emplois dans quelque 550 PME de notre pays. Les initiateurs imaginent pouvoir compenser cette perte par un demi-milliard de francs d'argent des contribuables. En réalité, cette initiative est absurde, dangereuse et onéreuse. On a du mal à comprendre comment des représentants du monde ouvrier et des syndicats peuvent soutenir ce projet. Une fois de plus, les simples travailleurs sont trahis par des fonctionnaires syndicaux.

Les membres du Comité central ont décidé à une très large majorité d'apporter leur soutien au financement spécial en faveur du trafic aérien. Les fonds ainsi dégagés permettent d'apporter une contribution notable à la sécurité des aéroports, notamment des aéroports régionaux. Le soutien de ces derniers est dans l'intérêt de l'économie des cantons qui les abritent (Berne, Tessin, St-Gall, Soleure, Argovie, Vaud, Neuchâtel, Valais). Dans la crise économique actuelle, il est plus important que jamais de doter la Suisse, pays d'exportation par excellence, d'un système de transport aérien efficace. Il n'est pas nécessaire de générer des ressources financières supplémentaires à cet effet, car, grâce à ce projet, des fonds, qui jusqu'ici étaient détournés de leur destination première, seront désormais affectés de manière ciblée au trafic aérien.

La consigne de vote pour le troisième objet des votations de novembre, l'initiative contre la construction de minarets, sera définie demain par l'assemblée des délégués.


Genève, 2 octobre 2009

 

02.10.2009

Le Comité central contre l'interdiction d'exporter

Le Comité central de l'UDC Suisse a adopté aujourd'hui ses consignes de vote concernant deux objets des votations fédérales du 29 novembre prochain...

(UDC) Le Comité central de l'UDC Suisse a adopté aujourd'hui ses consignes de vote concernant deux objets des votations fédérales du 29 novembre prochain, soit l'initiative "pour l'interdiction d'exporter du matériel de guerre" et le "financement spécial en faveur du trafic aérien". Il recommande à l'unanimité le rejet de cette initiative nocive pour l'économie suisse, mais soutient le projet de financement de la navigation aérienne.

Réuni aujourd'hui à Genève, le Comité central de l'UDC Suisse a adopté les consignes de vote concernant deux objets des votations fédérales du 29 novembre 2009. Il a rejeté à l'unanimité l'initiative populaire "pour l'interdiction d'exporter du matériel de guerre" lancée par le Groupement pour une Suisse sans armée (GSSA). L'acceptation de cette initiative détruirait définitivement l'industrie d'armement suisse et rendrait l'armée suisse totalement dépendante des livraisons étrangères. En anéantissant toute une branche économique, cette initiative provoquerait la disparition de plus de 10 000 emplois dans quelque 550 PME de notre pays. Les initiateurs imaginent pouvoir compenser cette perte par un demi-milliard de francs d'argent des contribuables. En réalité, cette initiative est absurde, dangereuse et onéreuse. On a du mal à comprendre comment des représentants du monde ouvrier et des syndicats peuvent soutenir ce projet. Une fois de plus, les simples travailleurs sont trahis par des fonctionnaires syndicaux.

Les membres du Comité central ont décidé à une très large majorité d'apporter leur soutien au financement spécial en faveur du trafic aérien. Les fonds ainsi dégagés permettent d'apporter une contribution notable à la sécurité des aéroports, notamment des aéroports régionaux. Le soutien de ces derniers est dans l'intérêt de l'économie des cantons qui les abritent (Berne, Tessin, St-Gall, Soleure, Argovie, Vaud, Neuchâtel, Valais). Dans la crise économique actuelle, il est plus important que jamais de doter la Suisse, pays d'exportation par excellence, d'un système de transport aérien efficace. Il n'est pas nécessaire de générer des ressources financières supplémentaires à cet effet, car, grâce à ce projet, des fonds, qui jusqu'ici étaient détournés de leur destination première, seront désormais affectés de manière ciblée au trafic aérien.

La consigne de vote pour le troisième objet des votations de novembre, l'initiative contre la construction de minarets, sera définie demain par l'assemblée des délégués.


Genève, 2 octobre 2009