Articles dans
le temps
Le Comité central de l'UDC approuve la loi sur le travail et rejette la loi sur les épidémies
23.08.2013

Le Comité central de l'UDC approuve la loi sur le travail et rejette la loi sur les épidémies

Réuni à Genève, le Comité central de l'UDC Suisse a examiné aujourd'hui les thèmes des votations des 22 septembre et 24 novembre 2013. Par 45 voix contre 3, il a décidé d'apporter son soutien à la...

Réuni à Genève, le Comité central de l'UDC Suisse a examiné aujourd'hui les thèmes des votations des 22 septembre et 24 novembre 2013. Par 45 voix contre 3, il a décidé d'apporter son soutien à la révision de la loi sur le travail. Après un débat intense et des interventions d'un partisan et d'un adversaire de la nouvelle loi sur les épidémies, il s'est opposé par 35 voix contre 8 à ce projet. Ces deux consignes de vote sont ainsi définitives pour le parti suisse. Le Comité central recommande en outre à l'unanimité à l'assemblée des délégués des demain de rejeter l'initiative GSSA sur la suppression du service militaire obligatoire ainsi que l'initiative socialiste 1:12.

La règlementation actuelle de l'assortiment des shops des stations-service et la pratique de vente de ces commerces est absurde et bureaucratique. Cette révision supprime la contrainte insensée faite aux shops de couvrir ou de verrouiller une partie de leur assortiment durant certaines heures de la nuit. La révision de la loi sur le travail soumise au peuple le 22 septembre concerne uniquement la question de l'assortiment d'un petit nombre de shops de stations-service situés le long des autoroutes et routes principales à fort trafic et non pas les heures d'ouverture. Les horaires d'ouverture de ces commerces sont réglés par les cantons. Cela ne changera pas. Le Comité central a donc décidé de recommander au peuple d'accepter ce projet.

Après avoir entendu les interventions du conseiller national Thomas Aeschi, adversaire du projet de loi sur les épidémies, et du conseiller national Albert Rösti, partisan de cette réforme, le Comité central décidé, à l'issue d'une discussion intense, de recommander le rejet de ce projet. La question de la sécurité et de la capacité d'agir en cas d'épidémie a pesé moins lourd aux yeux de la majorité du Comité central que les craintes d'une centralisation, d'une restriction de la liberté individuelle et de nouvelles obligations d'enregistrement.

Dans la perspective des élections fédérales de 2015, le Comité directeur de l'UDC Suisse avait élu avant la séance du Comité central le conseiller national Albert Rösti comme nouveau chef de campagne pour la Suisse alémanique alors que Claude-Alain Voiblet, vice-président de l'UDC Suisse, a été élu à la même fonction pour la Suisse romande.

 

23.08.2013

Le Comité central de l'UDC approuve la loi sur le travail et rejette la loi sur les épidémies

Réuni à Genève, le Comité central de l'UDC Suisse a examiné aujourd'hui les thèmes des votations des 22 septembre et 24 novembre 2013. Par 45 voix contre 3, il a décidé d'apporter son soutien à la...

Réuni à Genève, le Comité central de l'UDC Suisse a examiné aujourd'hui les thèmes des votations des 22 septembre et 24 novembre 2013. Par 45 voix contre 3, il a décidé d'apporter son soutien à la révision de la loi sur le travail. Après un débat intense et des interventions d'un partisan et d'un adversaire de la nouvelle loi sur les épidémies, il s'est opposé par 35 voix contre 8 à ce projet. Ces deux consignes de vote sont ainsi définitives pour le parti suisse. Le Comité central recommande en outre à l'unanimité à l'assemblée des délégués des demain de rejeter l'initiative GSSA sur la suppression du service militaire obligatoire ainsi que l'initiative socialiste 1:12.

La règlementation actuelle de l'assortiment des shops des stations-service et la pratique de vente de ces commerces est absurde et bureaucratique. Cette révision supprime la contrainte insensée faite aux shops de couvrir ou de verrouiller une partie de leur assortiment durant certaines heures de la nuit. La révision de la loi sur le travail soumise au peuple le 22 septembre concerne uniquement la question de l'assortiment d'un petit nombre de shops de stations-service situés le long des autoroutes et routes principales à fort trafic et non pas les heures d'ouverture. Les horaires d'ouverture de ces commerces sont réglés par les cantons. Cela ne changera pas. Le Comité central a donc décidé de recommander au peuple d'accepter ce projet.

Après avoir entendu les interventions du conseiller national Thomas Aeschi, adversaire du projet de loi sur les épidémies, et du conseiller national Albert Rösti, partisan de cette réforme, le Comité central décidé, à l'issue d'une discussion intense, de recommander le rejet de ce projet. La question de la sécurité et de la capacité d'agir en cas d'épidémie a pesé moins lourd aux yeux de la majorité du Comité central que les craintes d'une centralisation, d'une restriction de la liberté individuelle et de nouvelles obligations d'enregistrement.

Dans la perspective des élections fédérales de 2015, le Comité directeur de l'UDC Suisse avait élu avant la séance du Comité central le conseiller national Albert Rösti comme nouveau chef de campagne pour la Suisse alémanique alors que Claude-Alain Voiblet, vice-président de l'UDC Suisse, a été élu à la même fonction pour la Suisse romande.